Home » Cinéma » Avant Conjuring, il y avait Annabelle !

Avant Conjuring, il y avait Annabelle !

Chucky n’a plus le monopole de la poupée maléfique. L’horrible bout de plastique devra prochainement accueillir dans son cercle, la flippante Annabelle. Ce prénom ne vous est pas inconnu ? C’est parfaitement normal !

Annabelle, souvenez-vous, c’est la poupée blagueuse que nous rencontrons au début de The Conjuring : les dossiers Warren. Céline Online vous en disait le plus grand bien. Le succès du film a propulsé la poupée sous les projecteurs, la transformant en véritable mythe alors qu’elle ne faisait qu’une courte apparition dans le long-métrage. Sentant le bon piston, la Warner a décidé de réaliser un film lui étant entièrement dédié et dont la sortie a été annoncée pour le 8 octobre 2014.
   

Avant Conjuring, il y avait Annabelle

Peut-être ne le savez-vous pas, mais tout comme la famille Perron dans The Conjuring, la poupée Annabelle rencontra réellement la route du célèbre couple Warren. Revenons sur cette histoire.

En 1970, Donna, une étudiante infirmière, se voit offrir une vieille poupée Ann Raggedy par sa mère. Heureuse de ce présent, elle la ramène dans l’appartement qu’elle partage avec Angie, une autre étudiante. Les deux filles ont très vite l’impression que la poupée se déplace d’elle-même. Rien de très important mais au fil des jours la situation empire. Apeurées, Donna et Angie décident de se confier à l’un de leurs amis, Lou, qui sent immédiatement quelque chose de profondément mauvais dans cette poupée. Puis se sont des petits bouts de papiers qui font leur apparition. Des messages plutôt amicaux jusqu’au jour où tout dérape.
Les filles prennent alors contact avec une femme qui se disait médium. Lors de la première séance, le médium leur raconta une histoire déchirante à propos d’une petite fille nommée Annabelle Higging dont le corps avait été découvert dans le champ sur lequel leur immeuble avait été construit. Prisent de pitié, cette histoire calme les frayeurs de Donna et Angie. Mais par la suite, ce sont des objets cassés puis carrément des blessures sur Lou. Cela ne peut plus durer. C’est alors que les célèbres Ed et Lorraine Warren rentrent en jeu.

Céline Online_Annabelle la poupée et Lorraine Warren
Annabelle la poupée et Lorraine Warren (avant/après)

Le couple en vient à la conclusion que ce n’est pas un fantôme mais à un véritable démon qui vague dans l’appartement et utilise la poupée comme intermédiaire entre le monde terrestre et l’enfer. Les Warren décident alors de procéder à une bénédiction d’exorcisme dans l’appartement et de l’étendre à Donna, Angie et Lou. Suite à cela, Donna, toujours terrifiée par cette poupée, demanda à Ed et Lorraine d’emporter Annabelle avec eux, ce à quoi ils consentirent. Malheureusement, une multitude d’évènements paranormaux se produisirent chez eux. Ed et Lorraine comprenant qu’Annabelle est trop dangereuse décident de l’enfermer dans une vitrine scellée, avec une pancarte « Attention, ne pas ouvrir ».

La vraie question est donc de savoir si oui ou non, Annabelle sera fidèle à l’historique récit que Céline Online vient de-vous conter. Nous avons quelques réponses avec la récente bande-annonce du film.

Produit par James Wan et réalisé par John R. Loenetti, respectivement réalisateur et directeur de la photo sur The Conjuring (on ne change pas une équipe qui gagne), le film semble clairement s’éloigner de sa source. Visiblement, pas de retour des Warren non plus. Mais il y a fort à parier que cette première vidéo est loin de nous avoir dévoilé tous les secrets de l’intrigue d’Annabelle. Au casting, nous découvrons Annabelle Wallis (Pan Am), Ward Horton, Alfre Woodard (12 years of slave) et Eric Ladin (The Killing US).

Le film sera-t-il aussi captivant que The Conjuring ? Une chose est sure, Annabelle ne trempera pas dans les bons sentiments et cela, pour notre plus grand plaisir.

Céline Online_Annabelle la poupée _ Affiche du film

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *