Home » Cinéma » Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

La boucle temporelle, le même jour ou la même période qui se répète, se répète, le procédé est déjà bien connu. Sans lancer une recherche Google, je peux déjà vous citer : Un jour sans fin, Edge of Tomorrow, Le dernier jour de ma vie ou encore Donnie Darko. (Je viens de regarder dans le moteur de recherches est il en existe beaucoup, beaucoup d’autres). Du coup, petite appréhension en allant voir Happy Birthdead. Et puis, j’ai vu que son réalisateur, Christopher Landon, avait scénarisé Another Day in Paradise… et ça, c’est quand même de lourd…
         

Prisonnière d’une boucle temporelle, Teresa, étudiante, revit sans cesse le jour de son meurtre. Une journée apparemment banale qui s’achève systématiquement par sa mort atroce. Finira-t-elle par découvrir l’identité de son tueur ?

          
Christopher Landon
l’avouera lui-même : « C’est la version horrifique d’Un jour sans fin. Je me suis demandé pourquoi personne n’y avait pensé avant.». Inspiration mais aussi hommage à cette grande comédie avec Bill Muray, ainsi qu’à une belle brochette de slasher saignants comme on les aime.

Happy Birthdead n’est jamais ennuyant, c’est le plus grand risque avec la boucle temporelle. A force de nous montrer les mêmes choses nous comprenons vite ce qu’il va se passer et le film n’a donc plus aucun intérêt. Mais Happy Birthday ne tombe pas dans ce piège. L’héroïne, Teresa, au bout de 2/3 répétitions comprends qu’il faut qu’elle déjoue sa mort en découvrant son meurtrier. Et des pistes, elle va en tester une multitude, aussi drôles que surprenantes.

J’ai particulièrement aimé aussi l’évolution de ce personnage, Teresa (géniale Jessica Rothe). Je ne vais pas vous mentir, sur le début du film, nous ne souhaitons pas spécialement la voir survivre. C’est l’archétype même de l’étudiante égoïste, superficielle et méchante vivant dans une grande sororité. Une bien belle garce. Mais au fur et à mesure, elle évolue et nous nous surprenons à franchement l’apprécier et à l’encourager dans sa quête au tueur masqué.

Happy Birthdead_Jessica Rothe est Teresa (Céline Online)

D’ailleurs quelques mots sur ce masque enfantin que je trouve particulièrement flippant ! Et il y a de quoi puisque derrière la conception de ce dernier nous retrouvons le grand Tony Gardner qui n’est autre que le papa du masque de Scream. L’idée même de ce masque est sorti de l’esprit de Christopher Landon visiblement perturbé par la naissance proche de son premier enfant.

Voilà pour la petite anecdote. Revenons à notre film. Happy Birthdead  qui je trouve, brille également par son suspense. Personnellement, je n’avais pas deviné l’identité du tueur et il m’a semblé que la salle a été tout aussi surprise que moi. Mais il n’y a pas que cette révélation finale qui fonctionne. Il y a aussi les meurtres de Teresa : oui nous savons qu’elle va être tuée et re re re re tuée mais nous ne savons jamais comment.

         
Film à petit budget, Happy Birthdead à tout d’un grand (et ce n’est pas pour rien qu’il a détrôné Blade Runner 2049 au box-office américain) ! Si le film ne réinvente pas le genre, j’ai adoré ce mélange savamment dosé entre horreur et humour… Même si c’est plus drôle que sanglant. Happy Birthdead est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé.

 

Happy Birthdead_Christopher Landon_affiche (Céline Online)

Happy Birthdead
Un film réalisée par Christopher Landon
Date de sortie : 15 novembre 2017
Durée : 1 h 36
Avec : Jessica Rothe, Israel Broussard, Ruby Modine,
Charles Aitken Laura Clifton…

Ça devrait te plaire !

Thor Ragnarok (Marvel) - Bandeau - Céline Online

Thor Ragnarok : un kiff signé Marvel

Vous hésitez encore à aller voir Thor : Ragnarok au cinéma ? Ne bougez pas, j'ai quelques arguments en béton sous la main pour vous convaincre de craquer pour le dernier Marvel !

Un p'tit mot doux

  1. Il me dit bien ce film, j’aime bcp les boucles temporelles ( quand c’est bien fait).
    Et puis deviner l’identité du tueur , et la voir, peut être ? s’en sortir, me tente bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *