Home » Cinéma » Célibataire, mode d’emploi, une comédie 100 % plaisir

Célibataire, mode d’emploi, une comédie 100 % plaisir

Je me souviens de ma période célibataire (noooon, je ne suis pas une ancêtre, ce n’est pas si vieux que ça, non mais oh). Elle était voulue. J’avais envie d’être seule et d’en profiter. A vrai dire, avec mes amies, nous avions une devise tout droit sorti du film Allumeuses : « Ne cherche pas l’homme de ta vie mais plutôt l’homme de ta nuit » (oui, nous avions tout simplement supprimé sa suite, pourtant si véridique « et peut-être qu’un jour, s’il est à la hauteur et bien peut-être que toutes vos nuits ensemble ça fera une vie, tout naturellement »). J’étais fière d’être célibataire. Je me sentais forte. J’étais celle qui s’amuse, celle qui en profite, celle qui dormira plus tard.

Célibataire, mode d'emploi de Christian Ditter _ How to be single _ party avec Dakota Johnson, Rebel Wilson, Leslie Mann et Alison Brie

A la même période, l’une de mes plus proches amies, s’est fait larguer. Et bien, c’était mon opposé total. Bizarrement, elle ne voulait pas être seule et devoir s’assumer au quotidien.

C’est drôle, c’est en regardant Célibataire, mode d’emploi que j’ai compris pourquoi autant de différence entre nous deux n’était finalement pas si étrange que ça. Indépendante, déprimée, romantique, bosseuse,… Il n’y a pas qu’une façon d’être célibataire. Et c’est exactement de ça dont nous parle Célibataire, mode d’emploi. Le film par du postulat que de nos jours, la question n’est plus de savoir « Pourquoi, sommes-nous célibataires ? » mais tout simplement de comprendre « Comment sommes-nous célibataires ? ».

Cette question, Célibataire, mode d’emploi va nous en donner quelques pistes de réponse.

Alice, Robin, Lucy, Meg, Tom et David sont tous des célibataires New Yorkais. Entre les flirts par SMS et les aventures d’une nuit, ces irréductibles au mariage ont tous un point commun : le besoin de redécouvrir le sens du mot célibataire dans un monde où l’amour est en constante mutation. Un vent de libertinage souffle de nouveau sur la ville qui ne dort jamais !

       
Pourtant, j’avais tellement peur en allant voir Célibataire, mode d’emploi. Peur d’assister pendant 1 h 50 à un Rebel Wilson’s show. Cette fille transpire tellement la comédie que je la voyais déjà déteindre sur tout le film. Heureusement, ce ne fut pas le cas. A vrai dire, tous les préjugés que j’avais ce sont envolés après les 20 premières minutes du film. Non, Célibataire, mode d’emploi n’est pas qu’un film de filles ou pire, un film de célibataires.

Célibataire, mode d’emploi s’ouvre sur les notes de Welcome to New-York de Taylor Swift. Pouvait-il y avoir meilleure ville pour situer l’action de cette comédie ? Si vous n’êtes pas encore amoureux de cette ville, vous allez finir convaincu qu’il faut d’urgence y aller pour vos prochaines vacances. En moins de deux heures, vous allez visiter tous les quartiers de la ville et découvrir son ambiance si particulière by night. Mais plus qu’un guide touristique, Célibataire, mode d’emploi est un film drôle et original. Ici, (presque) pas d’héroïne qui cherche à tout prix le grand amour. Et franchement, ça fait du bien de voir des nanas qui ne pensent pas qu’à cette rencontre, celle qui changera toute leur vie (et bla, bla, bla, ils vécurent et eurent beaucoup d’enfants).

Nous avons donc quatre typologies de célibataires à nous mettre sous la dent :

  • Alice (Dakota Johnson) est fraîchement célibataire et compte bien en profiter pour faire un max de rencontres.
  • Robin (Rebel Wilson) est une experte en drague, en fêtes & Co.
  • Lucy (Alison Brie) est obsédée par les rencontres en ligne et le mariage.
  • Meg (Leslie Mann) a préféré se consacrer à sa carrière professionnelle, quitte à oublier sa vie privée.

Célibataire, mode d'emploi de Christian Ditter_ How to be single _ Dakota Johnson, Rebel Wilson, Leslie Mann et Alison Brie

Voilà, les présentations sont faites. Nous pouvons à présent suivre le quotidien de nos quatre héroïnes dans la jungle New-Yorkaise. J’aime beaucoup le terme utilisé par Christian Ditter, le réalisateur du film pour parler de cette trame de Célibataire, mode d’emploi. Pour lui, le film est « un instantané de la vie de célibataires d’aujourd’hui ».

Ce sont tous ces petits moments de leurs vies, insignifiant au premier abord, qui permet au film de se construire. Nous rigolons beaucoup de ces situations parfois cocasses, émouvantes ou délurées. Mais finalement, après tout cet amusement, une question va rester en suspens. Derrière ces célibataires, qui sont réellement Alice, Robin, Lucy et Meg ? Car le vrai sujet du film se trouve bien là : l’identité ou l’importance de se connaître pour arriver à se construire

Célibataire, mode d'emploi de Christian Ditter_ How to be single _ Anders Holm et Alison BrieCélibataire, mode d'emploi de Christian Ditter_ How to be single _ Dakota Johnson et Damon Wayans JR

Célibataire, mode d'emploi de Christian Ditter _ How to be single _ Jake Lacy et Leslie Mann      
Ce genre de film centré sur la recherche de soi repose en grande partie sur son casting. Je dois dire que je le trouve sans faute. Les quatre actrices principales sont touchantes et dégagent beaucoup d’alchimie entre elles. Je me suis reconnue et sentie proche de Meg. Son caractère et son évolution sont clairement les plus émouvants. Rebel dépote, Dakota brille et je suis toujours aussi fan d’Alison Brie (mon amoureuse depuis Community). Dommage qu’elle ne partage pas plus de scènes avec les trois autres filles.

Face à elles, le casting masculin est tout aussi sympathique. Homme à femmes, homme enfant, homme perdu… le mode d’emploi du célibat est aussi transposer aux males. Preuve une nouvelle fois que le film n’est pas réservé qu’aux filles. J’ai adoré retrouver Damon Wayans Jr qui pour une fois ne cherche pas à nous faire rire. Son rôle de père est très sombre et j’ai même versé ma petite larme à cause de lui.

Film dynamique, en partie grâce à sa BO dopée aux tubes les plus récents et aux dialogues qui font mouche, Célibataire, mode d’emploi est une jolie petite surprise qui nous réserve son lot de bons moments. J’ai été touchée par ces quatre filles, Bridget Jones des temps modernes qui dans leur recherche de réponses, auront su m’attendrir pendant 2 heures, un sourire scotché au visage.

Célibataire, mode d’emploi ne réinvente pas grand-chose, c’est un fait, mais rempli tellement bien sa mission de comédie – non romantique – dans l’air du temps qu’il serait dommage de bouder notre plaisir.

Et je termine par une citation qui m’aura ramené 10 ans en arrière :
« Si tu cherches l’homme de ta vie, ce n’est pas moi ».
   

Célibataire, mode d'emploi de Christian Ditter_ How to be single _ affiche avec Dakota Johnson, Rebel Wilson, Leslie Mann et Alison Brie       
Titre original : How to be single

Réalisateur : Christian Ditter

Date de sortie : 2 mars 2016

Durée : 1 h 50

Avec: Dakota Johnson, Rebel Wilson, Leslie Mann, Alison Brie, Damon Wayans Jr., Anders Holm, Nicholas Braun, Jake Lacy, Jason Mantzoukas…

Page Facebook de Célibataire, mode d‘emploi

      

J’ai failli oublier l’information la plus importante (et logique sur ce blog)  Célibataire, mode d’emploi est adapté du livre éponyme de Liz Tuccillo (ancienne scénariste sur la série Sex & the City) et disponible en français aux éditions J’ai lu.
        

 

 

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

3 p'tits mots doux

  1. Bonsoir à vous 😉
    en voilà une comédie à l’américaine comme je les kiffe grave !! et puis le casting est juste astronomiquement hilarant !! merci de nous inviter au ciné pour rire un bon coup !! ^^
    bon we à vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *