Home » Lecture » La fille du train, thriller à grande vitesse

La fille du train, thriller à grande vitesse

En 2015, il aura été impossible de passer à côté du phénomène littéraire La fille du train (The girl on the train) de Paula Hawkins. Best-seller de cet été, je me suis décidée à le lire sur un coup de tête de vacancière, intriguée par une histoire somme toute très commune. Car cette fille du train ça pourrait être moi, prenant quotidiennement mon petit RER C, retrouvant des visages familiers et leur inventant identités loufoques et vies intrépides. Oui mon imagination est débordante mais je suis encore bien loin du côté malsain de Rachel, cette fille du train, que nous allons suivre sur 378 pages.
     

Céline Online - La fille du train de Paula Hawkins - Couverture du livreDepuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

   
Avec ce premier livre, Paula Hawkins ne révolutionne pas le thriller. Vous y trouverez un mort, une enquête et un meurtrier, le tout dans un dénouement assez prévisible. Rien qui ne change les codes. Alors pourquoi un succès aussi impressionnant ? C’est vrai, je me suis posée la question car moi aussi, je suis tombée dans les filets de La fille du train. Et la réponse se trouve tout simplement dans son titre. Sa force, La fille du train le doit à ton son aspect psychologique et humain, à ses personnages dont cette fille dans le train, Rachel. L’enquête n’est qu’un prétexte pour nous parler de Monsieur et Madame tout le monde. Le sujet du livre, c’est eux, c’est vous, c’est nous avec nos façades parfaites et nos sombres secrets.

Céline Online - La fille du train de Paula Hawkins - Paula Hawkins par standard.co.ukPaula Hawkins, l’auteur du train

Donc, ces personnages.
La narration originale de La fille du train s’effectue à trois voix, celles de Rachel, Megan et Anna. Trois femmes que tout semble opposer mais qui vont être unies par une ville, son train et son meurtre (et d’autres choses que nous découvrirons au fil des pages). Avec une répartition de la parole bien construite, elles vont, l’une après l’autre, nous donner leurs points de vue, nous révélant leurs pensées les plus intimes sur les événements du livre.

Et cette proximité va nous révéler trois femmes toute aussi antipathique l’une que l’autre. Mais Paula Hawkins réussie à les rendre humaines, surtout Rachel. A vrai dire, je me suis même retrouvée en elle (sans les canettes de Gin tonic dans le sac) : une femme pas parfaite qui veut juste bien faire les choses. Pourtant, Rachel a vraiment tout pour déplaire : alcoolique, divorcée, chômeuse, squatteuse, menteuse et trop curieuse. Vraiment l’inverse d’un portrait idyllique. L’anti-héroïne par excellence. Celle, paradoxalement, à laquelle nous finissons par nous y attacher. Et Megan et Anna ne sont pas mieux.
Mais Rachel est malade, très malade. Ca n’excuse rien, bien au contraire. Sa dépression et son alcoolisme atteignent leur paroxysme la nuit du meurtre de Megan. Victime d’un grave black-out, Rachel ne se souviendra de rien. Paula Hawkins va jouer avec la mémoire de Rachel comme elle joue avec le lecteur. Entre fausses pistes et rebondissements, l’auteur fait monter la tension et vient rythmer l’intrigue de La fille du train.

L’écriture hyper réaliste de Paula Hawkins va donc vous captiver. Qui a tué Megan ? Qui sont vraiment les trois héroïnes ? Quel est le lien ? Rachel va-t-elle se souvenir ? Tout un tas de questions qui vous tiendra sans difficulté en haleine. Mais des réponses qui auront aussi comme effet de vous rappeler que quelque part, nous sommes tous un peu voyeur dans l’âme.
   

Céline Online - La fille du train de Paula Hawkins - Couverture du livre

     
   
Nombre de pages : 
378 pages

Editeur : Sonatine Editions

Auteur : Paula Hawkins

Traduction : Corinne Daniellot

Date de sortie : 7 mai 2015

Prix Éditeur : 21 € (Broché)

     

    

La fille du train et son adaptation au cinéma

Le livre, face à son succès mondial, a bien entendu était agrippé par le cinéma. Flairant le bon coup, Steven Spielberg s’était empressé d’acheter les droits d’adaptation. C’est donc le studio américain Dreamworks qui s’occupe de ce beau projet. Un projet plutôt avancé car de nombreuses têtes d’affiche ont déjà été annoncées. Emily Blunt (Rachel), Justin Theroux (Tom), Rebecca Ferguson (Anna), Edgar Ramirez (Kamal), Haley Bennett (Megan) et Luke Evans (Scott).

Céline Online - La fille du train de Paula Hawkins - Emily Blunt (Rachel) sur le tournageEmily Blunt sur le tournage de l’adaptation

La Fille du train sera réalisé par Tate Taylor (La Couleur des sentiments) et est attendu dans les salles américaines le 7 octobre 2016.

Ça devrait te plaire !

Domina de L.S Hilton - La Bête noire (Robert Laffont)

Domina de L.S Hilton : un tableau sexy et violent

Domina est la suite direct de Maestra, le best-seller de L.S Hilton, au style et à l'histoire très accrocheur. Alors sans scrupule, j'ai sauté sur ce livre dès sa sortie.

5 p'tits mots doux

  1. Ce livre me faisait envie à la fnac mais je ne l’ai pas encore acheté, je le mets dans ma wish liste !

  2. Un jour peut-être, ça a l’air bien et – c’est vrai – on en a beaucoup parlé; mais il y a tant de livres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *