Home » Lecture » Prince Captif de C.S Pacat ou ma découverte du M/M

Prince Captif de C.S Pacat ou ma découverte du M/M

Oh mon Dieu ! Le Prince captif de C.S Pacat  (chez Milady) m’aura bien fait rougir… et probablement mes voisins de transports en commun aussi. Quand le fugitif m’a été remis au Salon du livre, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Enfin si, j’imaginais. En lisant la 4e de couverture, je me voyais déjà, tout excitée, avec le nouveau Game of Thrones. Bon, je n’avais pas tort… et pour le  » excitant  » non plus.

Ce n’est donc pas évident au premier coup d’œil mais Prince captif est de la littérature M/M (mâle/mâle). Si tu ne sais pas ce que c’est, bienvenue au club. J’ai moi aussi découvert le genre de la romance homosexuelle avec ce premier tome : L’esclave.

Prince captif, tome 1, L'esclave - De C.S Pacat - Editions Milady_ Céline Online_Couverture

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

    
L’histoire du Prince captif reprend une intrigue plutôt commune. Après la mort du Roi, ses 2 fils vont se déchirer pour accéder au trône. Evidemment qui dit pouvoir dit également : trahison, meurtre, vengeance et autres pourritures. Et pour ça croyez-moi, vous ne serez pas déçus, le roman en est rempli. Préparez-vous à vivre une multitude de rebondissements. Il faut dire que la thématique politique s’y prête facilement.

Mais méfiance car derrière ce premier aspect, se cache ce fameux M/M.
       

Enchaînez-moi… mais pas tout de suite

Le côté M/M du roman se base sur le « couple » Damen et Laurent. C.S Pacat décide de construire doucement leur relation. Elle est trouble et la romance qui s’installe entre les deux hommes n’est pas assumée. C’est un peu du Je t’aime moi non plus.
De temps en temps une coutume libertine Vérétienne vient pimenter le récit. Tel un royaume qui sait s’amuser, les esclaves n’y sont que des jouets sexuels. L’auteur a d’ailleurs fait un choix judicieux en plaçant l’érotisme dans les mœurs de Vere et non directement (du moins pour le moment) dans la liaison qui unie les deux princes. Mais ne vous inquiétez pas, rien étouffant et d’intrusif. Les scènes sont à chaque fois justifiées et ce n’est jamais vulgaire. C’est probablement pour cela que le Prince Captif peut plaire à beaucoup de lecteurs / lectrices.

Prince captif, tome 1, L'esclave - De C.S Pacat - Editions Milady_ Céline Online_bandeau

Passé ce qui pourrait être un obstacle pour certain, l’écriture de C.S Pacat  est très fluide et agréable. Du coup, ce premier tome se lit très vite. Pour ne pas dire qu’il se dévore. L’univers mis en place est très riche. L’auteur a fait beaucoup de recherches et cela se ressent. On rentre complètement dans cette histoire qui n’est pas trop compliquée, malgré les nombreux personnages (une trentaine).

D’ailleurs, certains sortent largement du lot. Enfin, je pense particulièrement à Laurent que j’ai beaucoup apprécié : un personnage complexe et détestable. Vous allez aimer le haïr ! A la fin, on ne sait toujours pas sur quel pied danser avec lui. Du coup, paradoxalement, Damen semble assez fade malgré son physique et son caractère déterminé. Heureusement, des étincelles se créées dès que les deux sont dans la même pièce et, impossible de ne pas le sentir, tout va bientôt s’allumer. L’incendie n’est pas loin.

Si le tome 1 est donc principalement une mise en place de l’intrigue, le deuxième, « Le guerrier », annonce de belles surprises. J’ai hâte de voir comment la relation Laurent/Damen va évoluer et surtout, comment ce dernier va faire pour récupérer son trône. Une lecture que je ferai avec beaucoup de plaisir.

Prince captif, tome 1, L'esclave / tome 2, Le Guerrier - De C.S Pacat - Editions Milady_ Céline Online_Couvertures

29 mai 2015, chez Milady – Collection Romans
288 pages – 14 € 90 – Existe en e-book

Je remercie énormément Milady pour cette découverte. J’ai été agréablement surprise par l’histoire mais surtout par ce genre, M/M (et non M&M’s) que je ne connaissais pas du tout. Je pense d’ailleurs que la curiosité ne m’aurait jamais poussé à acheter ce genre de livre. Comme quoi, il ne faut jamais dire jamais.

Retrouvez un dossier spécial Prince Captif, sur le blog de Milady

Ce livre m’a été offert par la maison d’édition mais ne m’engageait pas à en faire une chronique.

Ça devrait te plaire !

Je redécouvre les livres de mon enfance !

Je redécouvre les livres de mon enfance !

Attention ceci est une vidéo 100 % bonne humeur ! Un retour en arrière d'une vingtaine d'années bourré de nostalgie mais surtout de rires et de beaux souvenirs.

3 p'tits mots doux

  1. Je ne connaissais pas ce genre là 🙂 Mais ça ne me tente pas du tout, ça n’est pas le côté M/M qui me tente pas, mais le reste, en fait je n’aime pas lire, regarder un film ou une série de ce type, les histoires de trône et compagnie, je n’aime pas du tout ^^ GoT, eurk eurk eurk pour moi 🙂

  2. Je viens de finir le Tome 2 « Le Guerrier » et je l’avoue, 2 jours, 2 tomes. Je les ai dévoré ! Au delà de la romance que l’on sent entre les deux protagonistes principaux, c’est véritablement l’intrigue politique qui fait avancer l’histoire.
    On se plait à tenter de ce mettre dans l’esprit tortueux de Laurent pour anticiper et comprendre le but de ses actions et on est souvent à coté de la plaque ! Au file de l’histoire on se met à l’apprécier tout en redoutant le moment où on va s’apercevoir qu’on aurait pas dû !
    Damen est à l’opposé franc et honnête. On l’aime d’entrée par ce que c’est « le gentil ». Il est ouvert et un peu naïf finalement.

    Le coté M/M du roman n’est en aucun cas dominant, il se prête à l’atmosphère du premier tome et ajoute une tension agréable au second tome.

    J’ai réellement hâte de lire de dernier volume qui se fait attendre déjà depuis trop longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *