Home » Cinéma » [Critique cinéma] Ted de Seth MacFarlane

[Critique cinéma] Ted de Seth MacFarlane

Céline Online a eu la chance d’être invitée à l’avant première du film Ted… Et quelle belle surprise !  Bien plus qu’une simple comédie américaine, c’est le film à ne pas louper cette semaine. Retour sur Ted, un ours en peluche pas comme les autres et qui ne laissera personne indifférent.

L’histoire :
À 8 ans, lors de la nuit de Noël, le petit John Bennett fit le vœu que son ours en peluche Ted s’anime et devienne son meilleur ami pour la vie. Il vit son vœu exaucé.
30 ans plus tard John et Ted sont toujours inséparables et passent leur temps à boire et fumer de l’herbe devant la télévision. Une chose a cependant changée. Une pièce s’est rajoutée à ce duo infernal : Lori, la petite amie de John. Patiente durant les quatre premières années de leur relation, la coupe est à présent pleine. La jeune femme lui pose un ultimatum : elle ou TedDéchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai !

Pour son premier long métrage cinématographique, Seth MacFarlane porte ici la casquette de réalisateur/scénariste/producteur/acteur. Autant dire que Ted est son bébé à 100% et que l’on reconnait sans conteste sa marque. En effet, Seth MacFarlane est surtout connu dans le milieu de l’animation pour Les Griffin, American Dad!, The Cleveland Show… Vous voyez déjà un peu le style ! En tout cas, on peut dire qu’il se sort particulièrement bien de cet exercice, l’ours en peluche Ted lui permettant d’ajouter sa touche animation.
— Bonne nouvelle, on vient d’apprendre que l’homme présentera la prochaine cérémonie des Oscars. Cela nous donne l’espoir d’une soirée pleine de mordant, très loin des autres éditions aseptisées. —

L’histoire de Ted peut nous donner une impression de conte de Noël. C’est le cas, pendant humm 1mn30, après le conte dérape bien vite en satyre sociale. Première cible, les juifs. Le reste à découvrir par vous-même dans les salles sombres.
Avec Ted, on est bien loin des comédies pipi-caca qui ont fait la réussite des frères Farrelly ou encore de Judd Apatow. Loin de moi l’idée de critiquer ces dernières, mais disons que le fait est assez rare pour être relevé. Le film n’est pas vulgaire. La seule chose que l’on pourrait trouver de « choquante » est son franc-parler et son réalisme social.
Of course, Céline Online vous conseille de ne pas prendre avec vous vos chères petites têtes blondes. Déjà qu’un grand nombre d’adultes semblait scandalisé pendant la projection. Charge à vous de les y amener, au risque de devoir leur expliquer ce qu’est une éjaculation faciale. Oui, Ted va loin, très loin mais jamais trop loin. Merde, enfin un film qui nous dit « OUI, on peut rire de tout ! ». Dieu que c’est rafraîchissant !

Ted est un sacré mélange entre comédie, romantisme, thriller et tragédie. Un beau film sur l’amitié et le dur passage à la vie d’adulte. En effet, Ted  propose un regard très pertinent de notre société dans laquelle les adultes refusent de grandir et se réfugient dans les symboles de leur enfance, les jeux vidéo et tout autre moyen de fuite (génération des trentenaires, préparez-vous à être bombardés de références !). Il y a derrière ses apparences légères une véritable critique de notre société. Tout y passe et MacFarlane ne ménage personne dans sa grande galerie de personnages.

Mark Wahlberg n’a jamais été aussi bon que quand il n’est pas torse nu et qu’il nous fait sa tête d’ado attardé. Mila Kunis également, qui sur l’affiche donne l’impression d’être encore une fois la belle plante verte, s’en sort très bien. Merci d’exploiter comme il se doit son talent comique (Haaa souvenir du That’ 70s Show). Mais surtout, il y a un acteur qui sort du lot, j’ai nommé Ted, l’ours en peluche au franc parlé, le Teddy bear le plus cool du monde ! Chapeau bas à l’animation qui nous fait complètement oublier la supercherie. C’est impressionnant, la peluche est tellement réaliste, en particulier dans une scène de bagarre contre un acteur réel.

Ted, c’est lui !!

Celine Online_Ted  Celine Online_Ted  
Celine Online_TedCeline Online_Ted  Celine Online_Ted_07  Celine Online_Ted

Il est également important de souligner la qualité des seconds rôles, qui comme le reste du film, sont complètement barrés : collègues de travail (Patrick Warburton), patrons (Joel McHale qui encore une fois est très bon dans le rôle du connard/beau gosse. Cf. Community), psychopathes (Giovanni Ribisi complètement flippant même quand il devrait être ridicule) et autres guests jouant leur propre rôle. On aimerait se dire : «C’est quoi ces mecs ? Ils sont complètement dingues ! », et pourtant on connait tous quelqu’un qui y ressemble.

Ted est doncun film à ne pas manquer, même si j’ai l’impression que la promotion française ne lui a pas rendu hommage. Réponse mercredi 10 octobre dans tous les bons cinémas… Et surtout, n’oubliez pas l’un des conseils les plus important de Ted : « Rien n’est plus puissant que la puissance du vœu d’un enfant… Excepté un hélicoptère Apache ».

–> N’oubliez pas le concours pour les 1an de Céline Online !! Des cadeaux 100% cinéma à gagner.

Celine Online_Ted_Affiche

 

Titre original : Ted

Réalisation : Seth MacFarlane

Sortie cinéma française : 10/10/2012

Durée : 1h47

Avec : Mark Wahlberg, Mila Kunis, Seth MacFarlane (Joey Starr pour la Vf), Joel McHale, Giovanni Ribisi …

Ted sur internet : Site officiel (en anglais), page Facebook française, compte Twitter français   

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

8 p'tits mots doux

  1. J’avais dis non, je n’irai pas voir ça. Puis en revoyant la bande annonce plusieurs fois, je me suis dit « pourquoi pas, si j’ai le temps », et là avec cette critique, je crois que je suis convaincue.

  2. Merci pour ton avis car comme Auroreinparis, je n’avais pas prévu d’y aller et tu vas peut-être me faire changer d’avis… ;o)

  3. Faudra me dire vos retours si vous y allez !

  4. Perso je vais voir ce film Vendredi, je suis en manque de bonne comédie américaine cette année… (parce que Voisins du 3e type… voilà quoi…).

  5. C’est marrant, j’ai totalement l’avis inverse ! Ça fait très longtemps qu’on parle de ce film, que je vois la bande annonce, des interviews et j’en passe, et je n’ai jamais changé d’avis. Pour moi c’est un humour vulgaire, déplacé, et les goûts du personnage principal sont en totale contradiction avec les préoccupations d’un homme de trente ans. A cela j’ajoute que le comportement de la petite amie n’est pas du tout crédible et même si l’idée de base d’animer un ours en peluche est bonne, je pense qu’il y avait moyen de réaliser un film bien plus sympathique et avec un humour bien moins déplacé que celui ci ! Enfin ne parlons même pas de la VF qui est (toujours selon moi) catastrophique.

  6. J’y suis allée pour faire plaisir à mon copain, et franchement je n’ai pas trop aimé. J’ai trouvé le personnage de Mark Wahlberg assez nul, on ne croit pas une seconde qu’une nana comme Mila Kunis sorte avec un pauvre type pareil… Et puis l’ours en peluche, mouais, bon… je n’ai pas été convaincue.
    Les seules choses que j’ai bien aimées: l’incursion de Flash Gordon et de l’acteur l’ayant incarné, la présence de Norah Jones dans son propre rôle, la danse de Giovanni Ribisi (à la fois ridicule et flippante, effectivement), et surtout l’ultime blague (celle sur Taylor Lautner), qui, pour le coup, m’a bien fait rigoler.

  7. Perso, j’y suis allée à reculons. J’ai passé un très bon moment, j’ai bien rit, pas de longueur. Un divertissement à part entière ! Humeur en dessous de la ceinture mais c’est tellement bon ! Ca faisait un moment que je n’avais pas ri autant devant un film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *