Home » Cinéma » Adaline : à la poursuite du temps perdu

Adaline : à la poursuite du temps perdu

Alors que je vous parlais récemment de ma future crise de la trentaine (mon avis sur Girls Only), Adaline, elle, au contraire,  aimerait bien la connaître.

Adaline.
Derrière ce beau prénom se cache le dernier film de la magnifique Blake Lively. L’actrice marque son grand retour au cinéma avec un drame romantique qui surprise, sortira directement en e-cinéma chez nous.

Après un accident qui aurait dû lui être fatal, Adaline a cessé de vieillir. Aujourd’hui, bien qu’ayant vécu près de huit décennies, elle est toujours âgée de 29 ans. Après avoir mené une existence solitaire afin de ne jamais révéler son secret, une rencontre fortuite avec le philanthrope et charismatique Ellis Jones, va raviver sa passion de la vie et de l’amour.

Adaline_Blake Lively est Adaline_Céline Online_Photo mariage

  
Que puis-je vous dire à part que j’ai adoré ce film ? Vraiment. Je suis loin d’être une fan des histoires d’amour. Un peu trop gnangnan pour moi. Je préfère quand ça explose avec du sang partout ou que ça fasse peur. Alors au tant vous dire que  pour Adaline, c’était loin d’être gagné. Et pourtant… mon petit cœur de blogueuse est devenu tout mou, jusqu’à complètement fondre. L’histoire d’Adaline est simple mais tellement captivante. Elle dégage beaucoup de tendresse.

Racontée par une voix-off, nous suivons la belle jeune femme sur sa « dernière » année, tout en revenant par flashback sur sa vie remplie d’aventures. Et sur presque 2 heures : aucun temps mort ! Oui certains moments sont gros et clichés (coucou le beau brun qui sort de la douche) mais finalement, est-ce que cela ne fait pas partie des codes du film romantique ? Personnellement, même si je m’y attendais, j’espérais ces moments et je les ai accueillis avec un petit sourire (100 % assumé) au coin des lèvres.

J’ai aimé le mélange des genres : un drame romantique teinté de fantastique. C’est très léger mais c’est également toute la base du film. Et le plus important : on y croit. Le réalisme très travaillé et est beaucoup aidé des périodes historiques, bien reconstituées. Non ici, Adaline ne devient pas immortelle d’un coup de baguette magique, c’est scientifique. Evidemment, que ce soit en littérature ou au cinéma, la thématique a été de nombreuse fois abordée mais avec Adaline, je me suis laissée transporter et j’ai tout oublié.

Adaline_Blake Lively est Adaline_Céline Online_Photo guerre

 
Blake Lively est Adaline !

Comme on peut facilement le voir à travers la bande annonce et les photos, Blake Lively nous captive par sa beauté, son charisme et son jeu d’actrice. Elle dégage une nostalgie, c’est impressionnant. Elle crève littéralement l’écran et porte le film à elle toute seule. J’ai utilisé beaucoup d’éloge dans ce post  pour parle de Lively mais vous verrez, c’est largement mérité. Face à elle, Michiel Huisman (NashvilleGame of Thrones) et Harrison Ford (qu’on ne présente plus) sont bien séducteurs old scholl et remplissent plus que correctement leur rôle, avouons-le, de faire-valoir.

Adaline avec Blake Lively_Céline Online_Michiel Huisman joue Ellis Jones Adaline avec Blake Lively_Céline Online_Harrison Ford joue William Jones

   ..
Mais plus que des beaux mâles, Adaline nous offre surtout une esthétique rétro et un San-Francisco magnifiquement filmé. J’adore cette ville alors la découvrir à différentes périodes m’a enchanté… Une façon différente de se rincer l’œil.


Adaline
, c’est tout simplement une ode à la vie ! J’ai été transportée par ce film empreint de romantisme. Oui, l’amour c’est beau, alors hors de question de s’en priver. Et j’espère que vous en ferez tout autant !

 

Adaline avec Blake Lively, l'affiche_Céline Online   
Titre original : The Age of Adaline

Sortie cinéma : 22 mai 2015 – en e-Cinéma

Réalisé par : Lee Toland Krieger

Durée : 1 h 50

Avec :  Blake Lively, Michiel Huisman, Harrison Ford, Amanda Crew, Ellen Burstyn, Kathy Baker

Plus d’information sur le Facebook officiel Fr du film

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

5 p'tits mots doux

  1. J’avais déjà hâte de voir ce film, et tu m’as donné encore plus envie 😉

  2. Un film excellent ! On rentre facilement dans la vie d’Adaline, et la beauté de Blake Lively est saisissante. On est complètement coupé de la réalité : pas de portable, ni de vie à 100 à l’heure…On prend le temps autour d’un bon thé accompagné d’un livre. La bonne époque où l’amour était une véritable rencontre, même s’il fallait attendre des années pour tomber sur le bon. L’effet de lumières teintées, donne un air d’ancien temps, ce qui va parfaitement bien à Blake, qui est évidemment,intemporelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *