Home » Télévision » [Série Tv] Plus c’est court, plus c’est bon !

[Série Tv] Plus c’est court, plus c’est bon !

Voilà, c’est dit. Le court est le nouveau long. Une taille minimaliste mais qui permet un plaisir en concentré. Idéal pour les apprentis mamans comme Céline Online. Hop… juste le temps d’une micro sieste de la Polly Pocket. Autant le dire : parfait ! Mais attention, pas de fausse route. Céline Online vous parle de séries courtes – quoi d’autre ? – ces 22 minutes de pur bonheur avec Brooklyn Nine Nine et The Crazy Ones.

Des séries au format court, il y en a des tas, voir des tonnes. De la culte Malcom, en passant par les petits plaisirs de Céline Online : Awkward., New Girl, Community et 2 broke girls, sans oublié la très regrettée Don’t Trust the B—- in Apartment 23.
Mais voilà, les années passent et les séries sont annulées ou tirent tout simplement leur révérence. Pour pallier à ce manque, les chaînes de télévision, deux fois par an, nous offrent de nouveaux programmes courts… pour notre plus grand plaisir ?

Brooklyn Nine Nine

Céline Online_Brooklyn Nine Nine_bandeau

Brooklyn Nine Nine, c’est LA nouvelle série comique de la FOX. Céline Online rajouterait même LA série comique de la rentrée.

Tout droit sortie du meilleur opus de Police Académie, Brooklyn Nine Nine se situe au sein du commissariat de police de Brooklyn. La vie n’y est pas de tout repos : une pléiade d’inspecteurs un poil loufoques doivent jongler entre leur mission de protéger et servir les habitants de la ville, leur vie personnelle et surtout celle du bureau.

Booklyn Nine Nine est une série 100% humour, un cocktail détonnant, une alchimie qui prend dès le premier épisode. Rien de très surprenant quand nous nous intéressons un peu plus aux coulisses de la série. Les deux auteurs de Booklyn Nine Nine ne sont d’’autres que Michael Schur et Daniel J. Goor, les papas de Park and Recreation. Schur ayant également travaillé sur The Office. Autant dire que les deux compères sont un peu des spécialistes du genre. La preuve, ils arrivent encore une fois avec Booklyn Nine Nine à nous pondre des dialogues savoureux et des scènes hilarantes, sans tomber dans le déjà-vu ou l’humour lourd. Le programme s’installe facilement grâce à des bases posées très rapidement. Le premier épisode suffisant à nous accrocher.

Mais la grande force de cette série est sans conteste son casting, Andy Samberg en tête. Membre de la troupe du Saturday Night Live il fait également partie du groupe The Lonely Island avec ses chansons cultes telles que Cool Guys Don’t Look At Explosions et MotherloverL’acteur dégage un charisme incroyable et est parfait dans son interprétation du flic glandeur, enchaînant les gaffes, mais au final très attachant. Face à lui, une galerie de personnages secondaires vient donner vie à ce commissariat de Brooklyn.

Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Terry Jeffords est joué par Terry Crews CelineOnline_Brooklyn-nine-nine_Rosa-Diaz_Stephanie-Beatriz Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Ray Holt est joué par Andre Braugher Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Jake Perralta est joué par Andy Samberg

Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Gina Linetti est joué par Chelsea Peretti Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Charles Boyle est joué par Joe Lo Truglio Céline Online_Brooklyn Nine Nine_Amy Santiago est joué par Melissa Fumero

Celine Online_Brooklyn nine nine_affiche
   
      
      
      
          

    

      

     

Andy Samberg (Jake Perralta) se retrouve à faire équipe à tour de rôle avec Joe Lo Truglio (Charles Boyle), le flic maladroit qui semble sorti de partout sauf d’une école de police, ou avec Melissa Fumero (Amy Santiago) avec qui il est en compétition pour savoir qui fera le plus d’arrestations. Andre Braugher (Ray Holt), le nouveau chef, tente avec le plus grand mal de cadrer ce joyeux bordel. Terry Crews (Terry Jeffords), Stephanie Beatriz (Rosa Diaz) et surtout Chelsea Peretti (Gina Linetti) terminent de compléter ce temple de l’humour. Nous apprenons à connaître les protagonistes au fil de leurs enquêtes mais également grâce à de nombreux et rapides flash-back, toujours plus hilarants les uns que les autres.

Brooklyn Nine Nine est donc la série déjantée à ne pas louper. Particulièrement parce que dernière cet humour ce cache une trame scénaristique en devenir. Les personnages sont riches – Céline Online attend avec impatience les premiers guests – et l’humour, sans être révolutionnaire, nous fournit notre dose de bonne humeur pour la journée. Que demander de plus à part quelques minutes de plus ?!

     

The Crazy Ones

Céline Online_The Crazy Ones_bandeau

Si Brooklyn Nine Nine est l’exemple parfait de la série démarrant au quart de tour, nous ne pouvons pas en dire autant avec The Crazy Ones. Avec la nouvelle série de CBS, le plaisir monte doucement, le premier épisode servant exclusivement de préliminaires. Créée par le légendaire David E. Kelley, la série est pourtant l’une des plus grosses attentes de la rentrée. Normal. Regardez un peu ce casting : Robin Williams et Sarah Michelle Gellar ! Bon alors qu’est ce qui ne fonctionne pas avec The Crazy Ones ?

Simon Roberts (Robin Williams), le patron excentrique d’une agence de pub de renom, travaille avec sa fille, Sydney (Sarah Michelle Gellar), son total opposé. Entourés d’une équipe de talentueux publicitaires, ils s’efforcent de rester dans le coup malgré la concurrence et la folie qui s’emparent d’eux bien souvent…

Finalement, la seule chose qui fait défaut à The Crazy ones est son pilote. Les personnages et l’humour son assez long à se mettre en place et n’accrochent pas forcément. Certain y trouveront même de la polémique via la nouvelle campagne que l’agence doit mettre en place pour McDonald’s. Placement de produit ? Lobbying pro Ronald McDonald’s ? Céline Online n’en pense rien. Ce premier épisode n’est pas une pub de 20 minutes déguisée pour la marque. Loin de là. Arrêtons la psychose. L’épisode pose surtout les bases d’un humour déganté. Ces scènes surréalistes où Robin Williams rappe face à Kelly Clarkson ou encore quand cette dernière interprète sa McDonald’s sex song sont juste cultes et nous donnent envie d’en savoir plus.

Céline Online_The Crazy Ones_casting Céline Online_The Crazy Ones_casting

Et oui, il faut savoir être patient de temps en temps. Dès le deuxième épisode de The crazy Ones, toute la mécanique de la série se met en route. La qualité de son casting et de son écriture explose au grand jour. Quel plaisir de voir Sarah Michelle Gellar plus hilarante que jamais. Robin Williams nous fait son show avec brio, hautement aidé des personnages secondaires.

Finalement, The crazy Ones, c’est un peu une version sous hélium de Mad Men. Alors n’hésitez pas à visiter cette agence de pub pleine de cinglés et travaillant dans un univers tout aussi barjot. Un régal.

Celine Online_The crazy ones_photos

       

Vous en voulez encore plus ? Pour un plaisir encore plus intense, Céline Online vous conseille Super fun Night et la série de mi-saison, Mixology.

        

Ça devrait te plaire !

Trois séries sur Netflix : Dirk Gently, détective holistique, Santa Clarita Died et Riverdale

Mes trois séries Netflix du moment

Dirk Gently, détective holistique, Riverdale et Santa Clarita Died. J'avais envie de vous présenter mes trois pépites du moment, toutes disponibles sur Netflix et qu'il serait dommage de ne pas regarder !

10 p'tits mots doux

  1. The Crazy Ones est sur ma liste des séries à tenter. Ton article me donne envie de la démarrer rapidement. Maintenant, il va juste falloir trouver le temps.

  2. J’ai beaucoup aimé le pilot de The Crazy Ones, quel bonheur de retrouver Sarah Michelle Gellar, dans une comédie en plus !

  3. Je regarde déjà The Crazy Ones, je trouve ça complètement dingue et drôle à la fois ! J’ai hâte de voir la suite d’ailleurs.
    Je ne connais pas Brooklyn Nine Nine, je vais regarder ça dès que j’ai un peu de temps ! Merci 🙂

  4. J’ai découvert Brooklyn Nine-Nine la semaine dernière, et je fais tout pour m’empêcher de consommer l’intégralité des trois saisons en moins de 15 jours… C’est dur, à chaque fin d’épisode, j’ai envie de lancer le suivant !
    J’adore tous les personnages, difficile d’en préférer un aux autres, chacun est mis en avant d’une manière différente. Cela dit, les plus gros fous rires me viennent pour l’instant de la relation Raymond-Gina (le chef du commissariat & son assistante personnelle)(complètement déglinguée, mais qu’est-ce que ça la rend savoureuse…).

    Je ne connaissais pas The Crazy Ones, mais vu qu’il n’y a qu’une seule saison, je pense que je vais la noter pour plus tard 🙂 Ça ne fait pas trop d’épisodes à rattraper si jamais c’était un coup de coeur, ahah.

    Si seulement les journées pouvaient durer 48h…!

    • Non mais Brooklyn Nine-Nine c’est juste de la pure folie !! The Crazy Ones n’a eu qu’une saison. Je crois que l’audience n’était pas top et puis, il y a eu le décès de Robin Williams à la fin de la saison 1…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *