Home » Lecture » Everything, Everything de Nicola Yoon

Everything, Everything de Nicola Yoon

Cela fait un petit moment que j’ai terminé de lire Everything, Everything et l’envie de vous en parler ne m’a jamais quitté depuis que j’ai refermé ce premier livre de Nicola Yoon. C’est pour vous dire à quel point l’histoire d’Everything, Everything m’a touchée par ses nombreuses qualités, particulièrement son originalité. Je suis donc désolée d’avoir fait traînasser cette chronique. Je dois avouer que la prochaine sortie de son adaptation au cinéma m’a donné un bon coup de pied aux fesses pour vous faire découvrir cette pépite du Young Adult.
       

Everything, Everything de Nicola Yoon _Céline Online

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

         
Je me doute qu’à la lecture du résumé, vous devez vous dire qu’Everything, Everything est un énième Nos étoiles contraires. De toute façon, impossible de penser à autre chose dès que l’on parle d’ado malade et de romance. J’ai été la première à le penser en lisant son résumé… A tort.  Everything, Everything n’a de point commun que l’état de santé de son héroïne. Le reste, c’est une autre histoire. Une très belle histoire.

Everything, Everything c’est donc une histoire d’amour et sur l’amour. Un amour si puissant, si fort, qu’il peut tuer. Celui d’une mère pour sa fille. Celui d’une jeune fille pour son premier copain.

« Alors mon cœur s’arrête. Puis repart. » 

 
A vrai dire, j’ai vécu cette lecture comme une expérience d’une telle beauté qu’elle est depuis, restée gravée dans ma mémoire. Il y a tant d’émotions contradictoires qui s’enchaînent au fil des pages. Est-ce que nous venons d’avoir le cœur brisé ou sommes-nous heureux ? Sous la plume de Nicola Yoon, nous sommes en permanence partagés. Un sentiment à son apogée à la fin de notre lecture. Car cette fin… Mais quelle fin ! J’ai été bluffée. Je m’attendais à tout sauf à ça. Et rien que d’y repenser, je suis submergée de sensations.

Pour ne rien gâcher au plaisir de notre lecture, il n’y a pas que le texte d’Everything, Everything qui est splendide. Plus qu’un simple enchaînement de chapitres, Nicola Yoon alterne son texte avec des dessins, des SMS, des extraits de tchat, des mails et d’autres surprises qui viennent renforcer les mots utilisés.

Everything, Everything de Nicola Yoon _Céline Online _ illustrations
         Les illustrations sont réalisées par le mari de l’auteur : David Yoon

        
Car pour un premier roman, l’auteur  a une très belle plume. Elle alterne les moments drôles et déchirants, maniant à la perfection son récit.

Nicola Yoon donne vie à des personnages complexes auxquels je me suis attachée (même celui qui n’est pas du tout sympa, dont je tairais l’identité évidemment). Maddy m’a touchée et j’ai adoré l’évolution de sa relation avec Olly. Elle qui au début du livre n’est que solitude et lassitude, reste incroyablement vivante et pétillante. Alors quand elle «rencontre » Olly, qui lui aussi possède ses propres démons, ça ne peut faire que des étincelles de vie, de passion et de force. Pour vivre ses rêves, Maddy va faire preuve d’un courage incroyable. En se remettant sans cesse en question et en surmontant de nombreuses épreuves, la jeune fille nous offre une belle leçon de vie. Et pour cette sensation de liberté, Everything, Everything est indéniablement à mettre entre toutes les mains !
       

« Le plus grand risque c’est de ne pas en prendre. »

 

Everything, Everything de Nicola Yoon (couverture française) 

Everything, Everything
De Nicola Yoon (traduction : Eric Chevreau)
Illustrations : David Yoon
Editions : Bayard Jeunesse
Sortie le 6 avril 2016
362 pages – 16 € 90
********
Site de Nicola Yoon

 

Et donc, le film !

Je vous en ai parlé dans mon dossier spécial adaptations 2017. Everything, Everything est prévu pour le 19 mai 2017 chez nos amis Hollywoodiens. Le film est réalisé par Stella Meghie (seul film au compteur : Jean Of The Joneses) et nous offre un beau petit casting : Amandla Stenberg (Maddy Whittier), Nick Robinson (Olly Bright), Anika Noni Rose (Dr. Whittier), Ana de la Reguera (Carla) et Taylor Hickson (Kara Bright). Je suppose qu’une bande-annonce ne devrait plus tarder. En attendant, nous pouvons patienter avec les quelques rares photos du tournage.

Everything, Everything de Nicola Yoon, le film avec Amandla Stenberg (Maddy Whittier) et Nick Robinson (Olly Bright) Everything, Everything de Nicola Yoon, le film avec Amandla Stenberg (Maddy Whittier) et Nick Robinson (Olly Bright)

 

Edit 14/02/17

Quoi de plus logique que la Saint-Valentin pour dévoiler la première bande-annonce d’Everything Everything ? Même si ceux qui ont lu le livre seront d’accord pour dire qu’on en voit beaucoup de l’histoire, j’avoue que je la trouve quand même magnifique.  Amandla Stenberg (Maddy) et Nick Robinson (Olly) sont parfaits ! Et vous, vous en pensez quoi ?

Ça devrait te plaire !

Prix Audiolib 2017 - Jeux de Miroirs d’E.O. CHIROVICI - Ma part de Gaulois de Magyd CHERFI - Petit pays de Gaël FAYE

Prix audiolib #3 : Jeux de Miroirs, Ma part de Gaulois et Petit pays

Les jours passent et la fin de la présélection se rapproche. Et oui, déjà . Alors aujourd’hui je vous présente trois titres mais aussi et surtout mes premières déceptions.

2 p'tits mots doux

  1. Ce livre me fait très envie. Je pense que je vais me laisser tenter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *