Home » Cinéma » [Critique cinéma] Fire with fire de David Barett

[Critique cinéma] Fire with fire de David Barett

Quand francetvdistribution proposa à Céline Online de recevoir des DVD pour pouvoir réaliser des critiques, elle sauta sur l’occasion. Pas facile de se libérer pour les projections presse avec un Polly pocket de 9 mois. Les DVD deviennent donc rapidement la parfaite alternative. Premier envoi : Fire with fire de David Barett. Aucun à priori, si ce n’est que c’est un Direct to dvd. Étrange vu le casting 5 étoiles. Tentons de comprendre pourquoi…

               
Fire with fire, vengeance par le feu
         

Alors qu’il est témoin de plusieurs meurtres, Jeremy Coleman (pompier de son métier), est placé dans le programme fédéral de protection des témoins. Il y tombe amoureux de Talia, une marshal chargée de le protéger. Mais le tueur, David Hagan, chef d’un gang de criminels néonazis, les retrouve et blesse grièvement Talia. Jeremy comprend qu’ils ne seront jamais en paix tant que Hagan sera en vie… Il décide alors de le retrouver et de faire justice lui-même…

La première chose qui nous interpelle avec Fire with fire, est son casting de dingue. Le film envoi du lourd dès la jaquette. Accrochez vos ceintures, nous y retrouvons Josh Duhamel (la série Las Vegas) qui interprète le pompier vengeur en compagnie de Rosario Dawson (Sin city, Boulevard de la Mort…) dans le rôle de sa petite amie. Le grand méchant est incarné par Vincent d’Onofrio (New York Section Criminelle). S’y côtoie également 50 Cent, Bonnie Somerville, Julian McMahon (Nip/Tuck) et, attention grosse surprise : Bruce Willis (qui doit rester 10 minutes à l’écran au total… Normal donc de le mettre au premier plan sur l’affiche de film).

Céline Online_Fire with fire_Josh Duhamel et Rosario DawsonCéline Online_Fire with fire_Vincent d'Onofrio Céline Online_Fire with fire_Josh Duhamel et Bruce Willis Céline Online_Fire with fire_Josh Duhamel

        

           

          

         
Avoir un tel casting n’est pas aisé. Seul un scénario digne de ce nom doit pouvoir le réunir. Du moins, c’est ce que Céline Online croyait. Car malheureusement, si Fire with fire présente une belle brochette d’acteurs ce n’est certainement pas pour ses qualités scénaristiques. Fire with fire est bourré d’incohérences et de clichés (le héros est devenu pompier car sa famille est morte dans un feu et le noir est évidemment un dealeur de drogue dans un quartier malfamé). Mais le pire, reste cette histoire de nazis. Pourquoi ? Comment ? Rien à faire. Hop, il suffit de porter un tatouage et c’est tout. Les bab guys auraient pu être végétaliens, c’était pareil. Aucun apport à l’histoire de Fire with fire. Pourtant, même si le film ne déborde pas d’originalité, le problème n’est pas là.

Fire with fire est tout simplement très mal réalisé. David Barett qu’as-tu fait ? Pourtant, Dieu sait qu’un film d’action et de vengeance est toujours vendeur pour Céline Online. Mais tout le monde ne s’appelle pas Tarantino. David Barett n’arrive pas à donner de rythme à Fire with fire. Certains moments sont interminables et d’autres pas assez exploités. Sans oublier cette violence très mal maitrisée, explosant par moment de façon excessive. Tout cela nous donne l’impression de regarder un épisode des Experts, tout droit sorti de l’univers de prédilection télévisuel du réalisateur. L’homme ayant déjà officié sur des séries comme Castle, Once upon a time, Nikita et encore bien d’autres, tout s’explique. Fire with fire est son premier long métrage. Devons-nous être indulgent pour autant ?

Voilà probablement pourquoi Fire with fire est sorti directement en DVD. Mais soyons honnête, Céline Online a déjà vu bien pire passer par la case « salle de cinéma ». Fire with fire reste un film d’action honnête qui certes, ne casse pas trois pattes à un canard, mais nous le regardons et nous l’apprécions malgré ses nombreux défauts. Est-ce que nous en demandions plus ?
Fire with fire est donc le petit plaisir dont nous pourrions avoir honte tellement il est inutile.
         

Céline Online_Fire with fire_affiche     
Titre original
 : Fire with fire

Ecrit et réalisé par : David Barett

Sortie dvd : Le 03 juillet 2013 (dvd et Blu-ray)

Durée : 1 heure 37

Avec : Josh Duhamel, Rosario Dawson, Vincent d’Onofrio, 50 Cent, Julian McMahon, Bruce Willis…

Prix : DVD :14.99€ – Blu-ray : 19.99€

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *