Home » Cinéma » [ Critique cinéma ] Nos étoiles contraires de Josh Boone

[ Critique cinéma ] Nos étoiles contraires de Josh Boone

Quand un livre vous bouleverse, son adaptation cinématographique n’est pas toujours vue d’un bon œil. Est-ce que les acteurs correspondront aux personnages ? Et cette scène, notre scène, comment va-t-elle être transposée ? Toutes ces petites choses qui font que notre cœur s’emballe, y seront-elles ? Une multitude de question que Céline Online se posait avant de voir au cinéma Nos étoiles contraires, réalisé par Josh Boone.

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-norme, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer.

   
Oublier pour mieux apprécier

La première chose à faire en rentrant dans la salle de cinéma est de tout oublier du sublime livre de John Green. N’attendez rien et laissez-vous transporter par la magie de ce récit. Délaissez vos attentes de lecteurs ainsi que vos comparaisons pesantes et redécouvrez l’émotion. C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire, alors faisons le point en amont pour vous laisser apprécier Nos étoiles contraires de Josh Boone.

Soyons direct et objectif. Cette adaptation, malgré certain choix que les aficionados contesteront, est réussie. Les choix pris par le réalisateur sont judicieux. Des personnages et des passages du livre sont mis de côté, la chronologie des évènements est modifiée et la fin légèrement transformée. Pourtant tous ces changements font gagner en rapidité, en compréhension et surtout en intensité. Pour preuve, vous ressortirez de la salle un peu honteux, les yeux rouges et le kleenex tout froissé à la main. Vous voilà transformés en madeleine pleine d’émotion. Merci Josh Boone pour cette réalisation juste en tous points, rendant hommage à la puissance des mots de John Green.

Céline Online_Nos étoiles contraires_acteurs

Si l’émotion fonctionne, c’est aussi et surtout grâce aux acteurs et à la sincérité que dégage leur jeu. Le trio Shailene Woodley, Ansel Elgort et Nat Wolff est charismatique et sans aucun doute, les futurs grands noms du cinéma.
Céline Online est obligée d’insister sur la performance toute en délicatesse et en subtilité de Shailene Woodley. La jeune actrice mérité amplement son titre de nouvelle étoile d’Hollywood. –
Nous nous accrochons à nos trois héros, à leur cancer, même si nous savons pertinemment que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Comme eux, nous préférons profiter. N’oublions pas Laura Dern et Sam Trammell très touchants en parents courageux, ainsi que Willem Dafoe, surprenant en écrivant complétement à côté de la plaque mais pas de la bouteille.

Céline Online_Nos étoiles contraires_musiqueIl est donc dommage qu’avec toutes ces qualités, la musique de Nos étoiles contraires soit un peu trop marquée « Jeunes et marketing ». Birdy, Lykke Li, Ed Sheeran, Charli XCX ou encore Grouplove, autant d’artistes tendances qui composent une BO faite pour cartonner. Une simple musique originale aurait peut-être plus soulignée l’émotion et la subtilité du sujet : une romance moderne de deux adolescents découvrant l’amour pour la première fois.

Concernant le sujet du film, Josh Boone déclara de Nos étoiles contraires : « Cette histoire, c’est la même que celle de Titanic, sauf que l’iceberg, c’est le cancer. Mais ce n’est pas un film sur l’iceberg, c’est une histoire d’amour. »
     

Un hymne à la vie

Par chance, malgré un sujet tendance larmoyant, nous ne tombons jamais dans le mélodrame. Evidemment ça fait réfléchir et ça fou même les boules. En ayant une petite Polly Pocket, Céline Online n’a pu que se mettre à la place de ces parents vivant avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. La réplique la plus percutante sur le sujet nous vient d’Hazel :

La seule chose qui craint plus que de mourir d’un cancer à 16 ans, c’est d’avoir un gosse qui meurt d’un cancer.

Nos étoiles contraires n’est donc pas un teen-movie mais un divertissement qui vous rendra tout simplement heureux. Le film, en esquivant avec brio tous les clichés sur le cancer, vous offrira une belle leçon d’humilité : la vie, même si elle est courte, peut être belle et riche. De quoi retomber amoureux des petites choses qui nous semblaient si insignifiantes.

       

Céline Online_Nos étoiles contraires_afficheTitre original : The fault in our stars

Sortie cinéma : 20 août 2014

Réalisé par : Josh Boone

Durée : 2 h

Avec: Shailene Woodley (Hazel), Ansel Elgort (Gus), Nat Wolff (Isaac), Laura Dern (Frannie), Sam Trammell (Michael), Willem Dafoe (Van Houten), Lotte Verbeek (Lidewij)…

Plus d’informations : Page Facebook Fr du film

    

‘ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’  `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’  `._.’ `._.’ `._.’ `._.’

Redécouvrir l’article de Céline Online sur le livre Nos étoiles contraires de John Green

Céline Online_Nos étoiles contraires_article sur le livre

 Nathan vous propose également de lire gratuitement les deux premiers chapitres du livre, directement sur leur site.

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

7 p'tits mots doux

  1. salut ,en toute honnêteté je trouve que votre site est très charmant surtout le logo et le thème, ce qui ma plu dans cet article c’est le principe d’Oublier pour mieux apprécier car nous commettons toujours cette erreur : comparer un livre avec son adaptation tout en restant sous l’influence du livre .
    je vous souhaite une bonne chance et une bonne continuation ..

  2. Bonjour,

    Ayant adoré le livre, j’attendais beaucoup du film. Je l’ai donc regardé malgré mes appréhensions et j’ai eu raison. Mais je n’arrivais pas à mettre des mots sur mon ressentis à propos de l’écart qu’il existe entre le livre et le film, sans pour autant que ce soit négatif. J’ai donc cherché des critiques sur internet et je suis tombé sur la votre qui m’a vraiment parlé. Merci d’avoir mis des mots sur mes pensées.

     » La vie, même si elle est courte, peut être belle et riche.  »

    Cordialement,

    Sy Mon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *