Home » Cinéma » Festival de Gérardmer 2012 : j’y vais, j’y vais pas ?

Festival de Gérardmer 2012 : j’y vais, j’y vais pas ?

Après quelques problèmes financiers, Le prochain Festival International du Film Fantastique de Gérardmer aura lieu du 25 au 29 janvier 2012. Faut-il s’empresser de réserver hôtel et transport pour cette édition ? Le regard de Céline Online après avoir participé à cet évènement plusieurs années de suite.

Le Festival de Gérardmer, comme son nom l’indique, est dédié à l’univers du cinéma fantastique, mais pas seulement. Vous pouvez également y trouver de l’art graphique, du jeu vidéo, de la littérature, une zombie walk et bien d’autres.

Alors, faisons le point. Que connaissons-nous de la 19e édition du Festival de Gérardmer ?

  • Francis Ford COPPOLA fera l’ouverture avec son nouveau long métrage Twixt. C’est ce que j’appelle une vraie avant-première, le film ne sortant normalement que mi-avril sur nos écrans. Et puis papa COPPOLA ça reste quand même un bel évènement même si j’ai trouvé que ses derniers films étaient tous un peu borderline.
  • Hommage au comédien américain Ron PERLMAN. OK, là ça devient intéressant. Ce mec, c’est un peu THE gueule quoi ! Le nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, alors je vous propose de découvrir son visage.
    Festival Gerardmer_Ron Perlman_Celine OnlineOui, Ron PERLMAN c’est juste Sons of anarchy, Hellboy 1 et 2, Alien, La cité des enfants perdus, Le nom de la rose, le récent Drive et tellement d’autres que je m’arrête là. (Pour voir son impressionnante filmo c’est –> Ici !). D’ailleurs, un trophée lui sera remis en mains propres par Jean-Jacques ANNAUD (ce dernier lui à offert son premier grand rôle avec La guerre du feu).
  • Le jury longs métrages 2012 est composé de : Enki BILAL (Président) accompagné de Vincent DESAGNAT, Jalil LESPERT, Tonie MARSHALL, Agnès MERLET, Dominique PINON, Joann SFAR et Tomer SISLEY. C’est ce que l’on appelle un jury éclectique ! M’enfin ce n’est pas le genre d’informations qui va me décider à venir à un festival, pour ne pas dire que je m’en moque complètement.
  • Le Festival de Gérardmer a décidé d’arrêter la programmation « Inédits vidéo » et de la remplacer par une section dite « Extrême » qui, je cite le communiqué de presse : « vient appuyer et défendre les couleurs d’un cinéma fantastique qui défie les limites du genre pour le plus grand plaisir de chacun. Cette section vient célébrer une des facettes de ce genre. Le talent et l’art y riment avec monstruosité, excès, effroi… pour un public avisé. ». C’est plutôt une bonne chose, le direct to Dvd étant devenu obsolète.

Bien, bien, bien. Pour le moment, nous ne pouvons pas dire que les organisateurs soient très prolixes. Ce début de programmation 2012 semble alléchante… Mais le Festival de Gérardmer c’est aussi de nombreux inconvenants qui s’invitent au rendez-vous et vous gâchent quelque peu la fête.

Une programmation tardive

Nous sommes déjà le 07 janvier 2012 et la programmation complète du festival n’est toujours pas dévoilée… À moins de 3 semaines de son ouverture, ce n’est pas super, super. Car oui, aller à Gérardmer c’est réserver son logement/transport sans savoir si cette année les projections valent le déplacement. Même si après trois éditions je n’ai jamais été déçue, il serait peut-être temps d’accélérer les choses.

[Edit 11/01/2012] Et voilà, comme d’habitude la programmation est disponible une quinzaine de jour avant l’ouverture du festival. Cette année nous avons à faire à une programmation plus travaillée avec de très bonnes surprises comme Chronicle !! Beaucoup d’inédits, en particulier pour les films en compétition, mais aussi pas mal de déjà vu sur d’autres festivals, comme l’étrange festival à Paris. Je vous laisse vous faire votre avis –> Télécharger la programmation 2012 du Festival de Gérardmer (Pdf.)

Une ville devenue inadaptée

Il faut être franc, Gérardmer peut vite devenir très galère. Mieux vaut être hyper extra organisé, sinon vous allez vite vous retrouver à ne voir que 3 petits films. Le festival propose 5 salles, toutes éparpillées aux quatre coins de la ville (sans parler de leur qualité).

Festival Gerardmer plan _Celine OnlineImaginez-vous n’avoir que 10 minutes entre deux séances… Entre la neige, l’éloignement, les transports en commun fantômes ou les parkings bondés, dur de vite se déplacer. Le mieux serait de rester toute la journée sur la même salle, mais le temps de sortir de votre séance, d’autres font déjà la queue.
Tiens d’ailleurs, la queue ! Préparez-vous à passer du temps à la faire, parce que cela fait partie de la magie du festival. Mais surtout, préparez-vous à la faire pour rien ! Gérardmer est un festival qui a les yeux plus gros que le ventre : trop de monde et pas assez de place. Il faut aussi savoir qu’il y a un ordre de priorité pour rentrer : invitations/journalistes, pass festival, pass week-end/2jours, billet à la séance. Si comme moi vous n’y allez pour le week-end, à vous de voir si vous souhaitez investir dans un pass semaine ou prendre le risque (plutôt fort quand même) de ne pas pouvoir rentrer dans la salle de projection. Bien sur, cette tactique a un prix: 88€ le pass semaine contre 48€ pour le pass week-end et 9€ la séance. D’expérience, le pass week-end fait l’affaire. Il faudra juste vous préparer quelques plans de secours car c’est en moyenne 2-3 films loupés par édition faute de place.

Budget et concurrence

Il faut savoir que cette année, le festival n’a failli pas se faire à cause du bilan négatif de l’édition précédente. Gérardmer 2011 a coûté 832 000€ et n’en a rapporté que 755 000. La faute aux 47 000€ de frais d’hébergement et aux 302 000€ de frais de transport des invités… Il ne faut pas s’étonner que le prix des pass augmente d’année en année ! Mais cela sera t’il suffisant ? Tous les ans, je me demande si Gérardmer pourra survivre une année de plus. Car en plus du manque de budget, le festival doit faire face à de grands concurrents tel que le BIFFF (Brussels International Fantastic Film Festival), le NIFFF (Neuchâtel International Fantastic Film Festival) ou encore le très récent PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival).

Bon aller j’arrête mes médisances. Malgré tout ces défauts, le Festival de Gérardmer reste un très bon moment dans un esprit familial, où les habitués se retrouvent d’année en année, à se geler les miches dehors et sous la neige, priant tous les Dieux pour pouvoir rentrer. Dit comme ça, ça ne fait pas forcément rêver et pourtant je ne serais que vous le recommander. Le Festival de Gérardmer c’est une expérience unique, ne serait ce que pour manger une des glaces Thiriet que l’on vous distribue à l’entrée des salles de cinéma… Ironie quand tu nous tiens ! De plus, chaque édition est remplie de surprises cinématographiques. Je me souviens y avoir découvert les très bons All The Boys Love Mandy Lane, Repo! The Genetic Opera, Teeth, Black Sheep, Bad Biology et aussi beaucoup d’autres films très très mauvais. Gérardmer, on y va aussi bien pour y voir des chefs d’oeuvre que des gros navets. Et puis, ça vous donne de quoi discutailler et patienter dans les files d’attente entre fans : de belles rencontres en perspective. On en oublierait presque le froid.

Je vous conseille de faire un tour sur les forums de Mad Movies où la communauté de festivaliers du grand froid y est très forte. C’est l’occasion d’y trouver covoiturage ou collocation et de profiter de regroupement afin d’avoir les tarifs préférentiels groupe sur les pass.
Malheureusement pour moi, cette année je suis privée de Gérardmer et bloquée à l’université en semaine intensive. Du coup, je me rabattrais probablement sur le BIFFF au mois d’avril prochain. N’hésitez pas à partager votre expérience Gérardmer sur Céline Online si vous y aller !

affiche 19eme festival film fantastique gerardmer

Plus d’informations sur :
[www.festival-gerardmer.com]

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

2 p'tits mots doux

  1. Gérardmer c’est vraiment la rencontre du cinéma avec les montagnes, simpa mais fait froid quand même a cette époque là.
    Je suis pour en faire un en été ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *