Home » Télévision » [Critique série] 666 Park Avenue

[Critique série] 666 Park Avenue

La rentrée marque le retour de nos séries préférées mais surtout le lancement de nouveaux programmes Tv. Cette année ne déroge pas à la règle et nous fournit un agenda bien rempli. Qu’en est-il de 666 Park Avenue ? Pépite ou déjà-vu ? Céline Online vous fait son retour après diffusion des premiers épisodes.

L’avantage du congé maternité c’est qu’on a le temps pour rattraper toutes les choses qui ont pris du retard et qui dorment dans un coin de notre ordinateur. Veuillez comprendre par « choses », des séries par saisons entières (Homeland, Mad dogs, Dexter …) et les dernières nouveautés télévisuelles (Arrow, Nashville, Hunted, Elementary …).

Mais ça, c’était avant que le Polly Pocket n’arrive et ne remplisse mes journées de biberons et de couches. Fini les heures à enchaîner épisode sur épisode. Bonjour les opus fractionnés en 10 parties sur 3 jours.
C’est donc avec un peu de retard (on approche déjà du quatrième épisode outre Atlantique) que Céline Online a décidé de vous parler de la série diffusée sur ABC: 666 Park Avenue. Une nouveauté qui mélange fantastique, horreur et thriller.

666 Park avenue, comme son titre nous l’indique, tente de se vendre comme une série où le diable et le mal ne sont jamais loin.

Adaptée des romans de Gabriella Pierce, 666 Park Avenue nous expose la petite histoire de Jane et Henry, un jeune et beau couple de provinciaux fraîchement débarqué à New-York pour y commencer une nouvelle vie professionnelle. Lui travaillant comme avocat au bureau du Maire et elle comme gérante d’un immeuble historique construit dans les années 20, situé au 999 Park Avenue : le Drake. Petit bonus avec cet emploi, un appartement de fonction dans la résidence. Les maîtres des lieux, Gavin Doran et sa femme Olivia sont eux un charmant couple, généreux et avenant … Trop pour être naturel. Le duo attire dans cet immeuble de rêve des locataires auxquels ils font signer des pactes afin de les « aider » à assouvir leurs plus profonds désirs grâce aux mystérieuses forces obscures qui habitent l’immense bâtiment… Jane et Henry vont-ils s’en rendre compte à temps ?

Quel plaisir de retrouver Terry O’Quinn (le Locke de Lost) et Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives) en couple diabolique plus vrai que nature. L’alchimie fonctionne parfaitement bien, tout comme celle de Dave Annable (Brothers & Sisters) et Rachael Taylor (Charlie’s Angels) qui jouent Jane et Henry. C’est d’ailleurs un des gros points forts de cette série. 666 Park Avenue possède un casting d’exception, aussi bien pour ses rôles principaux que secondaires.

Céline Online_666 Park Avenue_Casting

Soyons franc, Céline Online n’a pas du tout été convaincue par le premier épisode de 666 Park Avenue. Dommage pour un pilote. Il faut cependant laisser sa chance à la série avec un épisode de plus pour vraiment commencer à être pris par le scénario, son intrigue et ses personnages. Encore un troisième pour être conquis au jeu du pacte avec le diable. 666 Park Avenue est haletante, on a envie d’en savoir plus. Allons-nous découvrir tous les secrets du Drake et de ses habitants ? Que va-t-il se passer pour notre petit couple d’amoureux ?

Malheureusement, l’horreur promis dans la bande-annonce retombe comme un soufflé. Non, 666 Park Avenue n’est pas une série d’horreur et non elle ne fait pas peur, même pas sursauter un tout petit peu. ABC probablement jalouse du succès de sa concurrente FX a voulu surfer sur le concept maison hantée comme dans le très bon American Horror Story. Loupé ! N’est pas Ryan Murphy qui veut. Si 666 Park Avenue est agréable à regarder, on ne pas dire qu’elle déborde de fraîcheur. Il plane en permanence un air de L’associé du diable (avec  Al Pacino et Keanu Reeve).

Chaque épisode de de la série présente un locataire de l’immeuble. Le fait de suivre chaque semaine un habitant différent permet de sortir de ce déjà-vu et de créer une dynamique intéressante. Il ne faudrait pas cependant que tous les épisodes soient sur ce rythme, la lassitude viendrait très vite s’installer au risque d’effacer l’intéressement pour l’intrigue principale.
Au résultat, ne nous voilons pas la face, 666 park avenue est un soap de plus avec l’originalité du suspense et du fantastique, une intrigue simple, légèrement clichée mais diaboliquement efficace. Pour le moment, les audiences ne jouent pas en faveur de la série: avec une moyenne de 6 millions de téléspectateurs par semaine, 666 Park Avenue pourrait être rapidement menacée d’annulation si ses scores ne venaient pas à remonter.

Et vous, avez-vous regardé les premiers épisodes de 666 Park Avenue ? Qu’en avez-vous pensé ? Donnez votre avis sur Céline Online !

–> Site officiel de 666 Park Avenue sur ABC <–

Ça devrait te plaire !

Trois séries sur Netflix : Dirk Gently, détective holistique, Santa Clarita Died et Riverdale

Mes trois séries Netflix du moment

Dirk Gently, détective holistique, Riverdale et Santa Clarita Died. J'avais envie de vous présenter mes trois pépites du moment, toutes disponibles sur Netflix et qu'il serait dommage de ne pas regarder !

4 p'tits mots doux

  1. Pour ma part j’aime beaucoup cette série, je ne la compare absolument pas à American Horror Story. Mais surtout, pourquoi comparer. Avec toutes les séries qui sortent tous les ans, il y a aura toujours des séries qui nous feront penser à une autre, et ça depuis tellement longtemps. A commencer par Friends et How I Met Your Mother, Desperate Houwsewives et les Pretty Little Liars etc…
    Malgré le fait de connaitre une nouvel habitant à chaque épisode, encore une fois, ce n’est pas genant, ça amène un peu de fraicheur et nous fait comprendre toujours un peu plus à l’intrigue. Dans American Horror Story, on avait un nouveau revenant à presque chaque épisode. Encore une fois, je trouvais ça super, d’en connaitre plus sur les anciens habitants de cette maison, pour en savoir plus sur son histoire morbide.
    Bref, tout ça pour dire, que j’aime cette série et que je continurais de regarder, tant que les épisodes seront sympas comme ils l’ont été. Ce qui m’inquiète c’est effectivement les audiances aux USA.
    Bravo pour ta critique, ça fait plaisir de lire quelqu’un qui sait argumenter. 😉

    • Je commence par te remercier pour ton compliment : ça fait bien plaisir 🙂

      Effectivement je ne pense pas qu’il faille comparer, mais on ne peut pas nier à un effet de mode de la série fantastique. 666 Park avenue et American Horror Story sont de toute façon complètement différentes. C’est en tout cas dommage que la série ai été annulée. Je pense, au vue des derniers épisodes, qu’elle avait un très gros potentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *