Home » Cinéma » [Critique cinéma] Heritage Fight d’Eugénie Dumont

[Critique cinéma] Heritage Fight d’Eugénie Dumont

Si Céline Online aime autant le cinéma, c’est pour sa capacité à nous faire rêver, rire, pleurer, bref à nous faire ressentir un océan d’émotions incroyablement intense. Un simple divertissement peu vous y plonger… mais rarement vous y noyer. Et puis sans prévenir, une perle surgit. Ce bijou fort et unique. C’est le cas d’Heritage Fight, un film documentaire réalisé par Eugénie Dumont, qui réussit à combiner évasion et réflexion.

Au cœur de la dernière contrée sauvage d’Australie, une communauté aborigène, les Goolarabooloo, doit faire face au projet d’implantation de la plus grande usine à gaz au monde soutenu par le gouvernement. Aborigènes et citoyens solidaires décident alors de s’unir pour défendre ce qui n’a pas de prix : une terre, une vision du monde, et plus que tout, un héritage culturel. Commence alors un combat à l’issue inattendue…

Pour Eugénie Dumont, tout commença par un livre : Message des hommes vrais au monde mutant : une initiation chez les aborigènes de Marlo Morgan. Né alors une envie de comprendre le fonctionnement du monde qui ne la quittera plus. Il lui faut aller en Australie à la rencontre et à la découverte de la culture aborigène.

Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_kimberleyHeritage Fight aurait pu s’arrêter à la beauté des paysages du Kimberley mais la force des choses a transformé rapidement sa destinée. Quand Eugénie arrive sur le continent, le combat mené par les Goolarabooloo est déjà commencé. Un choix s’impose naturellement : elle se doit de rester pour témoigner de cette lutte inégale et coller au plus près de l’injuste réalité à laquelle ce peuple est confronté.

Quand il n’y a pas de mot pour décrire la beauté d’une chose, comment pouvons-nous nous imaginer une seconde vivre sans et cela, sans nous battre ?
 

Un David et Goliath des temps modernes

Woodside et son usine à gaz représente un projet de quelques 45 milliards de dollars… soutenu par le Gouvernement. Une guerre perdue d’avance ? Pas pour les Goolarabooloo et les habitants de Broome qui ont réussi l’impossible, faire replier la compagnie. Heritage Fight nous rappelle quelque chose que nous aurions tendance à oublier : l’humain, pour l’avenir de ses prochains, doit rester à tout prix au-dessus de la finance et du profit. C’est ce que cette poignée d’Hommes exemplaires a décidé de faire en appliquant la « détermination collective ». Eugénie Dumont explique que chez les Aborigènes, l’idée qu’un groupe d’individus est capables des plus grandes choses est puissamment enracinée. Ce concept, le « Dreamtime » peut se résumer par : « Si l’on veut rendre un rêve possible, il faut le rêver ensemble ». Un magnifique état d’esprit qu’il serait bon d’apprendre et d’appliquer en ces temps incertains. Car une bataille remportée ne signifie pas que la guerre est gagnée.

Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_Louise Middleton Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_Joseph Roe Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_Teresa Roe Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_Richard Hunter  
  
  
  
  
  
   
Louise Middleton, Joseph et Teresa Roe, Shane Hugues, Richard Hunter…, la réalisatrice prend le temps de nous les présenter avec des portraits très intimistes. Elle les laisse s’exprimer, comme si sa caméra soignait ces blessés de guerre.
    

Percutant Heritage Fight

Eugénie Dumont réussie à sublimer la violence de la situation en fusionnant sa volonté de montrer la beauté des lieux et l’inconnu de ce combat. Une rencontre qui se trouve être inattendue, choquante et inoubliable. Son envie de nous montrer le Kimberley, cette région la plus au Nord de l’Australie dont la moitié des habitants sont des communautés aborigènes, est présente en toile de fond. Nous découvrons pendant 1 h 30 leur patrimoine et leurs convictions avec beaucoup de simplicité. Mais leur histoire ce construit également au présent avec Woodside. Ce savant dosage rend Heritage Fight poétique et pourtant, si cruellement réaliste. C’est là toute la force du film : un réalisme à fleur de peau.

Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_Black ThuesdayCéline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_extinction

Quand 120 policiers viennent mettre un terme au barrage humain, le point culminant de cette lutte, la réalisatrice est là. A travers sa caméra, la scène nous parvient avec brutalité car nous prenons conscience qu’à cet instant précis, des millénaires de connaissance peuvent être rasés.

Oui le combat que nous montre Heritage Fight n’est finalement qu’une goutte d’eau dans notre océan mais il a la force de proposer un questionnement sur l’humanité des gens qui nous gouvernent et qui sont censés nous représenter. Evidemment, il y a de quoi avoir peur.

Que vous soyez en Australie, en Amazonie ou tout simplement en France, il y a toujours un combat en cours. Malheureusement, la fin d’Heritage Fight nous montre que cela n’est pas prêt de s’arrêter. Mais le jeu en vaut la chandelle, alors n’abandonnons pas. Jamais. Car il y a bel et bien une guerre qui devrait tous nous concerner, celle contre le capitalisme et cette folie du profit à tout prix.

Céline Online_Heritage Fight d'Eugénie Dumont_affiche

     
Titre original : Heritage Fight

Durée : 90 minutes

Date de sortie Fr : 8 octobre 2014

Écrit et réalisé par : Eugénie Dumont

En savoir plus sur :
– Le film : Site officiel et page Facebook 
La communauté officielle de la campagne « Broome sans gaz » 
Les Goolarabooloo 
L’association « Sauvons le Kimberley »

   

‘ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’  `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’ `._.’  `._.’ `._.’ `._.’ `._.’

Des projections / débat d’Heritage Fight sont organisées régulièrement en présence de la réalisatrice, Eugénie Dumont. Céline Online vous conseille de suivre de très près le site du film, ou ses pages sur les réseaux sociaux. Pour le moment, sont d’ores et déjà annoncées :

  • Cinéma Espace Saint-Michel (75005) : le 8, 10 et 13 octobre (En soirée)
  • Cinéma L’Entrepôt (75014) : le 9 octobre (En soirée)
  • Cinéma Chaplin Saint-Lambert (75015) : le 12 octobre à 11h15

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

Un p'tit mot doux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *