Home » Lecture » Le harcèlement scolaire : des livres pour en parler !

Le harcèlement scolaire : des livres pour en parler !

Aujourd’hui, jeudi 3 novembre 2016, c’est la journée nationale contre le harcèlement à l’école#NonAuHarcèlement»), consacrée au thème du cyberharcèlement. Il s’agit de sa deuxième édition et malheureusement pas de sa dernière.

Peut-être vous demandez-vous en quoi cette journée est-elle utile ? Peut-être vous dites-vous que le harcèlement est un bien grand mot. Que ces blagues de gamins ne sont que « les étapes de la vie pour grandir », qu’il n’y a pas de quoi en faire tout un cirque ! (J’ai vraiment entendu ce genre de réflexions). Et bien, très cher Vous, sachez qu’aujourd’hui, en France, près de 700 000 élèves sont touchés par le harcèlement scolaire. Je ne sais pas vous mais moi, je trouve cette statistique affreuse. Ça fait quand même 1 enfant sur 10… Et cela en sachant que ce chiffre est en baisse depuis 4 ans… Ah ouais quand même, ça fait réfléchir. Finalement, ce ne sont peut-être pas « que » des blagues de gamins. Qu’en pensez-vous ?

Si j’aborde ce sujet avec vous, c’est parce que j’ai directement été touché par le harcèlement scolaire et étant moi-même maman à présent, je me sens très impliquée dans la lutte contre ce fardeau, contre cet enfer. Vos amis qui vous tournent le dos. Des inconnus qui vous insultent. Je n’en ai jamais parlé à mes proches. Même si j’en paie toujours les pots cassés, quelque part, je suis contente d’avoir vécu ça à mon époque. Celle des forfait internet à 30 heures/mois, des notification d’MSN et des tchats sur Caramail. Pas de Facebook, Twitter, Snapchat et autres réseaux sociaux, ces amplificateurs des temps modernes.

Si personne n’est à l’abri d’être harcelé en milieu scolaire, il est surtout impressionnant de voir la rapidité et la violence avec lequel le phénomène peut vous briser.

non-au-harcelement-scolaire_livres_blacklistee_cole-gibsen

C’est bien beau ces chiffres et ce témoignage mais de façon concrète : Comment on lutte contre le harcèlement scolaire ?

Je vais vous passer le détail et mon avis sur toutes les solutions mises en place par le gouvernement. Je vais faire court et simple. Le plus important c’est de sensibiliser tout le monde et donc d’en parler. Oui, juste parler. Il ne faut pas que le harcèlement soit considéré comme un sujet tabou. Il est tellement compliqué de le détecter. Il faut en parler pour briser cette loi du silence. Que vous soyez témoins, victimes, auteurs de harcèlement, parents, professeurs ou même si le sujet ne vous touche pas personnellement, peu importe qui vous êtes, il est de votre devoir d’en parler. Parler pour faire preuve de civisme.

Et là évidemment vient la question à 1 million : Et comment on fait pour en parler ?

Je ne suis personne. Je n’ai pas de solution miracle. J’aimerais. Non, je n’ai que des idées que bien d’autres ont eu avant moi. Mais comme il est important d’en parler et bien j’ai décidé de vous partager ce que j’aurais aimé avoir quand je me suis transformée en cible vivante.

L’art est un support important. Il y a le cinéma. Pour preuve, il y a peu, le téléfilm Marion, 13 ans pour toujours… ou encore le documentaire Souffre-douleurs, ils se manifestent.
Et puis il y a aussi la littérature. J’aurais aimé avoir un livre qui me donne le courage d’en parler. J’aurais aimé que mes « amis » ai entre les mains un livre pour qu’ils comprennent que leur jeu est dangereux, pour moi mais aussi pour eux. J’aurais aimé que ces autres « amis » bouquinent un peu pour leur donner la force de m’aider.

Encore une fois, peu importe qui vous êtes, je suis persuadée que dans tous les livres que je vais vous présenter, un ouvrage fera tilt. Achetez-le. Lisez-le. Prêtez-le. Re prêtez-le. Parlez-en !
De la maternelle en passant par le collège et l’université, à chaque âge sa sélection. A chaque âge ses mots et sa prévention. Bien sûr, il existe beaucoup plus de livres sur le harcèlement scolaire. Je n’ai pas prétention à vous faire une bibliographie mais juste un recueil de titres que j’ai eu soi l’occasion de lire ou qui me semblent vraiment adaptés.
Je n’ai pas souhaité y incorporer d’ouvrages de psychologues ou spécialistes du sujet.

Bonne découverte et je l’espère, bonne(s) lecture(s) =)
(Pour découvrir le résumé des livres, il faut suffit de cliquer sur ˇ pour que le texte s’affiche.)
         

https://twitter.com/celine_vb/status/794084828471820288

         

Pour la maternelle

A cet âge, les dessins sont importants, je vous ai donc choisi trois albums aux illustrations percutantes et aux histoires pleines de sensibilité pour faire comprendre les choses avec douceur. J’ai eu un gros coup de cœur pour le Miho Takeda que ma fille a également adoré.

Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Mon voisin Masuda de Miho Takeda Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_La lapindicite de Arnaud Nebbache (Illustrations) et Christine Naumann-Villemin (Scenario) Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Tyranono de Gilles Chouinard (Auteur), Roge (Illustrations)

Mon voisin Masuda de Miho Takeda

Mon voisin Masuda de Miho Takeda

Aujourd’hui, la petite Miho n’a pas envie d’aller à l’école et cherche tous les prétextes imaginables pour rester au fond de son lit. Pour quelle raison est-elle si réticente ? Parce que dans sa classe, elle est assise à côté d’un horrible monstre vert à l’air malicieux : Masuda, qui la martyrise et se moque d’elle toute la journée. Il trace une ligne à ne pas dépasser entre leurs deux bureaux. Il rapporte à la maîtresse quand elle compte sur ses doigts en cours de mathématiques ou ne finit pas ses carottes à la cantine. Bref, ce maudit Masuda fait de sa vie scolaire un enfer ! Mais ce vilain garnement est-il vraiment aussi méchant qu’il en a l’air ? Être le souffre-douleur d’un camarade de classe n’est pas toujours de tout repos, mais Miho Takeda parvient à décrire avec justesse et beaucoup d’humour cet aspect peu abordé de la vie scolaire !

La lapindicite d’Arnaud Nebbache et Christine Naumann-Villemin

La lapindicite d’Arnaud Nebbache et Christine Naumann-Villemin

Pauvre petit Ignace !
Il ne comprend pas ce qui lui arrive, il a trop mal au ventre. Peut-être bien que le grand méchant Hannibal y est pour quelque chose ? Car, jour après jour, le grand menace le petit et le mal de ventre d’Ignace empire…

Tyranono de Gilles Chouinard et Roge

Tyranono de Gilles Chouinard et Roge

Dans toutes les cours d’école du monde, il y a un écolier à qui tous les autres écoliers font la vie dure… très dure.
Un petit Tyrano, bousculé par un grand Tyran, prouve qu’il mérite d’être bien traité… comme tout le monde.

       

Pour l’élémentaire

Des albums, de la BD et du roman, il y en a pour tous les goûts ! Jane, le renard & moi est une vraie réussite, aussi bien graphiquement (c’est une bande-dessinée) que pour l’histoire qui est très touchante et extrêmement juste.

Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Rouge de Jon de Kinder Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Jane, le renard & moi de Fanny Britt (Auteur) et Isabelle Arsenault (Illustrations) Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_ Le préau des z'héros de Estelle Billon-Spagnol

     

      

   

Rouge de Jon de Kinder

Rouge de Jon de Kinder

Au début, ça se voyait à peine. C’était tellement discret que personne ne l’avait remarqué. Sauf moi. J’ai pointé du doigt les joues d’Arthur. « Eh, t’es tout rouge… » Puis tout est allé très vite. Un clin d’oeil à Paul, un coup de coude à Ronan, un gloussement de Léna, et c’est parti : tout le monde s’est mis à chuchoter en regardant Arthur.

Jane, le renard & moi de Fanny Britt et Isabelle Arsenault

Jane, le renard & moi de Fanny Britt et Isabelle Arsenault

Hélène est victime de harcèlement et d’intimidation à son école. Elle trouve alors refuge dans le monde de Jane Eyre, le premier roman de Charlotte Brontë…

Le préau des z'héros de Estelle Billon-Spagnol

Le préau des z'héros de Estelle Billon-Spagnol

Benjamin a raté sa rentrée dans sa nouvelle école. Allez savoir pourquoi. Il était pourtant habillé et coiffé normalement, avec un cartable même pas ringard. Il aurait peut-être dû rire en arrivant, ou au moins sourire un peu, ou alors pas du tout ? Avoir l’air assuré, ou même arrogant ?Quoi qu’il en soit, les AUTRES l’ont appelé « Tête de hareng » et lui ont ordonné d’aller rejoindre, sous le préau, les autres zéros : « Ampoule-man », « Dents-de-vache » et « Mange-poubelle ».Benjamin ne les aime pas, les autres « zéros », et il trouve qu’ils ont bien mérité leur sobriquet. Lui,par contre, il n’a rien à voir avec eux, il n’est pas une tache ! Pourtant, il fera ce que les AUTRES ontdécidé ; il a même dû signer un papier avec le règlement pour les Zéros. Et les jours se succèdent,plus lourds à porter les uns que les autres…Il n’y aura pas de solution miracle pour Benjamin et ses alliés malgré lui… mais, tout de même, ils découvriront que la soli-da-rité peut leur apporter un certain répit.

         

Pour le collège

Avec du recul, le collège a été pour moi l’une des période les plus difficiles et malheureusement, il semble que cela soit le cas pour beaucoup d’autres adolescents. Résultat, les romans sont très nombreux sur le sujet. 3 tyrans + 1 boloss = quelle vie ! sort du lot car il utilise le ton de l’humour. Une légèreté que peut, peut-être, le rendre accessible au plus grand nombre.

Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_L'enfer au collège de Arthur Ténor Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_3 tyrans + 1 boloss = quelle vie ! de Davide Cali Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_De la rage dans mon cartable de Noémya Grohan

 

   

       


L'enfer au collège de Arthur Ténor

L'enfer au collège de Arthur Ténor

Gaspard, un jeune collégien de 11 ans, fait sa rentrée dans un nouveau collège. Anthony, l’un des garçons de sa classe décide aussitôt d’en faire son souffre-douleur, juste pour rigoler, parce qu’il aurait « une tête claque », autrement dit de gentil, de premier de la classe. La vérité, c’est que Gaspar est un enfant sensible, réservé, curieux. Le cauchemar commence par l’intrusion forcée du tortionnaire dans sa vie, par les plaisanteries d’un goût douteux, puis cela dégénère. La souffrance s’accroît chez la victime en même temps que la méchanceté devient cruauté chez le tortionnaire. Jusqu’à ce que Gaspard décide de passer à la contre-offensive. Il répondra à la violence par la violence, à la perversité par la perfidie… Le mal contre le mal, cela donne le mal démultiplié. Après avoir tenté de poignarder Anthony, Gaspard décide de mettre fin à son calvaire, de manière radicale et définitive. Sa tentative de suicide provoquera la rupture, le choc final et, paradoxalement, l’ouverture d’une fenêtre vers l’espoir.

3 tyrans + 1 boloss = quelle vie ! de Davide Cali

3 tyrans + 1 boloss = quelle vie ! de Davide Cali

Depuis la maternelle, Tom a affaire avec des tyrans. Il en a même étudié les différents types : la grosse brute aux instincts et besoins primaires, le pervers sophistiqué… Tous n’existent qu’en pourrissant la vie des autres. Il leur a trouvé des surnoms : le Menhir, Donkey Kong, L’Ange de la mort. Et détaille comment s’en débarrasser, par la ruse, car tous ont un point faible.
Arrivé au collège, alors qu’il croyait tous les connaître, il en découvre un nouveau type. Hors catégorie. Apparemment invincible, le pire des tyrans. Et ce n’est pas sa tête de gerbille ridicule qui le rend moins dangereux…

De la rage dans mon cartable de Noémya Grohan

De la rage dans mon cartable de Noémya Grohan

Solitaire par défaut
Démolie par des mots
Leur mot d’ordre n’est pas beau
C’est  » tolérance zéro »…
« Je crois que c’est après cet épisode que j’ai commencé à mettre un mot sur ce qui m’arrivait. La solitude, le sentiment de décalage, dès le début, je les avais déjà ressentis. Le harcèlement scolaire, c’était un mot plus grave. Mais plus les jours passaient, plus l’évidence était là, sous mes yeux. Je n’étais pas qu’une élève chahutée par quelques meneurs. Beaucoup d’autres les avaient imités et me traquaient en permanence. J’étais devenue une cible. « 

L’histoire de Noémya ressemble à beaucoup d’autres.
Elle a décidé de la raconter et de s’en sortir.
Voici son témoignage.

       

Pour le lycée et après

Il y a beaucoup de romans Young Adult et de témoignages extrêmement poignants. Quand la fiction rejoint la réalité, ça fait évidemment réfléchir. Le texte devient plus adulte et plus percutant. Le témoignage de Jonathan Destin m’a bouleversé. Il est très violent, très réaliste et je pense qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Blacklistée de Cole Gibsen Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Condamné à me tuer de Jonathan Destin (Auteur), Marie-Thérèse Cuny (Interviewer) Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_ Ma réputation de Gaël Aymon

Blacklistée de Cole Gibsen

Blacklistée de Cole Gibsen

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits.

Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer.

Condamné à me tuer de Jonathan Destin avec Marie-Thérèse Cuny

Condamné à me tuer de Jonathan Destin avec Marie-Thérèse Cuny

Jonathan est encore en primaire lorsque les brimades, les insultes, le racket, les coups commencent. On se moque de son physique, de son nom de famille, on le menace, on lui dit qu’on va tuer ses parents. La peur et la honte l’empêchent de parler. Les adultes restent dans l’ignorance ou y voient un simple jeu. Jonathan est seul face à ses bourreaux. Le calvaire qu’il a enduré jusqu’à s’immoler par le feu car la mort lui semblait être la seule solution, d’autres le vivent tous les jours. En France, 14 % des enfants ne se sentent pas en sécurité au collège, et 10 % d’entre eux connaissent le harcèlement. Brûlé à 72%, Jonathan a passé trois mois dans un coma artificiel, a subi dix-sept opérations et souffre de douleurs incessantes. Aujourd’hui, il partage son histoire afin que les victimes osent enfin parler. Et que les adultes ouvrent les yeux. Un témoignage bouleversant pour briser le silence.

Ma réputation de Gaël Aymon

Ma réputation de Gaël Aymon

Laura, 15 ans, préfère la compagnie des garçons, celle de Jimmy, Sofiane et Théo. Les mimiques travaillées, les soirées filles, c’est pas trop son truc. Mais lorsqu’elle repousse les avances de Sofiane, ses amis lui tournent le dos et Laura se retrouve isolée et vulnérable. Seule en cours, seule au self, seule dans les couloirs. Les pires ragots circulent à son sujet sur les réseaux sociaux, la rumeur enfle et l’isolement de Laura grandit. Jusqu’à sa rencontre avec Joséphine, élève solitaire et marginale comme elle, qui va l’aider à relever la tête et à dénoncer le harcèlement dont elle est victime.

        

Pour tous – Les indispensables

Deux livres qui devraient se trouver dans toutes les étagères, les bibliothèques, les CDI & co. Le livre de Nora Fraisse est le plus connu avec sa récente adaptation et diffusion sur France Télévision. Sale pédé est poignant : en plus de traiter du harcèlement, le livre témoignage d’un autre problème encore trop passé sous silence : l’homophobie à l’école.

Journée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Sale pédé de Jasmin RoyJournée nationale contre le harcèlement à l’école_Livre_Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse (Un récit recueilli par Jacqueline Remy)

      

     

          

        

        

          

        

 

Sale pédé de Jasmin Roy

Sale pédé de Jasmin Roy

Pendant cinq interminables années, le jeune Jasmin Roy a été victime de violence homophobe à l école. Ostracisé, humilié, agressé physiquement par d autres élèves, il ne vit pas ; il survit.

À quarante-quatre ans, l acteur et animateur décrit la violence dont il a été victime ainsi que les répercussions que celle-ci a eues sur sa vie. Pour la première fois, il parle des troubles d anxiété, de la dépression et de la faible estime de lui-même qu il a dû surmonter à l âge adulte, à la suite de ces multiples abus. Plusieurs témoignages, livrés à la suite du sien, confirment que, malheureusement, l homophobie est toujours présente à l école et continue de faire des ravages.

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse avec Jacqueline Remy

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse avec Jacqueline Remy

Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre. Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces. J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous. J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance. J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire. J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie.

     

N’hésitez pas à compléter ma liste en commentaires avec des livres que vous avez lu et qui vous ont touché et à partager cet article. Mais surtout, hésitez pas à vous exprimer sur le sujet : ici, ailleurs, partout, car n’oubliez pas : en parler est le premier pas pour lutter contre le harcèlement scolaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette journée nationale contre le harcèlement à l’école ou sur le harcèlement scolaire de façon générale, je vous conseille vivement le site du gouvernement Non au harcèlement à l’école. En plus d’être une mine d’informations, le site vous propose divers liens vers d’autres institutions spécialisées sur le sujet. Une page Facebook est également disponible.

Ça devrait te plaire !

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole (éditions Nouvelles Plumes)

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole : rebondissements et humour !

Dead like me, vous connaissez ? Cette série, c’est l’idée que faucheur est un métier. Du coup, lire Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole était une évidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *