Home » Cinéma » [Critique cinéma] Ill Manors – La cité de la violence de Ben Drew

[Critique cinéma] Ill Manors – La cité de la violence de Ben Drew

She said I love you boy, I love you soul. She said I love you baby, oh oh oh ohhh. Ces quelques paroles vous rappellent vaguement une douce et entêtante mélodie ? Félicitation, vous avez connaissance d’un des titres fétiche de Céline Online en 2010 : She said de Plan B… plus connu sous le nom de Ben Drew (si, si souvenez-vous, c’était aussi la musique du générique de Le grand journal). Mais plus qu’un simple chanteur il est également réalisateur d’Ill Manors : un premier film « coup de poing cinématographique » doublé d’un « coup de boule musical ». Découverte…

Après 15 ans en prison pour trafic de drogue, Kirby ne cherche que trois choses : reconquérir son territoire, s’envoyer en l’air et prendre sa revanche sur la bande de malfrats qui lui ont manqué de respect. Mais une rencontre humiliante avec son ancien protégé déclenche une réaction en chaîne : violence, vengeance et représailles mortelles vont entraîner la communauté de dealers, de proxénètes et d’innocents dans un tourbillon de violence.

Ill Manors est l’assemblage de plusieurs histoires vraies que le réalisateur, Ben Drew a vécu avec ses amis. Si tout le film n’est pas biographique, tout est réel. Le reste est composé d’histoires lues dans les journaux anglais. L’ensemble a été rassemblé pour donner un film à la narration plus que surprenante. Car Ill Manors est loin d’être un film commun. Il a ce petit quelque chose qui, malgré certains défauts, en fait une œuvre poignante. Il vous prend aux tripes pendant 2 heures. Vous y verrez beaucoup d’images chocs, mais toutes servent le récit : une lutte pour survivre en pleine banlieue Est de Londres avec en toile de fond, les JO de Londres 2012.

Ill Manors, un sombre conte musical

Pour marquer cet aspect biographique, Ben Drew se fait tout simplement narrateur de son film. Mais il ne parle pas. Non, il chante. Ou plutôt, il rappe. C’est cet aspect musical qui rend Ill Marnors unique. Le film est décomposé en six clips, chacun développant le portrait d’un des protagonistes rencontré lors de ce chassé-croisé des bas-fonds londoniens. Si Céline Online n’est pas forcément fan de ce type de musique, force est de constater que Ben Drew offre ainsi au spectateur une honnêteté scénaristique violente et saisissante, faisant de la musique une actrice à part entière d’Ill Manors.

D’ailleurs, quel casting ! Un sans-faute. Aucun visage connu, aucune tête d’affiche. Cela renforce l’authenticité et l’émotion d’Ill Manors. « Vécu » est le mot d’ordre de ce film. Ses acteurs sont des gens de la rue. Ils possèdent leur rôle. Ils comprennent l’histoire et la transmettent avec grand talent. Tous dégagent un charisme incroyable et sont dirigés à la perfection. Mention spéciale à Riz Ahmed, Eloise Smyth et Anouska Mond qui interprètent respectivement Aaron, Jody et Michelle.

Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew. Avec Eloise Smyth (Jody) Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew (aka Plan B). Avec Riz Ahmed (Aaron) Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew (aka Plan B). Avec Natalie Press (Katya) Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew (aka Plan B)

       

            


     
Parce que finalement, tout commence par « Il était une fois », Ill Manors cherche à nous faire comprendre d’où vient la violence qui caractérise et même caricature ces quartiers anglais. Nous nous souvenons tous de l’omniprésence des médias lors des émeutes en 2011. Mais que s’était-il vraiment passé ? Quel était l’événement déclencheur ? Il suffit parfois de peu de chose (dans Ill Manors, il s’agit d’un téléphone portable) pour déclencher un effet domino dévastateur. Ben Drew s’inspire de ce morceau d’histoire et nous montre les faits, de la naissance à la conclusion de l’histoire. Chose que les médias ne font finalement que très rarement.
De plus, Ben Drew explique qu’avec Ill Manors il a « souhaité ouvrir les yeux des gens de toutes les classes sociales et donner espoir aux gamins des quartiers populaires. La société doit prendre sa part de responsabilité par rapport à cette violence urbaine. Une interrogation doit surgir après le générique de fin : pourquoi tant de gosses dans ce pays [ndlr : l’Angleterre] ont l’impression de ne pas avoir de futur et se moquent de traîner un casier judiciaire ? ».

Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew (aka Plan B)

Et comme pour marquer un peu plus ce film biographique, Ben Drew fait une apparition, brève mais à un moment clé d’Ill Manors. Cette histoire, c’est son histoire et il nous la raconte avec ses mots, ses musiques, ses chansons, sans détour ou raccourcis. Une œuvre complète à ne manquer sans aucun prétexte.

       

Céline Online_Ill Manors, réalisé par Ben Drew (aka Plan B) - AfficheTitre original : Ill Manors

Ecrit et réalisé par : Ben Drew

Sortie dvd : Le 12 août 2013 (dvd et Blu-ray)

Durée : 2 heures

Avec : Riz Ahmed, Ed Skrein, Natalie Press, Anouska Mond, Lee Allen…

Prix : DVD :14.99€ – Blu-ray : 19.99€

Distribution : francetvdistribution

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

3 p'tits mots doux

  1. ça donne envie. Je vais essayer de le regarder.

  2. J’ai pour ma part passer un très bon moment en regardant ce film.
    la bo est juste une tuerie , tourne déjà en boucle chez moi …..

    • Complètement, moi qui ne suis pas une grande fana de ce genre de musique, je dois avouer que je me suis jeté sur le dernier album de Plan B du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *