Home » Cinéma » [Critique cinéma] Prisoners de Denis Villeneuve

[Critique cinéma] Prisoners de Denis Villeneuve

Visiblement en ce moment, Céline Online a un petit penchant pour les films traitant de près ou de loin à l’enfance… et dans des termes pas forcément joyeux. Meurtre, maladie, il ne manquait plus que l’enlèvement. C’est chose faite avec le dernier film du canadien Denis Villeneuve : le thriller Prisoners.

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki (Jack Gyllenhaal) privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller (Hugh Jackman), le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…


Prisoners
ne s’en cache pas, son casting c’est du top niveau de chez top niveau : Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis, Maria Bello, Terrence Howard, Melissa Leo et Paul Dano. Voilà, rien que ça. Alors certes il est très hollywoodien et fait bien joli sur le haut d’une affiche, mais est-ce qu’il tient la route ? Des grands noms, nous en avons du premier rôle au tout petit dernier. Pourtant, chose très rare, cette distribution n’a pas vocation à cacher une faiblesse scénaristique ou tout autres défauts. Loin de là. Le casting de Prisoners est remarquable de qualité. HughWolverine Jackman le premier.
Quel plaisir de le voir toutes griffes rentrées. Avec ses choix récents de films, Céline Online en avait presque oublié quel excellent acteur il est. Jackman tient avec Prisoners l’un de ses plus grands rôles. La rumeur parlerait même de petite statuette dorée. N’ayons pas peur des mots : Jackman est parfait et bouleversant de justesse en anti héro, prêt à tout pour retrouver sa fille. Face à lui, Jack Gyllenhaal est tout aussi magistral. L’acteur s’est littéralement approprié le personnage de Loki, ce flic impulsif au TIC envahissant.

Céline Online - Prisoners de Denis Villeneuve - Hugh Jackman Céline Online – Prisoners de Denis Villeneuve – Jake Gyllenhaal Céline Online - Prisoners de Denis Villeneuve - Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal

Le duo Gyllenhaal / Jackman fonctionne à merveille car malgré cette confrontation permanente – les sentiments face à la raison – tous deux ont le même but : faire justice. Chapeau également à Paul Dano pour son interprétation de méchant/victime. Tout le long de Prisoners, nous nous interrogeons sur sa sincérité : simplet ou non ?
     

Bien plus qu’un simple fait divers

Ecrit par le jeune prodige Aaron Guzikowski, Prisoners dégage une ambiance lourde pendant 2h30, tout en offrant une histoire prenante et riche en rebondissements. Et pourtant, ce n’était pas gagné. Le film de  Denis Villeneuve n’a rien de très innovant, le cinéma s’étant de maintes fois approprié le sujet de l’enlèvement d’enfant (L’échange, Alpha dog…). Mais Prisoners va plus loin et est plus fort qu’un simple récit de fait divers. L’histoire nous est racontée de différents points de vue, le principal étant celui de Keller, le père de la jeune Anna. Nous sommes en immersion dans une famille américaine de la classe moyenne, profondément ancrée dans la religion catholique et le « survivalisme ». Keller pensait pouvoir tout affronter… tout, sauf le pire. Il prononce d’ailleurs une phrase clée de cet état d’esprit très américain : « Espère le meilleur mais sois prêt pour le pire ».

Nous sombrons alors petit à petit dans un vrai labyrinthe dont il ne sera pas facile de ressortir indemne. L’image renforce ce sentiment grâce à la très belle photographie de Roger A. Deakins (Skyfall, True grit, O’Brother…). Très poétique, elle vient contraster avec la sombreur du scénario de Prisoners.

Céline Online - Prisoners de Denis Villeneuve - Photographie par Roger A. Deakins

Prisoners est un film qui fait forcément réfléchir, encore plus maintenant que la Polly Pocket de Céline Online souffle sa première bougie. Tout au long du film, nous nous demandons ce que nous ferions si ce drame devait nous arriver. Chacun des personnages du film nous apportent une possibilité de comportement. C’est alors que Prisoners réveille en nous un conflit moral et interroge tout notre humain. Les émotions sont là, fortes et réelles.
Le long-métrage de Denis Villeneuve est un sacré thriller comme nous aimerions en voir plus souvent. Captivant.

     

Céline Online - Prisoners de Denis Villeneuve - AfficheTitre original : Prisoners

Réalisé par : Denis Villeneuve

Sortie cinéma : Le 9 octobre 2013

Durée : 2 heures 33

Avec : Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis, Maria Bello, Terrence Howard, Melissa Leo, Paul Dano…

Distribution: SND 

       

      

  

Gagnants du jeu-concours

Remportent 2 places de cinéma et une affiche :

  • L. Robert (33)
  • B. Matthieu (63)
  • D. Tania (59)
  • C. Valérie (62)
  • C. Claudine (51)

Remportent deux places de cinéma :

  • H. Jessy (77)
  • L. Sandra (62)
  • L. Marie-Hélène (64)
  • G. Fabrice (78)
  • H. Jean-Denis (13)

Ça devrait te plaire !

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête a beau être l’adaptation du dessin-aimé il y a finalement pas mal de choses qui ont changées. Alors je me suis amusée à essayer de les retrouver !

2 p'tits mots doux

  1. félicitation aux gagnants

  2. Je l’ai beaucoup aimé, un casting 5 étoiles ! J’avais été un peu déçue par la fin, puisque tout fini un peu trop bien ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *