Home » Cinéma » La face cachée de Margo : road trip initiatique

La face cachée de Margo : road trip initiatique

Vous le savez maintenant, je suis une inconditionnelle de John Green. J’ai apprécié tous ses livres, alors autant dire lorsque ces derniers se font adapter au cinéma, c’est un énorme évènement pour moi. Déjà avec Nos étoiles contraires j’étais comme une petite folle, alors je vous laisse imaginer mon état légèrement frénétique avec La face cachée de Margo.

Quentin voit débarquer un miracle dans sa vie : Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

Je vois déjà venir les détracteurs : « encore un film pour ados », « toujours la même histoire, les mêmes personnages et les même clichés »… Vous n’auriez pas tort. Du moins, au premier abord. Car comme le film de Jake Schreier va vous le prouver : les apparences sont souvent trompeuses. Je suis certaine qui si vous preniez le temps de voir La face cachée de Margo avec un regard dénué d’aprioris, vous y verriez beaucoup plus qu’un livre Young Adult.

Pour ma part, j’ai fait un petit bon en arrière. Retour en terminale. La fin d’une période, celle des au revoir, où tout le monde prend un chemin différent. Mais le début d’une nouvelle. Celle où il faut faire des choix, recommencer à zéro et enfin se construire en tant qu’individu. Ça en fait des choses à 17 ans. Et c’est pourtant ce que les personnages vont vivre.
   

Miroir mon beau miroir

La Face cachée de Margo évolue de façon intéressante : d’une introduction très classique, nous sommes vite plongés dans une enquête mystérieuse, pour terminer sur un road trip entre potes. A travers toutes ces étapes, nous y voyons également l’évolution de nos protagonistes. La Face cachée de Margo n’est absolument pas une comédie romantique. C’est un film sur l’amitié, un film sur l’adolescence et ses interrogations. Bref, c’est un film initiatique qui s’interroge de façon très intéressante sur le regard des autres. Comme Margo (mise sur un piedestale) ou sa meilleure amie Lacey (aka la bombasse), nous ne sommes pas ce que les autres voient de nous. Nous sommes plus. L’identité ne se limite pas à l’image véhiculée.

La face cachée de Margo (Paper Towns), avec Cara Delevingne.

Et c’est là que le titre original prend tout son sens : Paper Towns. Ces villes de papier sont des villes fictives imaginées par des cartographes et glissées sur leurs cartes, pour éviter tout plagiat en piégeant les contrefacteurs. Comme un rêve, comme Margo, ce que nous voyons n’existe pas.

Cette Margo d’ailleurs, elle a beau faire couler beaucoup d’encre, elle n’est finalement que très peu présente dans le film. Comment trouver la bonne personne pour l’incarner ? Et bien, quoi de mieux que de choisir un mannequin pour cet « être de papier » ? Si le choix de Cara Delevingne détonne, il s’avère surtout gagnant. Pas étonnant que sa carrière d’actrice explose. Par sa présence énigmatique, Cara apporte à Margo un charisme à la fois sauvage et fragile. Je suis tombée sous son charme. Elle marque le film par ses quelques apparitions.
J’ai pris aussi beaucoup de plaisir à retrouver Natt Wolff (Isaac dans Nos étoiles contraires) et à découvrir toutes la petite et prometteuse bande de potes avec une préférence pour la pétillante Halston Sage.

La face cachée de Margo (Paper Towns), avec Nat Wolff et Cara Delevingne.

 
En plus d’être une bonne adaptation, La face cachée de Margo est une jolie fresque sur l’adolescence. Pleine de mélancolie et de naïveté, je suis quand même ressortie du film avec une belle énergie. Je me suis simplement laissée embarquer. Comme un membre à part entière du groupe, j’ai rigolé avec eux, mené l’enquête et pris la route pour chercher Margo. J’ai partagé leurs émotions : de la surprise, de la déception, de la joie… pour finalement, ne retenir qu’une réplique ô combien représentative de ce film : « Il faut savoir se perdre pour se trouver ». Merci Margo Spiegelman. (<– Spiegel veut dire miroir en allemand).

    

La face cachée de Margo (Paper Towns)_afficheTitre original : Paper Towns

Réalisateur : Jake Schreier

Date de sortie : 12 août 2015

Durée : 1 h 49

Acteurs : Nat Wolff, Cara Delevingne, Justice Smith, Jaz Sinclair, Halston Sage, Austin Abrams, Caitlin Carver…

Suivre l’actualité de La face cachée de Margo sur Facebook

Ha oui, j’ai oublié de vous dire, mais la scène chronométrée de la station-service vous réserve une jolie surprise ^.^

Ça devrait te plaire !

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête a beau être l’adaptation du dessin-aimé il y a finalement pas mal de choses qui ont changées. Alors je me suis amusée à essayer de les retrouver !

3 p'tits mots doux

  1. Je n’ai lu ni le livre, ni regardé le film…
    Finalement, ton concours tombe à pique pour moi !

  2. Je croise les doigts
    Merci de nous gâtés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *