Home » Lecture » La nature des choses de Charlotte Wood : glaçant

La nature des choses de Charlotte Wood : glaçant

Je crois que j’ai rarement vu une couverture de livre aussi parfaite. En terminant La nature des choses de Charlotte Wood, je me suis retrouvée obsédée, hantée par ses lapins, ses proies mais aussi et surtout ses femmes revenues à leur état le plus primaire. Car La nature des choses est, malgré quelques petites déceptions, une lecture surprenante et qui marque. Un roman, qui en pleine rentrée littéraire, mérite largement votre curiosité.

Dix femmes emprisonnées au milieu du désert australien. Dix femmes au crâne rasé, vêtues d’habits étranges. Trois geôliers, vicieux et imprévisibles, pour les surveiller. Un jour, la nourriture vient à manquer. Pour elles comme pour eux. Et les proies se changent en prédatrices.

Alors faisons immédiatement le point sur ce que j’appelle ma déception. Je ne reproche rien au livre, bien au contraire. J’ai juste ressenti une sensation de tromperie en découvrant véritablement l’histoire de La nature des choses. Même si finalement c’est un mal pour un bien, je n’apprécie pas trop d’être trompée par le résumé d’un livre et par la communication qui entoure son lancement. Mais vous me direz, chacun interprète à sa façon ces quelques lignes. Moi, je me suis trompée.

Ne vous attendez pas à découvrir 10 héroïnes. Vous avez bien 10 femmes, mais seule deux d’entre elles sont véritablement développées, Yolanda et Verla. Ne vous attendez pas nous plus à découvrir une révolte. Une chasse à l’Homme punitive. Prédatrice peut prendre plusieurs sens et ici, vous risquez d’être plutôt surpris. Oui La nature des choses aborde des sujets féministes. Toutes ces femmes sont enfermées à cause d’hommes, à cause de la liberté qu’elles ont pris avec leur corps. A cause de la beauté de ces derniers. Mais malgré tous ces sujets, les héroïnes de La nature des choses ne sont pas motivées par ce combat, rendant le livre moins engagé que ce que j’attendais.

Charlotte Wood a un parti pris très fort : celui de ne rien nous expliquer. Que font ces 10 femmes ici ? Pourquoi sont-elles ici ? Qui sont-elles ? Une multitude de questions qui ne trouvera pas de réponse. Mais ce n’est en rien gênant, car ce n’est pas le sujet de La nature des choses. L’histoire n’est pas le plus important. La nature des choses propose quelque chose de différent. Une expérience littéraire à part entière. Car il n’y a pas dix femmes emprisonnées. Non. Il y en a onze. Et le onzième personnage, c’est vous ! Nous sommes en immersion totale dans cette histoire. Plus vous tournerez les pages et plus vous ressentirez la crasse, la faim, la douleur ou encore la folie, libérant en vous votre état le plus primitif. Et vous tournerez les pages pour survivre mais aussi pour vous libérer d’un monde oppressant, celui qui vous dicte d’être belle et de vous taire. Débarrassés de tous vos artifices, le mot féminité détruit, vous êtes prêt à reprendre le dessus.

L’écriture de Charlotte Wood est de ce fait extrêmement intéressante, captivante. En prenant le parti de ne mettre en avant que les sentiments de ses personnages, et non leurs histoires, l’autrice réussi un roman saisissant, dérangeant et incroyablement puissant.

 

La nature des choses de Charlotte Wood, aux Editions Le Masque

La nature des choses
de Charlotte Wood
Traduction Sabine Porte
Editions Le Masque
Sortie le 6 septembre 2017
288 pages – 20 € 90
Existe aussi au format numérique

*****

Site internet / Facebook de Charlotte Wood
(Livre lu grâce à NetGalley)

Ça devrait te plaire !

La Belle Sauvage - Trilogie de la Poussière - de Philip Pullman (Céline Online)

La Belle Sauvage de Pullman : encore mieux qu’un rêve !

La Belle Sauvage j’en ai rêvée pendant des années. Sans surprise, Pullman n'a rien perdu de son talent. En quelques pages, j’ai été transportée grâce à son pouvoir de conteur. Oui, la magie est toujours là.

4 p'tits mots doux

  1. J’avoue que le résumé me tentait beaucoup mais je suis ravie d’être prévenue ainsi par toi sur le contenu, au cas où je me décide à le lire ça limitera peut etre la déception liée à mes attentes, un problème qui m’arrive souvent en lecture.

  2. Ce livre a l’air d’être très intriguant ! Je note !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *