Home » Cinéma » Chair de Poule : mon petit retour en enfance

Chair de Poule : mon petit retour en enfance

R.L Stine et les Chair de Poule représentent beaucoup pour moi. Cette collection a bercé toute mon enfance. Je peux même dire sans prendre beaucoup de risques qu’elle a fait frissonner toute une génération. J’en avais plein mes étagères et j’adorai le style que ma chambre avait avec le dégradé de couleurs sur la tranche des livres : un arc-en-ciel d’horreur. D’ailleurs, je n’ai jamais réussi à m’en séparer. Chair de Poule incarne les prémices de mon goût pour le fantastique et je compte bien léguer ma petite collection à ma PollyPocket.

Alors imaginez ma joie ultime quand j’ai appris que Chair de Poule allait être adapté au cinéma et en plus, avec Jack Black !! (Oui, je l’avoue sans aucune honte, j’ai sautillé sur place en poussant des petits cris inhumains).
       

Zach Cooper vient d’emménager dans une petite ville, et il a bien du mal à se faire à sa nouvelle vie… jusqu’à ce qu’il rencontre sa très jolie voisine, Hannah, et se fasse un nouveau pote, Champ. Zach découvre rapidement que la famille d’Hannah est spéciale : l’énigmatique père de la jeune fille n’est autre que R.L. Stine, le célébrissime auteur des bestsellers horrifiques Chair de poule. Plus bizarre encore, les monstres que l’écrivain met en scène dans ses romans existent bel et bien. Stine les garde prisonniers à l’intérieur de ses manuscrits. Mais lorsque les créatures se retrouvent libérées par erreur, Zach, Hannah, Champ et Stine sont les seuls à pouvoir sauver la ville…
          

La première bonne nouvelle de Chair de Poule est scénaristique. Le film n’est pas une version longue de la série, elle-même adaptée des romans. C’est plutôt sympa car cela évite de ne devoir se centrer que sur un livre et son monstre. Chair de Poule version long métrage a donc préféré donner vie au papa de la collection : le seul et l’unique : R.L Stine.
Et qui mieux que Jack Black pour l’incarner ? L’acteur lui donne ce petit côté dérangé que j’imagine qu’il faut posséder pour écrire des livres jeunesse horrifiques. Black est comme à son habitude délirant mais heureusement, sans tomber dans l’excès afin de ne pas voler la vedette aux ados et aux créatures. Je ne connaissais pas les 3 jeunes qui partagent l’affiche avec lui mais je suis tombée sous le charme d’Odeya Rush qui est, je trouve, le sosie ado de Mila Kunis. Elle partage l’affiche avec Ryan Lee et Dylan Minnette (et non, aussi tentant soit-il, je ne ferai pas de jeux de mot faciles et pourris sur son nom).

Chair de poule (Goosebumps), réalisé par Rob Letterman avec Jack Black, Dylan Minnette, Odeya Rush et Ryan Lee

Le film cible évidemment les plus jeunes avec tous les clichés que nous pouvons imaginer (le pote geek un peu lourd, le bal de promo, la mignonette romance, …). L’histoire de Chair de Poule ne déborde pas d’originalité. L’intrigue est tracée assez vulgairement et ne propose pas de gros suspense et rebondissement. Malgré tout ces points négatifs, Chair de Poule arrive quand même à se démarquer, principalement pour son rythme. Dès que les premiers monstres sont lâchés, l’action ne faiblit plus d’une seconde jusqu’au générique de fin.  J’ai donc pris beaucoup de plaisir à suivre cette aventure, au rythme de la musique de Danny Elfman. Il y a aussi beaucoup d’humour. C’est d’ailleurs plus une comédie qu’un film d’horreur, même si les monstres sont au rendez-vous et pourront donner la frousse aux plus jeunes des spectateurs. J’ai pu retrouver toutes les créatures ayant bercées mes plus tendres cauchemars : les morts-vivants, la momie, les nains de jardin, les abeilles, le loup-garou et surtout, l’effroyable Slappy la marionnette. Rien que de prononcer son nom j’en ai encore des frissons.

Chair de poule (Goosebumps), réalisé par Rob Letterman avec Jack Black... et Slappy la marionnette Chair de poule (Goosebumps), réalisé par Rob Letterman avec Jack Black_Décor de parc abandonne

        
Autre particularité de Chair de Poule : ses effets-spéciaux. Le film est très beau et agréable à regarder. J’ai énormément apprécié le fait que la majorité des créatures ne soient pas réalisées en numérique mais grâce à des maquillages, de l’animatronique ou de vraies marionnettes. Le rendu à l’écran est magnifique et apporte beaucoup de réel à cet univers fantastique.
       

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment devant Chair de Poule. Je trouve que ce film représente très bien l’univers de la saga littéraire. Ce n’est pas une adaptation mais un très bel hommage aux livres de ma jeunesse. Croyez-moi, vous allez vous régaler devant cette comédie familiale qui laissera à certain, un doux parfum de nostalgie.
     

Chair de poule (Goosebumps), réalisé par Rob Letterman avec Jack Black_L'affiche français du film
Titre original : Goosebumps

Réalisateurs : Rob Letterman

Date de sortie : 10 février 2016

Durée : 1 h 44

Avec : Jack Black, Dylan Minnette, Odeya Rush, Amy Ryan, Ryan Lee, Jillian Bell

Retrouvez la page officielle de Chair de Poule sur Facebook

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

2 p'tits mots doux

  1. Haaaaaaan !!! Déjà l’annonce du film me branchait bien , mais alors avec Jack Black … J’aime tellement ce type putain ! WOUHOU \o/

  2. j’adorais aussi les livres et dvd qui ont marqué mon enfance d’ailleurs j’ai vue le film récent de chair de poule pas mal mais quand mme il ne vaut pas ceux d’avant ps: coco book sur tweeter et sur facebook coco dahl voilou je sens qu’on peu bien s’enttendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *