Home » Lecture » Maybe Not de Colleen Hoover ou ma découverte de la New Romance

Maybe Not de Colleen Hoover ou ma découverte de la New Romance

Je n’avais jamais lu de livre de Colleen Hoover. Et pourtant, ce n’est pas l’envie qui manquait. Le nombre de retours positifs sur ses livres est impressionnant. Non, c’est tout simplement le manque de temps. Alors quand j’ai été contactée par les éditions Hugo Roman pour lire et vous parler de Maybe Not, son dernier livre, j’ai sauté sur l’occasion… et je ne le regrette absolument pas !

Maybe Not, ça parle de quoi ?

Quand Bridgette débarque dans la coloc, Warren hésite. Ce pourrait être une expérience excitante de cohabiter avec une jolie brunette… Mais peut-être pas.
Surtout quand cette fille est franchement froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de la tester sur Bridgette. Réussira- t-il à réchauffer son cœur et lui apprendre à aimer ?
Peut-être. Mais peut-être pas…

Avant de vous en parler en détail, je vous précise quand même que Maybe Not est un spin-off de Maybe Someday, c’est à dire que le livre raconte une histoire parallèle sur des personnages secondaires. N’ayant pas lu Maybe Someday, je ne peux pas vous dire si Maybe Not divulgue de trop son intrigue. Personnellement, je n’y ai pas trouvé de grosses révélations. Il ne peut pas se passer énormément de chose en 160 pages . Tout est vraiment centré sur la relation de Warren et Bridgette. C’est d’ailleurs ce que j’ai aimé avec ce livre : sa rapidité de lecture. Comme une petite douceur à l’heure du thé, j’ai dévoré cette courte histoire d’amour plutôt originale et j’ai tourné les pages un sourire collé sur le visage.

maybe-not-colleen-hoover_hugo-roman_celine-online_lecture

Le personnage de Warren est bourré de bonne humeur. Le roi de la blague, c’est lui. Toujours prêt à rire et à faire rire. En face, Bridgette, son opposé total. J’aurais pu la détester (pour faire court, elle n’a rien pour plaire hormis ses fesses dans un short Hooters, même si par la suite nous apprendrons à voir sous sa carapace) mais la contradiction de ces deux là, le fait qu’ils aillent si mal mais si bien ensemble, m’a fait apprécier cette jolie peste. Impossible à présent d’imaginer Warren sans Bridgette et Bridgette sans Warren. Entre eux, c’est le coup de foudre. Une passion qui, pour notre plus grand plaisir, va amener son lot de scènes très hot.

« Une pétasse qui a fini par rencontrer le connard de son cœur »

Mais ce que j’ai surtout apprécié, c’est la plume de Colleen Hoover. Une très belle découverte. Pas étonnant que l’auteur soit considéré comme « la plus grande auteur de romance des Etats-Unis ». J’ai été charmée par ses mots. Colleen Hoover leur donne vie avec beaucoup de fraîcheur. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis laissée emportée par cette (trop) courte histoire et ce couple très touchant et attachant.
      

Les romances, si vous connaissez, c’est loin, très loin d’être mon truc. Une fois de temps en temps, histoire de, mais pas trop quand même… Vous voyez le truc. J’ai donc été la première surprise à accrocher autant à Maybe Not. Une chose est certaine, vu qu’il ni a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, si Maybe Not est mon premier roman de Colleen Hoover, ça ne sera pas le dernier. Reste juste à savoir lequel !

     
maybe-not-colleen-hoover_hugo-roman_celine-online_livre

Maybe Not
de Colleen Hoover (traduction : Pauline Vidal)
160 pages – 9,50 €
Sortie : 10 mars 2015 – Editions Hugo Roman (collection New Romance)

******

SiteFacebook de Colleen Hoover

******
Site / Facebook / Twitter des éditions Hugo Roman

Article rédigé dans le cadre d’un partenariat rémunéré avec les éditions Hugo Roman. Mon avis n’a en aucun cas été acheté et est juste composé de 100 % de sincérité.

Ça devrait te plaire !

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole (éditions Nouvelles Plumes)

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole : rebondissements et humour !

Dead like me, vous connaissez ? Cette série, c’est l’idée que faucheur est un métier. Du coup, lire Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole était une évidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *