Home » Lecture » Lectures présent, passé, futur (Bilan, Book Haul et PAL de mai)

Lectures présent, passé, futur (Bilan, Book Haul et PAL de mai)

C’est dingue ! C’est moi où les semaines ont été raccourcies ? J’ai l’impression de ne plus avoir le temps de publier tout ce que j’ai envie de vous présenter niveau lecture. Et j’ai de très bons livres sous le coude. Du coup, je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous regrouper mes dernières lectures dans un article mais aussi de vous montrer ma pile à lire et mes lectures en cours. (C’est ce qui s’appelle faire d’une pierre deux coups). Et puis ça tombe bien, je n’ai pas eu de grosses déceptions, alors c’est encore mieux de vous en parler.
Enfin, je ne vous présente que les romans qui n’auraient pas eu un post dédié et je vous réserve une vidéo sur mes dernières lectures BD/comics & co.

 

Mes dernières lectures

          

Lectures présent, passé, futur (Bilan, Book Haul et PAL de mai)

          

Caraval de Stephanie Garber (1)

Depuis qu’elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu’il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu’elle a dix -sept ans et qu’elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l’invite, elle et sa sœur Donatella à venir sur l’Ile des songes pour voir le spectacle… Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu’elles s’y rendent. Aidé par Julian, un marin, elles s’échappent. Mais quand le bateau accoste sur l’île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que le but du jeu cette année est de retrouver sa sœur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé.

♡ Quel univers ! Quels personnages ! Quelle histoire ! Et surtout, quelle fin !!
Caraval m’a accroché du début à la fin avec son histoire pleine de rebondissements, jouant sur la frontière entre la réalité et la magie. En tant que lecteur, nous hésitons sans cesse : est-ce la réalité ou est-ce le jeu ? C’est un petit bijou à la plume très poétique et les deux dernières pages du livre font que l’attente jusqu’au tome deux s’annonce longue, très longue.

 

Nous d’Evgueni Zamiatine

« Nous » se présente comme le journal tenu par D-503, le constructeur de l’Intégrale, un vaisseau spatial dont la mission est de convertir les civilisations extraterrestres au « bienheureux joug de la raison », au « bonheur mathématiquement infaillible » que l’Etat Unitaire prétend avoir découvert. Six siècles après notre époque, le monde civilisé s’est en effet organisé en un « Etat Unitaire » sous la férule d’un « Bienfaiteur ». Les hommes – des « Numéros » – habitent une cité de verre où tout est régulé, particulièrement l’activité sexuelle, et ils paient de leur vie le moindre écart à cet ordre établi contre lequel, malgré tout, une poignée de dissidents va s’insurger.

♡ La lecture de Nous n’a pas été aisée. J’aime dire que Nous est un long poème mathématique ou chaque mot, chaque phrase trouve une place logique dans un ensemble littéraire. Tout est percutant, tout amène à réflexion. Pourtant ce livre de science-fiction date de 1920 mais cela ne l’empêche pas d’être incroyablement juste, limite prophétique, et cela presque 100 ans en avant !

 

Tuto N°1 : embrasser comme une déesse
de Brianna R. Shrum (1)

Suite au remariage de son père avec une femme beaucoup plus jeune que lui, Renley n’a quasiment plus aucun contact avec sa mère, partie vivre à New York depuis quatre ans. La jeune fille est une tête en maths – bref, on ne peut pas dire que ce soit la plus cool des lycéennes – et entretient une relation platonique avec son voisin et meilleur ami, aux côtés duquel elle a grandi. Car même s’il est très amoureux, elle ne se voit pas du tout sortir avec lui.
Pour un voyage de classe… à New York justement… Renley a besoin de réunir un peu d’argent et décide de lancer une chaîne de tutos qu’elle monétise. L’argument ? Des réponses d’expert, vécues de première main, aux questions que se posent les ados. Jalouse de son indépendance, elle préfère garder sa véritable identité secrète. C’est le début d’une quête qui va la transformer et changer le regard que les autres portent sur elle.

♡ J’ai a-do-ré ! Tuto N°1 est une très belle surprise derrière un titre qui pourtant n’est pas franchement accrocheur. Il est même limite mensonger. Si au premier abord on découvre une histoire toute en légèreté, Tuto N°1 aborde très vite de nombreux sujets délicats.
Les personnages sont en or : Renley a un humour dévastateur, Drew et April ne sont pas en reste.
Le livre est addictif et j’ai passé un très bon moment malgré quelques petites faiblesses. Le plus gros défaut encore une fois, reste son titre en français : trop cliché et trompeur, il ne met pas du tout en valeur cette histoire, pleine de jolies choses.

 

The Effigies (1. Les flammes du destin)
de Sarah Raughley (1)

Quatre filles, quatre pouvoirs (lié aux quatre éléments) : le dernier rempart contre les ténèbres ! Girl power, souvenirs résurgents et légendes anciennes, découvrez une course contre la montre épique qui couvre le monde entier, The Effigies marque le coup d’envoi d’une trilogie fantastique au rythme effréné !

♡ Ce qui m’a tout de suite plu avec The Effigies, c’est son côté The Circle avec cette magie liée aux éléments et ce groupe de filles qui se forme, lié par leurs pouvoirs et leur destinée. Et justement ces filles, tout le livre repose sur elles, alors ça été un grand soulagement de voir le soin qu’a pris Sarah Raughley à les développer, leur créer une personnalité poussée et réaliste.
L’intrigue regorge de secrets, de complots et de rebondissements, offrant un rythme soutenu à The Effigies. En gros, on ne s’ennuie pas une seule page et on veut toujours en savoir plus, alors on tourne, tourne, tourne les pages totalement captivé, sans se rendre compte qu’on tourne la dernière et qu’il va nous falloir attendre la sortie du tome 2 !

 

Ecarlate de Hillary Jordan

Coupable d’avortement afin de garder secrète une liaison interdite. À 26 ans, Hannah Payne est condamnée à être teinte en rouge, la couleur de son crime. Stigmatisée, mise au rebut d’une société américaine intolérante, victime d’un système judiciaire radical et de la haine des hommes, elle n’a plus qu’une seule issue : fuir à tout prix.

♡  J’ai aimé la double lecture qui peut émerger de ce livre. En premier, un roman au suspense captivant. Mais surtout en second, une dystopie dénonciatrice (politique, religion, justice, avortement… et surtout, sur la place des femmes). Criant de vérité sur une société puritaine et intolérante, plus réelle qu’il n’y parait. Un livre dans la lignée de La servante écarlate de Margaret Atwood. J’ai aussi lu par la suite, La lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne. J’ai beaucoup moins accroché au style d’écriture plutôt « ancien ». Mais il n’empêche que je suis contente d’avoir lu ce classique qui en a inspiré beaucoup d’autres, dont Ecarlate.
-> Ce livre car il fait partie de la sélection du club de lecture féministe Une chambre à nous, lancé par Cyrielle/Tête de litote et Ninon/Opalyne. Si ça vous tente, les discussions sur cette deuxième sélection, qui comprend aussi Les olympiades truquées de Joëlle Wintrebert, sont ouvertes jusqu’au 31 mai.

 

Autopsie, tome 1 : White chapel de Kerri Maniscalco (2)

1888, quartier Est de Londres. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants et horribles touchent les femmes de petite vertu de Whitechapel. Une jeune femme, de bonne famille, en avance sur son temps, enquête au côté de son oncle, médecin légiste.

♡ Je préfère vous prévenir, pour lire Autopsie, il faut avoir le cœur bien accroché, et cela même si le livre se destine à de jeunes lecteurs. Vous l’aurez compris, il est sujet du tristement célèbre Jack l’éventreur. Mais finalement, ce que j’ai adoré, et qui prend le dessus sur ce côté macabre, c’est son héroïne, Audrey Rose, jeune fille moderne qui se bat pour ses choix et la liberté de son avenir.
Autopsie mélange savamment les genres pour notre plus grand plaisir. Un livre jeunesse, remplit de suspense, qui sort véritablement du lot.

 

Mes lectures en cours et à venir
     

Lectures présent, passé, futur (Bilan, Book Haul et PAL de mai)

              

J’étais en train de lire Furiously Happy quand j’ai reçu La lectrice. Et j’attendais tellement ce livre que j’ai tout plaqué pour me lancer dans cet univers mystérieux et, je peux d’ores et déjà vous le dire, complètement addictif.

 

Furiously Happy de Jenny Lawson

Comme de nombreux proches de l’auteur, vous vous dites :  » Qu’est-ce qui cloche chez Jenny ?  » D’après les divers psys qu’elle a consultés au cours des vingt dernières années, Jenny est une  » dépressive hautement fonctionnelle qui souffre d’un grave trouble de l’anxiété « . Un jour, elle décide d’inverser la polarité de ses émotions, et de devenir FURIOUSLY HAPPY.
Née de cette volonté de célébrer la vie, et la fantaisie sous toutes ses formes, sa philosophie a déjà conquis des milliers de lecteurs à travers le monde !

☆ Ce livre porte merveilleusement bien son titre : il est furieusement drôle. J’avais très envie de le découvrir, d’une, j’avoue je suis faible, parce que sa couverture m’a immédiatement attirée (un raton-laveur qui semble sous extasie) et ensuite, parce que j’avais déjà lu quelques articles de l’autrice sur son blog. En effet, Jenny Lawson est l’auteur du génial The Bloggess, où elle parle de ses troubles mentaux avec énormément de justesse et d’humour. Un vrai bol d’air frais que je souhaitais absolument découvrir en livre, et pour le moment : zéro regret.

 

La Lectrice de Traci Chee (3)

Il était une fois, et une fois il sera…
Ainsi commence l’histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d’un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre.
Dans un monde où personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l’Histoire avec un grand H…

☆ Je suis pour le moment à la moitié. L’intrigue se met doucement en place pour faire une belle part aux descriptions de cet univers (la carte en première page aide beaucoup). J’ai déjà tellement de questions qui se bousculent dans mon esprit, ce qui me fait d’ores et déjà dire que ce premier tome est plein de potentiel !
J’adore le mystère qui émane de La Lectrice. J’aime l’idée que nous lisons un livre mais qu’il faut savoir garder les yeux bien ouvert, car un autre livre se cache dans ses lignes.
Et puis l’idée de ce livre est juste canon ! Imaginez un monde où le livre n’existe pas. Enfin il existe mais personne ne sait ce qu’est un livre. Personne ne sait ce que sont les lettres, les mots, les phrases. La transmission s’est toujours fait par l’oral. Mais pourtant, il existe bien un livre, regorgeant de magie, que très peu de personnes ont le droit d’approcher. Bref, hâte de m’y replonger !

 

Anna Karénine de Tolstoï

Anna n’est pas qu’une femme, qu’un splendide spécimen du sexe féminin, c’est une femme dotée d’un sens moral entier, tout d’un bloc, prédominant : tout ce qui fait partie de sa personne est important, a une intensité dramatique, et cela s’applique aussi bien à son amour.
Elle n’est pas, comme Emma Bovary, une rêveuse de province, une femme désenchantée qui court en rasant des murs croulants vers les lits d’amants interchangeables. Anna donne à Vronski toute sa vie.
Elle part vivre avec lui d’abord en Italie, puis dans les terres de la Russie centrale, bien que cette liaison « notoire » la stigmatise, aux yeux du monde immoral dans lequel elle évolue, comme une femme immorale. Anna scandalise la société hypocrite moins par sa liaison amoureuse que par son mépris affiché des conventions sociales.

☆ Ce livre… Ce livre… Je crois ne pas mentir en vous disant qu’Anna Karénine a été mon premier coup de foudre littéraire, aussi bien pour le style de Tolstoï que pour son héroïne. C’est donc une relecture que je prévois car j’aimerai beaucoup vous faire une vidéo sur ce livre qui a changé beaucoup de chose pour moi.

 

Maul de Tricia Sullivan

Un virus a exterminé la quasi-totalité de la population mâle de la planète. Dans un centre commercial, des gangs de filles s’expliquent à coups de flingue. Sun Katz, guerrière hyper sophistiquée et ses filles ouvrent le feu contre 10Esha et ses guerrières…
Chaos consumériste, mondes virtuels, épidémies mondiales, idéologie politique, sexe et shopping : un roman féminin et féministe dans un monde à la Blade Runner !

☆ Je prévois de lire Maul dans le cadre de la deuxième édition du Fémini-Books. Je trouve que la littérature de science-fiction féministe est assez rare et que ça serait une bonne idée de la mettre en avant. J’espère que le livre me plaira et qu’il sera facilement accessible. C’est un titre qui m’a été conseillé par de nombreuses personnes, alors je croise les doigts et on se retrouve le 26 juin prochain pour en parler ensemble ?

 

Metro 2033 de Dimitry 2033

2033.
Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.
Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d’une menace obscure… mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l’attendent.

☆ J’ai acheté Metro 2033 lors du dernier Salon du livre de Paris. J’avais très envie de SF, alors ce livre a été une évidence, surtout après le plaidoyer passionné de Lemon June, grande fan du roman.
J’ai aimé le côté sombre de l’histoire. L’idée que rien de bon n’allait en ressortir. Je ne suis pas fan des happy-end, surtout quand on est dans une dystopie post-apocalyptique. Bordel, quand c’est la merde, c’est la merde, point ! Et visiblement, dans Metro 2033, c’est bien la merde alors je sens venir la lecture éprouvante mais ô combien captivante et enrichissante.

 

La chair interdite de Diane Ducret

Le sujet du livre : le sexe des femmes dans tous ses états, au travers de l’histoire, et la perception que les hommes en ont. Aimé, cajolé, hygiénisé, moralisé, mutilé, ou détesté, le sexe des femmes n’a cessé de nourrir leur peur, d’alimenter leurs délires et leurs désirs. Artistes, théologiens, médecins, politiques, femmes elles-mêmes, tous l’ont représenté, révélé au fil des siècles. Mais peu l’ont respecté. Qu’en est-il aujourd’hui ? De la censure à la licence, de la symbolique à la répression, le corps de la femme comme champ de bataille ou source de plaisir.

La chair interdite est mon plan B pour le Fémini-books. Je ne vois pas pourquoi Maul me poserait problème mais j’ai préféré assurer mes arrières. Et puis de toute façon, plan B ou pas, je compte bien lire ce livre de Diane Ducret. C’est une autrice que j’apprécie beaucoup, particulièrement sa série sur les femmes de dictateurs ou encore L’homme idéal existe : il est québécois. Alors je ne vois pas pourquoi ce livre casserait cette suite de réussites.

 

 

Voilà, c’est fini ! Oui, c’est réellement là toute ma pile à lire. Je n’aime pas acheter des livres trop en amont car je suis d’humeur changeante quand il s’agit de littérature donc il est fort probable qu’un livre acheté ne me plaise plus du tout, deux semaines plus tard. Et puis avec le festival des Imaginales qui arrive, je réserve mes 2/3 prochains achats pour cette manifestation dédiée à la SFFF.

Au mois prochain pour faire le point !!!

 

(1) Ce livre m’a été envoyé gratuitement, après demande, par la maison d’édition mais ne m’engageait pas à en faire une chronique.
(2) Je suis membre du club lecteurs Page Turners/Milan. Cela veut dire que ce livre m’a été envoyé gratuitement, après demande, par la maison d’édition. Cela m’engage en contre-partie à rédiger une chronique sincère.
(3) Ce livre m’a été envoyé par la maison d’édition contre rémunération. La prestation comprend un post Instagram, Twitter et Facebook.

Ça devrait te plaire !

Girls will be girls d'Emer O'Toole - Fémini-Books

Girls will be girls d’Emer O’Toole | Femini-Books

BOOM !! Le Femini-Books is back !! Aujourd'hui, nous allons causer représentation de l’identité féminine avec Girls will be girls d'Emer O'Toole, un livre qui m'a pas mal questionné...

3 p'tits mots doux

  1. Caraval et la lectrice me tentent beaucoup!!

  2. Je n’ai pas être transcendée par Caraval pour ma part. Mais j’en attendais beaucoup, et c’est souvent le cas quand je suis aussi enthousiaste avant même d’avoir ouvert le bouquin ! Cela dit, ça reste une lecture que j’ai trouvée sympathique !

  3. Plein de livres sympas *_*
    The Effigies, Ecarlate et Autopsie me tentent bien!
    Metro 2033 me fait de l’oeil depuis un moment, quand je le vois en librairie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *