Home » Cinéma » [Critique cinéma] Hitchcock de Sacha Gervasi

[Critique cinéma] Hitchcock de Sacha Gervasi

Qu’est-ce qui fait que nous aimons un film ? La question a évidemment une multitude de réponses. Vous pouvez répondre ses acteurs, son scénario, sa musique et encore bien d’autres. Pour Céline Online, ce qui fait qu’elle aime un film est le fait de retrouver un petit peu d’elle dans ce qu’elle regarde. Et autant le dire, c’est mission accomplie avec cet Hitchcock de Sacha Gervasi.

Alfred Hitchcock est au sommet de sa carrière. Pour son prochain projet, le réalisateur recherche quelque chose de différent. Il s’intéresse alors à un livre qui relate l’histoire d’un tueur en série, Ed Gein alias Le Boucher de Plainfield (Pour en savoir plus sur lui, rendez-vous sur le site de Tueurs en série). Une adaptation scénaristique sera écrite, cependant, producteurs, censure et amis tentent de décourager Hitchcock à faire son film. Heureusement pour lui, Alma, sa femme et fidèle collaboratrice va le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever Psychose.

A la base, Hitchcock n’est pas un film très attirant. Un biopic de plus sur le réalisateur, chouette … Et pourtant, grosse surprise ! Du long de son une heure et demie, Hitchcock est un véritable petit plaisir qu’il serait dommage de bouder. A la fin de la projection, deux choses en ressortent.

Hitchcock : le duo gagnant

Attention à ne pas vous faire avoir. Hitchcock ne parle pas réellement de Psychose. Non. Psychose n’est que le fil rouge du film. Hitchcock nous présente la relation que le réalisateur entretenait avec une femme totalement et injustement méconnue du public. Pas une de ses blondes Hitchcockiennes, juste sa femme. Cette femme sans qui il n’y aurait pas eu d’Alfred Hitchcock. Pas facile de traiter une relation aussi complexe ; un mélange entre mariage et collaboration artistique,  et encore moins de la rendre crédible aux yeux du spectateur. C’est là la plus grosse qualité du film : le duo Anthony Hopkins / Helen Mirren. Hopkins interprète un Hitchcock plus vrai que nature. Le maquillage joue pour beaucoup mais cela serait réducteur. L’acteur est la copie conforme du réalisateur, aussi bien au niveau du langage que de ses nombreux tics physiques que nous avons pu découvrir dans Alfred Hitchcock présente. Mirren elle, est parfaite dans le rôle de la talentueuse épouse de l’ombre, femme moderne au fort caractère. Les jolis minois de Jessica Biel et Scarlett Johansson termineront de vous convaincre.

Céline Online_Hitchcock de Sacha Gervasi_Anthony Hopkins_Toni Collette_Michael Stuhlbarg Céline Online_Hitchcock de Sacha Gervasi_Anthony Hopkins Céline Online_Hitchcock de Sacha Gervasi_Scarlett Johansson_Jessica Biel_James D’Arcy Céline Online_Hitchcock de Sacha Gervasi_Scarlett Johansson

                

        

Hitchcock, une déclaration d’amour

En nous montrant les coulisses de la réalisation de Psychose, de la pré-production à la diffusion en salle, Hitchcock est une véritable déclaration d’amour au cinéma. Céline Online a ressenti ce petit pincement signifiant « bosser dans le cinéma ça me manque quand même un peu… beaucoup par moment». Hitchcock est donc également un film sur le cinéma et la nostalgie que nous pouvons ressentir : un art si jeune et pourtant si vieux en même temps. Haaa ce scénario tapé et retapé à la machine à écrire, le tournage sur de la pellicule ainsi que son montage, la lutte contre la censure… De nombreux éléments qu’il était important de maîtriser pour un réalisateur. Ce n’est pas pour rien que l’on nomme Hitchcock « le maître du suspense ».

Hitchcock est un bon divertissement plein de fraîcheur, voir un peu trop. Ce défaut trahit la jeunesse cinématographique du réalisateur Sacha Gervasi, qui malheureusement fait de temps en temps pencher le film vers une quelconque comédie romantique.
Quoi qu’il en soit, nous ressortons avec l’irrésistible envie de revoir tous les films d’Alfred Hitchcock, ce réalisateur, ce génie à la caméra.

Ça devrait te plaire !

Le Monde secret des Emojis et My Little Pony : le film

My Little Pony / Le Monde secret des Emojis : le match !

Vacances scolaires obligent, nos salles de cinéma se voient envahies de films d’animation. Dur choix. Ça tombe bien, car j’ai pu voir My Little Pony et Le Monde secret des Emojis...

7 p'tits mots doux

  1. Merci pour ton avis qui donne envie! J’ai d’ailleurs prévu de regarder « Psychose » avant d’aller voir « Hitchcock » car je ne l’ai encore jamais vu!!

    • Tu n’as pas spécialement besoin de voir Psychose pour apprécier Hitchcock. Mais vu que c’est un très bon film, je ne peux que t’encourager à la visionner 🙂

  2. Curieusement, j’ai du mal à croire que Scarlett Johansson puisse me convaincre 🙂 Helen Mirren et Anthony Hopkins en revanche, c’est difficile de résister à un casting pareil !

  3. En voyant la bande annonce j’ai eu peur que le film tourne autour de « Psychose » est pas assez autour de son réalisateur. Autant dire que ton article me rassure sur ce point ! J’ai vraiment hâte de découvrir A. Hopkins revêtant le costume de celui qui m’a fait aimer le cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *