Home » Lecture » Mischling d’Affinity Konar : un puissant conte sombre

Mischling d’Affinity Konar : un puissant conte sombre

J’ai toujours un peu de mal avec les livres reprenant de tragiques épisodes de notre histoire. Ils sont nécessaires mais je ne me sens pas forcément à l’aise. Disons que ce n’est pas forcément ce que je recherche avec une lecture. Enfin je vous parle au présent mais c’est une erreur. Depuis quelques temps maintenant, j’ai besoin que ces dernières soient justement source de violence, de choc personnel. J’ai besoin qu’elles me fassent réfléchir et réagir. Mischling, et son histoire déchirante, s’est donc présenté comme une évidence.

Mischling de Affinity Konar aux Editions Actes Sud (bandeau)

Pearl et Stasha ont douze ans, sont jumelles. Deux jeunes filles ordinaires. Mais pour les nazis, elles ont une particularité : ce sont des mischlinge, des sang-mêlé. C’est à ce titre qu’elles sont déportées à Auschwitz, à l’automne 1944, avec leur mère et leur grand-père. À leur descente du wagon à bestiaux dans lequel elles ont voyagé pendant plusieurs jours, les soeurs sont immédiatement repérées par un garde. Elles sont amenées à Josef Mengele, un monstre capable des pires atrocités. Tout comme les enfants qui les entourent, Pearl et Stasha ont été sélectionnées pour faire partie de son “Zoo”.

          
Mischling. Ce mot est peut-être inconnu pour vous, pourtant, il est synonyme d’atrocités. On connait tous l’horreur des camps de concentration, du moins, à minima par nos cours d’histoire. Mais connaissez-vous Josef Mengele et son « Zoo » ?

Avec Mischling, vous allez découvrir la vérité de plein fouet. Et je vous préviens, c’est douloureux et régulièrement insupportable. Je n’ai pu m’empêcher de ponctuer ma lecture de nombreux : « Mais pourquoi ? Comment est-ce qu’on peut faire ça ? Ce ne sont que des enfants ! ». En suivant le destin de ces deux sœurs jumelles : Pearl et Stasha, nous nous retrouvons nous aussi enfermer à Auschwitz, dans le laboratoire de Mengele. Je vous laisse encore une fois imaginer la dureté de cette lecture.

Ce roman a beau être une fiction, il emprunte de nombreux personnages à notre Histoire : Eva Mozes Kor et Miriam Mozes Zeiger, Zvi Spiegel ou encore Gisella Perl. Bien plus que de simples noms. Tous ont été des témoins de ce passé et Mischling est un bel hommage à leur courage. Car c’est bien grâce à eux que nous pouvons aujourd’hui en parler et faire perdurer ce devoir de mémoire. C’est grâce à eux qu’Affinity Konar a pu écrire ce récit incroyablement précis et documenté, au point de se dire que Pearl et Stasha ont réellement existé.

Il n’est pas simple de vous parler de Mischling. De vous parler de cette perpétuelle dualité que j’ai ressenti pendant ma lecture. J’ai été gênée aussi, décrochant régulièrement. Certains passages sont longs et se perdent dans une multitude de détails insignifiants. Mais jamais Affinity Konar ne franchit la limite de trop détailler l’insupportable.

Affinity Konar par sa plume remarquable, arrive à faire briller l’amour de deux sœurs. Par ses mots remplis de poésie, elle efface la monstruosité des faits. L’autrice écrit du point de vue des jumelles et nous offre une vision de l’horreur adoucie par deux regards d’enfants mais qui, au fil des pages, deviendra de plus en plus adulte. Les rêves de Pearl et Stasha vont être brisés, mais jamais, elles ne perdront l’espoir. L’espoir de s’en sortir, puis l’espoir de se retrouver. Pour combattre l’horreur, elles vont se créer un univers qui leur est propre. Face à la folie humaine, l’onirisme est leur plus grande force.
      

Pour moi Mischling est comparable à un conte sombre. Il dégage malgré sa noirceur un véritable optimisme, nous montrant, telle une morale, la force de l’espoir. C’est une lecture puissante, pleine d’émotions, un témoignage respectueux remplit de lyrisme. Même si le sujet est effectivement très sensible, il serait dommage de passer à côté de Mischling et de la beauté du travail d’Affinity Konar.

 

Mischling de Affinity Konar aux Editions Actes Sud

Mischling
de Affinity Konar
Traduction Patrice Repusseau
Editions Actes Sud
Sortie le 6 septembre 2017
368 pages – 22 € 80
Existe aussi au format numérique

*****
(Livre envoyé en service presse)

Ça devrait te plaire !

Lettres timbrées au Père Noël, de Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol, aux éditions Talents Hauts

Lettres timbrées au Père Noël : le cadeau parfait !

Lettres timbrées au Père Noël de Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol (Editions Talents Hauts) est un album jeunesse parfait, aussi bien avant l'ouverture des cadeaux, que pour l'après !

6 p'tits mots doux

  1. Ah là là ben je suis contente de l’avoir acheté ! La 2nde guerre mondiale est un thème que j’affectionne beaucoup et sur lequel je pourrais tout lire (mais ce serait difficile faute de temps). Toutefois ça reste un thème qui fait que les livres vont m’attirer. Alors j’ai hâte de l’ouvrir, j’espère en novembre, lectures prioritaires oblige avant..

  2. Mais naaaan, je n’aurais jamais dû lire cette chronique, j’ai désormais envie de l’ajouter à ma PAL alors que concrètement je me serais bien passé de rajouter un livre à cet Everest littéraire 😛

  3. J’ai entendu beaucoup de choses sur ce bouquin, du bon et du moins bon, mais du coup, ça me rend super curieuse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *