Home » Télévision » Glee : voilà c’est fini…

Glee : voilà c’est fini…

Voilà c’est fini. Et dire que c’était la série de mon premier amour.

Glee, c’est un peu la série que j’ai adorée, détestée, ignorée… Elle m’en a fait voir de toutes les couleurs. Mais malgré mon désaveu durant la saison 5 (la mort de Cory Monteith aura été une vraie rupture), je n’ai jamais loupé un épisode. Je suis tombée dedans lorsque j’avais fraichement 20 ans… 121 épisodes plus tard, je n’ai pas pu résister à l’envie de lui dire au revoir convenablement.
Même si les audiences n’ont pas été au rendez-vous, Ryan Murphy a su régulièrement renouveler Glee pour nous offrir un bouquet final explosif. Une dernière saison raccourcie mais qui est revenue à ses sources en se consacrant à l’essentiel : le Glee Club… tout simplement.

Glee_Ryan Murphy_logo

Glee et la musique

Glee c’est avant tout de la musique. (Ba oui, Glee ça veut surtout dire chorale). C’est grâce aux performances exceptionnelles de ses acteurs (reprises, mashup, chansons originales…) que la série a su conserver son succès tout au long des années. Bon parmi les 750 titres interprétés il y a évidemment du très bon comme du très mauvais. J’avoue sans honte qu’un bon nombre traîne dans mon téléphone et que je n’hésite pas à les écouter comme des morceaux à part entière. Certains, j’ose le dire, surpassant même les originaux.

J’ai eu envie de vous faire une petite liste. Pas d’ordre de préférence, juste à chaud, un top 10 des chansons qui m’ont marqué et qui, après avoir regardé le dernier épisode, me sont revenues à l’esprit. Mes préférées ? Je ne sais pas… Demain sera peut-être fait d’autres morceaux.

  • Singing In The Rain/Umbrella [.] Poker Face
  • Rumor has it / Someone like you [.] Dream on
  • Losing my religion [.] Toxic
  • Crazy / You drive me crazy [.] Rolling in the deep
  • The Scientist [.] Faithfully

J’aurai pu mettre pour finir la cultissime Don’t stop Believing mais pour moi, c’est surtout Faithfully qui restera, avec le premier « I love you » de Finn à Rachel. (Oui je suis une grande romantique non assumée).

 

Glee et ses acteurs

Glee m’a permis de découvrir de nombreuses perles. Aussi insupportable soit-elle dans la série, Lea Michele (Rachel Berry) est sans conteste LA révélation absolue de ces 6 saisons. Un charisme, une voix, une émotion. Je lui souhaite une vraie carrière car elle le mérite amplement.

Glee_Ryan Murphy_casting : Dianna Agron ;Chris Colfer ;Darren Criss ;Jane Lynch ;Lea Michele ;Cory Monteith ;Heather Morris ;Matthew Morrison ;Amber Riley ;Naya Rivera ;Mark Salling ;Chord Overstreet

Mais Glee c’est aussi une liste interminable d’acteurs qui nous marquerons par leurs rôles. La permanente de Matthew Morrison (Will Schuester), les joggings de Jane Lynch (Sue Sylvester), le faux bégaiement de Jenna Ushkowitz (Tina Cohen-Chang), la bouche de Mérou de Chord Overstreet (Sam Evans)… Sans oublier le tristement iconique Cory Monteith (Finn Hudson).

Rajoutez à cela une liste incroyable de Guest Star. A croire que tout Hollywood a voulu son petit rôle dans Glee (ou que tout Hollywood sait chanter). Aller, je vous donne quelques noms : Idina Menzel, Gwyneth Paltrow, Britney Spears, Neil Patrick Harris, John Stamos (mon chouchou parti trop vite), Kate Hudson, Kristin Chenoweth, Matt Bomer, Ricky Martin, Sarah Jessica Parker, Whoopi Goldberg… Classe quand même !!
 

Glee et ses scénarii

Oui quand on y réfléchi, dans Glee, tout le monde est sorti avec tout le monde. Un gros joyeux bordel d’adolescents qui ne réfléchissent pas plus loin que leurs hormones. Je ne sais pas pour vous mais moi au lycée, je chauffais pas autant. C’est d’ailleurs l’un des plus gros défauts de la série, s’être perdue dans des romances insupportables.
Mais finalement ce que je retiens le plus, ce sont les belles leçons sur la vie, sur l’acceptation de soi et des autres. Oui, Glee m’a aidé avec quelques complexes. Et ça, c’est exclusivement grâce au génie de Ryan Murphy qui ose tout : la grossesse adolescente, les tocs, la trisomie, l’obésité, le handicap, l’homosexualité (fille/garçons, pas de jaloux), la transidentité, la transsexualité, la religion, le suicide, la drogue, le sexe, les MST… Le créateur parle aux jeunes sans censure et ça, j’aime.
   

Même si la série est trop souvent tombée dans le caricaturale dégoulinant de bons sentiments, Glee est et restera une série initiatique qui a vu grandir ses personnages avec ses spectateurs, moi la première. Alors pour finir cet article, quoi de mieux que le traditionnel cercle du Glee Club ?

glee_ryan-murphy_cercle

Ça devrait te plaire !

The Handmaid’s Tale / La servante écarlate - Bandeau

The Handmaid’s Tale : série intemporelle et glaçante

Lire La servante écarlate de Margaret Atwood a été un véritable choc. Ce livre m’a hanté jours et nuits et son adaptation ravive cette obsession : et si cela arrivait demain ?

6 p'tits mots doux

  1. J’ai à peu près le même parcours d’amour/désamour que toi avec cette série ! Mais je trouve quand même dommage qu’ils n’aient pas su nous faire une courte dernière saison beaucoup plus dense et plus axée sur le fan service, parce que quitte à ne pas faire avancer les choses ou si peu, autant nous faire kiffer ! 😛

  2. La mort de Cory a été vraiment la rupture pour moi.
    Je n’ai plus regardé les épisodes ensuite.

    Mais je partage vivement ton avis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *