Home » Lecture » Les chiens d’Allan Stratton : thriller surnaturel

Les chiens d’Allan Stratton : thriller surnaturel

Je vais faire très simple et très court (comment ça pour une fois ?) : j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé Les chiens d’Allan Stratton.

De toute façon, ce livre avait tout pour me plaire : un résumé intriguant, proposant un style mixte que j’affectionne particulièrement (surnaturel + thriller = amour), couplé à une très jolie couverture, retranscrivant particulièrement bien l’ambiance de l’intrigue. J’ai envie de dire, #WhatElse ?

Cameron devait être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère. N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Il l’entend même parfois. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?

       
J’ai été surprise par ce mélange de thriller psychologique et surnaturel bien plus adulte qu’il n’y parait.

Cameron porte l’intrigue du roman et nous embarque avec lui. J’ai beaucoup aimé ce personnage car même s’il souffre de son passé, il a le courage d’aller de l’avant et cela, malgré son jeune âge. Il va mener l’enquête, persuadé que dans sa ferme, un meurtre a eu lieu bien des années plutôt. Et c’est là que commence l’angoisse.
Comme nous sommes dans la tête de Cameron (c’est le narrateur du livre), nous vivons ses angoisses et ses questionnements. Nous allons, embarqués dans ses pensées, douter de sa fiabilité. En voulant à tout prix découvrir les secrets que cache sa nouvelle demeure mais aussi ceux de sa propre famille, le jeune garçon va perdre pied et dépasser de nombreuses limites, le mettant en danger.

Mais finalement, quand notre détecteur de coupable ne pointe pas sur Cameron, nous, nous questionnons sur son entourage proche. C’est vrai, il est quand même vachement flippant ce fermier voisin. Et puis, le nouveau boyfriend, il est louche à se la jouer ami/ami dès le premier jour. Sans oublier sa mère et sa paranoïa d’être persécuter 24/24 par son ex-mari. Mon petit doigt me dit que ça ne transpire pas l’honnêteté par ici.

Les chiens d’Allan Stratton : thriller surnaturel aux éditions Milan.

     
Il y a donc un mélange entre l’histoire du mystère de la ferme et celle de famille de Cameron. Les deux sont liées et seule la vérité permettra au coriace Cameron d’avancer, tel un passage vers l’âge adulte. Et justement cette vérité… Croyez-moi, vous ne serez pas déçus du dénouement. J’ai douté jusqu’au dernier moment me demandant si les fantômes qui hantaient les pages étaient bien réels. C’est ce qui m’a fait adorer Les chiens. Impossible de fixer une pensée objective sur les personnages et les faits que nous rencontrons dans ce livre. Nous nous demandons qui est fou (est-ce que c’est nous ?) et ce qui est réel ou non, changeant d’avis à tous les chapitres mais avec un objectif : résoudre nos enquêtes. Et, signe d’une intrigue de qualité, impossible de lâcher ce livre avant d’y arriver.
 
Les chiens de Stratton se lit donc très vite. D’une parce qu’il est captivant et de deux, parce qu’il est remarquablement bien écrit. D’ailleurs, le  livre prend une autre tournure quand nous savons que l’auteur s’est inspiré de sa propre histoire, de son père violent et de sa maison flippante, pour l’écrire.
     

Si vous aimez les mystères et n’avez pas peur de faire des cauchemars, foncez lire Les Chiens. Un dernier petit conseil avant votre lecture : préparez-vous à frissonnez jusqu’au bout de la nuit, car une fois commencé, impossible de s’arrêter.
         

Les chiens d’Allan Stratton : thriller surnaturel aux éditions Milan.Les Chiens d’Allan Stratton
Traduit de l’anglais par Jacqueline Odin
Aux Edition Milan – 317 pages – 14,50 €

Vous pouvez en apprendre plus sur le livre et découvrir les premiers chapitres sur :

 

******
Je suis membre du club lecteurs Page Turners (édition Milan). Cela veut dire que ce livre m’a été envoyé gratuitement, après demande, par la maison d’édition. Cela m’engage en contre-partie à rédiger une chronique sincère.

Ça devrait te plaire !

Histoires du soir pour filles rebelles d'Elena Favilli et Francesca Cavallo, aux éditions Les arènes.

Histoires du soir pour filles rebelles : indispensable !

Histoires du soir pour filles rebelles est une magnifique pépite pleine d'inspiration. Peu importe votre sexe. Peu importe votre âge. Ce livre est un indispensable à posséder chez soi.

4 p'tits mots doux

  1. Un roman qui contient une ambiance angoissante très efficiente 🙂

  2. Il me tente trop, je vois pleins de chroniques très positives à propos de ce livre… (Mais je vais devoir attendre d’avoir un peu de sous-sous hihi ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *