Home » Cinéma » Logan : Au revoir Wolverine

Logan : Au revoir Wolverine

Je ne suis pas ce que l’on peut appeler une grande fan des X-men. Surtout depuis que la franchise joue sur une temporalité élastique : passé, présent, futur, ça part dans tous les sens et moi, je suis perdue. En plus d’avoir du mal à suivre, je trouve que c’est une facilité scénaristique pour permettre de faire tout ce que l’on veut sans logique et réflexion.

Mais pas Logan.

J’aime le personnage torturé et violent. J’aime également l’acteur qui l’incarne, le musclé et intense Hugh Jackman. Bref, il était normal pour moi d’aller dire au revoir à Wolverine comme il se doit, dans une salle de cinéma.
       

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

Préparez-vous à avoir un choc. Oubliez le Wolverine de vos souvenirs. Dans Logan, vous allez rencontrer un mutant fatigué interprété par un Hugh Jackman qui n’a pas peur de maltraité son mythique personnage. Logan est vieux, malade, dans un piteux état et il joue les chauffeurs pour survivre. A vrai dire, il nous fait même de la peine… Quand il ne nous déçoit pas à fuir et a essayer de se débarrasser d’une responsabilité dont il ne veut pas, nous rappelant qu’avant tout, Wolverine est un personnage sauvage et énervé qui, malgré les années, n’a rien perdu de sa violence.

Mais il n’est pas seul. Dans un road-movie sanglant, Logan se retrouve, à contrecoeur, à devoir endosser le rôle de père et de fils. Laura (aka X-23) est l’espoir du film face à un père de substitution fuyant et un professeur Xavier sénile et bourré de médicament.

Evidemment Jackman et Stewart sont charismatiques. Ils habitent leurs personnages depuis toutes ces années. Ils en sont tout simplement indissociables. Pourtant, pendant tout le film, je n’ai eu d’yeux que pour Dafne Keen. C’est une vraie révélation dans un rôle quasi muet et débordant d’émotions. Cette gamine de 11 ans est tellement expressive. Logan est, je lui souhaite, le premier film de sa future belle et grande carrière.

Logan_Dafne Keen (Wolverine / Xmen)
Logan_Hugh Jackman (Wolverine / Xmen)

      

Logan est bourré de qualités et de talent. L’image est magnifique.  James Manglod limite les effets-spéciaux pour faire ressortir un maximum le réalisme du film, lui octroyant un côté film indépendant. Quelle bonne idée d’avoir tourné en décors naturels ! Ça change de la surenchère des blockbusters du moment, et mon Dieu, que ça fait du bien ! Autre point payant, son interdiction aux moins de 12 ans (moins de 16 aux USA), permettant à Logan de nous offrir des scènes violentes mais superbement mises en scène, sublimant encore une fois l’émotion de cette histoire de famille où résonne une prise de position politique très forte. Une ambiance réaliste, sombre et violente collant parfaitement à Wolverine. L’ensemble est d’ailleurs sublimé par une bande-sonore splendide, signée Marco Beltrami, qui apporte elle aussi énormément d’émotions.
        

Logan est une conclusion parfaite pour dire adieu à Wolverine, 17 ans après le premier X-men. Le film, sorte de western violent et sentimental, fini en beauté une saga mythique. Un bel hommage à l’homme qui se cache derrière ses griffes. Déchirant mais magnifique.  

 Logan_Hugh Jackman (Wolverine / Xmen)_affiche

 

 Logan
Interdit aux moins de 12 ans
Réalisé par : James Manglod
Sortie le 1er mars 2017
Durée : 2 h 17
Avec : Hugh Jackman, Patrick Stewart,
Dafne Keen, Boyd Holbrook, Stephen Merchant…

Page Facebook française de Logan

Ça devrait te plaire !

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête : les différences entre le film et le dessin-animé

La Belle et la Bête a beau être l’adaptation du dessin-aimé il y a finalement pas mal de choses qui ont changées. Alors je me suis amusée à essayer de les retrouver !

Un p'tit mot doux

  1. Aaaaah je veux le voir. J’attends ce moment depuis longtemps et ta chronique me donne envie d’aller directement au cinéma, mais manque de temps et surtout une sortie cinéma est prévue (normalement) pour La Belle et la Bête ce mois-ci donc faut choisir ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *