Home » Cinéma » Odd Thomas : un mec bizarre à vite rencontrer !

Odd Thomas : un mec bizarre à vite rencontrer !

Odd Thomas, vous connaissez ? Non, ce n’est pas la dernière flagrance masculine de Paco Rabanne cet illuminé. Si vous n’en avez jamais entendu parler, cela n’a rien d’étonnant.  Le film a échappé à beaucoup et pour cause, Odd Thomas débarque directement en DVD… et c’est assez incompréhensible.

Céline Online_Odd Thomas_jaquetteOk, ne vous fiez pas à sa jaquette cheap à souhait car derrière ce bout de papier se trouve un très bon film aux attributs plutôt attirants. Tout d’abord son réalisateur : Stephen Summers. L’homme est coupable d’avoir réalisé La momie, Le retour de la momie, Van Helsing (aie) ou encore Gi Joe (double aie). Avouons-le, sans être des chefs d’œuvre, tous ses films sont totalement décomplexés, ce qui les rend aux yeux de Céline Online, très, très attachants.
De l’autre côté de la caméra, le casting est solide et envoie du lourd ! Anton Yelchin (qui a bien grandi – en taille et en muscles – depuis Alpha dog), côtoie Addison Timlin, Patton Oswalt et le grand Willem Dafoe.  Le duo Aton/Addison brille par son alchimie, plein de complicité et de tendresse. Nous nous attachons vraiment à ses deux personnalités complétement décalées et complémentaires. Un beau p’tit couple, plus vrai que nature. Dans son ensemble, le casting d’Odd Thomas est une grande force du film. Les personnages, évidemment inventé par l’écrivain Koontz, sont géniaux (entre bizarrerie et coolitude) et remarquablement interprétés.

Céline Online_Odd Thomas_Odd et Stormy

Mais Céline Online parle, parle et a complètement oublié de vous parler de l’histoire d’Odd Thomas. C’est bien beau de savoir que les personnages sont tops, mais si vous ne savez rien de ce qui leur arrivent…

Et bien tout ce beau monde se retrouve dans une histoire mêlant surnaturel et aventure, celle d’Odd Thomas, un mec bizarre (odd signifiant littéralement bizarre en anglais). Et il a toutes les raisons de l’être car Odd Thomas possède un don particulier : il peut voir les morts sans pour autant, pouvoir communiquer avec eux. En bonus cadeau, Odd arrive également à voir les Bodach, des créatures normalement invisibles, reniflant la mort partout où elle compte frapper. C’est justement ces sympathiques « bestioles » qu’Odd va voir rôder en trop grand nombre autour d’un homme… Un drame est proche…très…trop proche.

A première vue, rien d’original, si ce n’est un mélange de Véronica Mars, du Sixième sens et de Fantômes contre fantômes. Pourtant, le scénario, tout droit adapté de la saga littéraire éponyme de Dean Koontz, se démarque. Sa narration active (Odd nous raconte son histoire) et une réalisation rythmée, viennent dynamiter tous ces préjugés et son mélange des genres : le surnaturel vient s’entrechoquer à une enquête policière, pleine de rebondissements mais aussi à un film d’horreur et à une comédie, le font sortir du lot. Céline Online vous avez prévenu : explosif !

Mais pour qu’un film fantastique fonctionne, encore faut-il que nous soyons crédules à ce que l’on nous raconte. C’est une mission réussie ! Les Fx sont superbes (alors que le budget ne s’y prêtait pas forcément), à l’image des très réalistes Bodachs.

Céline Online_Odd Thomas_Bodach

     
Sans surcharger cet article de superlatif, Odd Thomas est rafraîchissant, décalé et surtout, bizarrement captivant… une vraie surprise, du  début à la fin. C’est agréable un film qui n’a pour prétentions que de nous faire passer un agréable moment… Tous à vos popcorn ! Nous nous amusons et nous en redemandons. Et si le film ne se verra pas proposer de suite, il nous restera toujours les livres de Koontz pour nous consoler.
      
Reste tout de même une grosse interrogation : pourquoi ne pas avoir laissé sa chance au cinéma à Odd Thomas ?

 

Céline Online_Odd Thomas_affiche    
Titre original
: Odd Thomas

Sortie en DVD, BluRay et VOD : le 12 novembre 2014 (TF1 Vidéo)

Réalisé par : Stephen Sommers,
d’après le roman L’étrange Odd Thomas de Dean Koontz

Durée : 1 h 35

Avec: Anton Yelchin (Odd Thomas), Willem Dafoe (Wyatt Porter), Addison Timlin (Stormy Llewellyn), Gugu Mbatha-Raw (Viola), Melissa Ordway (Lysette)…

Ça devrait te plaire !

Wonder Woman - Film féministe ? (bandeau Céline Online)

Wonder Woman : Pourquoi tant de haine ?

DE-CEP-TION. Voilà le premier mot que j’ai prononcé en sortant de Wonder Woman. Je savais pertinemment que je n’allais pas voir un film féministe... Même si j'avoue, je l'espérais...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *