Home » Cinéma » [Critique cinéma] Happiness Therapy de David O. Russell

[Critique cinéma] Happiness Therapy de David O. Russell

Céline Online n’a pas l’honneur de faire partie du très fermé Club 300/Allociné, mais a eu la chance de gagner une place pour aller à la projection privée d’Happiness Therapy de David O. Russell avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence et Robert De Niro. Alors, faut-il d’ores et déjà réserver sa place de cinéma pour le 30 janvier prochain ? Céline Online tente de vous éclairer.

L’histoire d’Happiness therapy

Ayant perdu sa maison, son travail de professeur et sa femme Nikki, Pat Solatano (Bradley Cooper) se retrouve obligé d’emménager chez ses parents (Robert De Niro et  Jacki Weaver) après avoir séjourné dans un institut psychiatrique. Petit retour en arrière, huit mois plus tôt, Pat découvre sa femme avec un autre homme. Cette vision fait ressortir un trouble bipolaire jusqu’ici refoulé. A sa sortie, Pat affiche pourtant un optimisme à toute épreuve. Il est déterminé à se reconstruire et à renouer avec Nikki, malgré une ordonnance de restriction. Rapidement, il rencontre Tiffany (Jennifer Lawrence), une jolie jeune femme ayant elle-même eu un parcours mouvementé. Tiffany propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour.

Happiness Therapy est une comédie dramatique adaptée du roman de Matthew Quick, Silver Linings Playbook. Le film est réalisé par David O. Russell qui nous avait précédemment délivré Fighter ou encore le très déjanté J’adore Huckabees.

Notons au passage la passion des distributeurs français à changer des titres en anglais par d’autres titres en anglais. Happiness therapy est donc outre-manche Silver Linings Playbook, une expression qui signifie qu’il y a toujours du positif même dans les pires moments. Un titre original beaucoup plus parlant.

Happiness therapy, j’y vais ou j’y vais pas ?

Incontestablement, la réponse est oui ! Oui, courrez voir Happiness therapy au cinéma. Même si le 30 janvier nous réserve du lourd en sortie cinéma (7 Psychopathes et Lincoln), il serait dommage de se priver de cette dose de bonne humeur. Car Happiness therapy/Silver Linings Playbook porte bien son titre. Le film est une véritable thérapie. Le genre du long-métrage qui fait du bien et qui devrait être remboursé par la sécurité sociale. Pas étonnant qu’Happiness Therapy ai remporté le Prix du public au festival de Toronto 2012.

Pourquoi Happiness therapy ?

Happiness therapy possède un scénario réussi

Happiness therapy traite d’un sujet délicat : les maladies mentales. Sa force est d’en parler avec justesse, mais sans jamais rentrer dans le pathos, bien au contraire puisque nous sourions sans honte devant la détresse de Pat. Mais au-delà de bipolarité et de dépression, Happiness therapy nous parle de choses universelles sur fond d’histoire d’amour, de famille et d’amitié. Oui, Céline Online est obligée de le concéder, le scénario est prévisible et l’intrigue simple. Cependant nous nous laissons embarquer avec légèreté et humour. Quand nous rions d’un drame et que nous arrivons également à être touchés par l’histoire racontée, c’est tout simplement que le film fonctionne. Comme le dira Bradley Cooper, pour comprendre la folie, il faut être soi-même fou.  Une part de folie renforcée par une caméra mouvante en permanence.

Les choses racontées dans Happiness therapy nous semblent réelles car elles parlent du quotidien de Monsieur et Madame tout le monde. Le quotidien de gens qui essayent de surmonter les difficultés qui se présentent sur leur route et qui sont souvent eux-mêmes leurs propres obstacles. Le réalisateur prend le temps de nous raconter les choses, de faire évoluer ses personnages dans leur maison, dans leur quartier, de les montrer se démener pour essayer de s’en sortir. Cette douceur permettra au spectateur de retrouver un peu de lui-même dans un des personnages. Qui n’a jamais cherché à aimer, à être aimé ou tout simplement à être respecté ? Pour y arriver, pas besoin de s’emmerder à ce que tout soit parfait, la moyenne suffit largement.

Happiness therapy et ses talentueux acteurs

Car ce qui fait que les choses nous semblent si réelles dans Happiness therapy, c’est bien la prestation des acteurs qui est véritablement sans faute.
Mention spéciale à Bradley Cooper qui arrive à rester sexy même habillé d’un sac poubelle (une vraie performance !). Plus sérieusement, l’acteur nous livre une prestation intense. Il retranscrit avec justesse la violence et la vulnérabilité du personnage de Pat. Bradley Cooper confirme avec Happiness therapy qu’il ne faut pas se résumer à sa belle gueule.
Le personnage de Tiffany, interprété par Jennifer Lawrence, a un lourd passé. Céline Online aurait donc vu une actrice plus âgée, mais la prestation de Jennifer Lawrence mettra tout le monde d’accord. Ce rôle lui va comme un gant et nous sommes bien contents de ne pas avoir une autre actrice à la place (Angelina Jolie ou Zooey Deschanel se sont montrées très intéressées par le rôle).
Il faut également souligner les seconds rôles : Robert De Niro, Jacki Weaver, Chris Tucker, Julia Stiles … cette galerie de personnages authentiques tout aussi névrosés les uns que les autres.

Céline Online_Happiness Therapy_Jennifer Lawrence (Silver linings playbook) Céline Online_Happiness Therapy_Bradley Cooper (Silver linings playbook) Céline Online_Happiness Therapy_Jennifer Lawrence et Bradley Cooper (Silver linings playbook) Céline Online_Happiness Therapy_Jacki Weaver et Robert de Niro (Silver linings playbook)

       

       

     

           

Happiness therapy signe un début d’année cinématographique de qualité. Certes le film est un peu long, mais finalement, la bonne humeur qu’il nous insuffle à sa sortie vaut largement les 2 heures que nous passons dans la salle. Happiness therapy est donc la bonne stratégie pour bien commencer l’année !

 

Céline Online_Happiness Therapy_affiche

   
Titre original : Silver Linings Playbook

Réalisation : David O. Russell

Sortie cinéma française : 30/01/2013

Durée : 122 minutes

Avec : Bradley Cooper, Robert De Niro, Jennifer Lawrence, Jacki Weaver, Chris Tucker …

Happiness Therapy sur internet : Site officielFacebook français officiel

   

(Encore merci à Audrey de New Kids on the geek pour la place. Pensez à aller visiter son blog plein d’humour.)

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

3 p'tits mots doux

  1. Ça donne envie en tout cas. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *