Home » Cinéma » Bad Moms : la mère parfaite n’existe pas !

Bad Moms : la mère parfaite n’existe pas !

Pour bien se mettre dans l’ambiance, je vais commencer cet article avec une petite confession 100 % Bad Moms : je réalise un album photos « de la honte » sur ma fille. J’imagine déjà le sortir quand elle sera une insupportable ado et pouvoir le montrer à ses copains / copines. « Hey les jeunes regardez, une photo d’elle toute nue dans la baignoire (on a tous une photo de nous tout nu pris par nos parents). Oh et celle-là c’est quand elle vomi son biberon en mode exorciste. Et ma préférée : quand elle est toute sumo avec son pull de Noël qui clignote ». J’ai tellement hâte de la voir criser en mode « mais maman arrête !! ». Et je ne vous parle même pas des archives vidéo (rire sadique).

Bref, vous l’aurez compris, je suis une Bad Mom et je le vis plutôt bien.

Du coup, quand je suis tombée sur la bande-annonce du film Bad Moms, je me suis dit : « Yes des copines » ! Et puis j’ai vu qu’il était réalisé par Jon Lucas et Scott Moore, les scénaristes de la trilogie Very Bad Trip. Outch. Une filmographie qui me fait craindre le pire. Et si Bad Moms était une comédie estivale tellement lourdingue quelle en perd tout comique ? Mais bon, comme un film politiquement incorrect sur la maternité ça me parle, je me suis décidée à mettre de côté mes préjugés. Hop, j’enferme la mini-moi dans la cave et direction le cinéma pour un tête-à-tête entre Bad Moms.
         

Au bout du rouleau, elle trouve comme alliées deux autres mères épuisées elles aussi par le stress des règles imposées par Gwendoline, la toute puissante présidente des parents d’élèves. Ces trois nouvelles meilleures amies se lancent dans une folle virée en quête de fun et de détente, loin de leurs responsabilités conventionnelles de mères de famille. Ce qui a tendance à crisper le clan de Gwendoline et ses mères parfaites…


Bad Moms
commence mal. C’est lourd, trop lourd. Certaines scènes (comme le supermarché) me mettent même mal à l’aise. C’est donc ça être une Bad Mom : faire de la merde avec de la musique tendance trop forte ? Même si toute cette partie du film représente le pétage de plombs d’Amy (Mila Kunis), Bad Moms tombe dans le stéréotype parfait de la comédie US basique.

Bad Moms avec Kathryn Hahn, Kristen Bell et Mila Kunis

Et là, miracle du scénario et de la réalisation, Bad Moms trouve son équilibre en se recentrant sur son sujet véritable : être mère, bonne ou mauvaise et un peu des deux à la fois.
Je rigole enfin car je me reconnais dans les situations du film. Mon Dieu les mères tête à claque de l’école avec leurs maudits gâteaux ou leurs réunions jusqu’à 22 heures. Cette impression de tout faire mal, d’être toujours à la bourre et ne souhaitant qu’une seule chose : prendre mon petit-déjeuner tranquille, seule et en train de lire un livre.
Pour tout ce côté maternité, Bad Moms est étonnamment juste (c’est même surprenant venant de deux hommes réalisateurs).

Le film propose beaucoup de bonnes idées (je suis fan du PowerPoint de la dictatrice Gwendolyn) et en jouant de façon assumées sur les clichés, j’ai l’impression de regarder un Mean Girls (Lolita malgré moi) adulte.

Bad Moms avec Christina Applegate

     
Il y a aussi (et surtout) le casting de Bad Moms qui fait beaucoup.
Mila Kunis est tellement à l’aise dans le registre de la comédie (même si après That 70s show et Ted, ce n’était pas très dur de s’en convaincre). Elle est accompagnée d’une Kristen Bell métamorphosée en maman coincée et d’une Kathryn Hahn en MILF vulgos à souhait. Hahn est pour moi la grosse révélation de Bad Moms : un véritable boulet de canon humoristique. Ce trio fonctionne à merveillle et nous embarque. Enfin je dis trio mais il ne faut pas oublier Christina Applegate, Jada Pinkett Smith et Annie Mumolo. Bref, un vrai casting de mamans qui déchirent tout !

Bad moms avec Annie Mumolo, Christina Applegate et Jada Pinkett Smith

    

Finalement, j’ai été très mauvaise langue en jugeant Bad Moms sur ses réalisateurs. La différence avec Very Bad Trip est flagrante : Bad Moms a une âme. La scène de pré-générique (des interviews des actrices du film avec leurs mamans) en étant le parfait exemple, drôle et touchante. Par contre, pourra-t-il atteindre d’autres catégories de spectateurs que celle des mamans ?

Film dans l’air du temps, Bad Moms montre des mauvaises mères qui assument tout en vantant l’importance des liens familiaux. Car oui, la mère parfaite n’existe pas… finalement, un peu comme la comédie parfaite.
      

Bad Moms avec Kathryn Hahn, Kristen Bell et Mila Kunis _ Affiche

         
Titre original : Bad Moms

Réalisateurs : Jon Lucas et Scott Moore

Date de sortie : 3 août 2016

Durée : 1 h 41

Avec Mila Kunis, Kristen Bell, Jada Pinkett Smith, Christina Applegate, Kathryn Hahn, Jay Hernandez, Annie Mumolo, Emjay Anthony et Oona Laurence.

Page Facebook Fr Bad Moms

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

Un p'tit mot doux

  1. Je veux tellement aller voir ce film, je pense bien rire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *