Home » Télévision » The Killing US, une saison 3 qui renaît de ses cendres

The Killing US, une saison 3 qui renaît de ses cendres

Alors que certains s’extasient devant les derniers épisodes de Game of Throne, Céline Online, elle, trépigne d’impatience en attendant de pouvoir visionner la saison 3 de The Killing US. Et que cette attente valait le coup. Si vous ne connaissez pas encore The Killing, laissez-vous convaincre par Céline Online

The Killing US est le remake de la série danoise Forbrydelsen et est diffusée sur AMC. Il serait dommage de s’arrêter au fait que le programme est une adaptation américaine, car pour une fois (cf. Skins), c’est extrêmement bien réussi. Pour fonctionner, The Killing prend son temps. Pas de résolution de meurtres à tous les épisodes comme peut le faire Les Experts ou Esprits criminels.

Céline Online_The Killing_Saisons 1 et 2

C’est cette simple question “Who killed Rosie Larsen” qui lance The Killing. Et il faudra attendre le dernier épisode de la saison 2 pour le découvrir. Frustrant pour certains. Nécessaire pour Céline Online. Cette lenteur permet de creuser en profondeur tous les personnages, aussi bien les principaux que les secondaires. Un autre personnage inattendu y prend toute sa force : Seattle, la ville où se situe l’action de The Killing. Il pleut. Non-stop. Seattle est triste et déprimante mais elle reste un personnage primordial, sublimé par une magnifique photographie.
Cette lenteur peut s’expliquer très simplement : la résolution du meurtre n’est absolument pas la trame principale de The Killing. Elle n’est qu’excuse à la découverte de tous ces personnages. Particulièrement Sarah Linden et Stephen Holder, respectivement interprétés par Mireille Enos et Joel Kinnaman. Un duo remarquable et passionnant comme il est rare d’en rencontrer.
       

The Killing, la série revenue d’entre les morts

Oui mais voilà, ces longueurs vont lourdement porter préjudice à The Killing. La série se retrouve annulée par AMC après deux saisons, l’audience ayant fait le mur après l’énorme cliffhanger de la saison 1. Il aura fallu attendre que Netflix arrive sur son cheval blanc et signe avec la chaîne câblée pour une commande de saison 3. Soulagement des fans qui n’y croyaient plus. The Killing le promet, elle a retenu la leçon de ses deux premières saisons.

La saison 3 de The Killing débute un an après la résolution du meurtre de Rosie Larsen.
Linden (Mireille Enos) a quitté la police de Seattle et vit sur ​​l’île de Vashon. Elle semble avoir une petit vie calme (un amant, un travail, son jogging quotidien…), mais elle a clairement un long chemin à parcourir avant de guérir des dommages causés précédemment. Pour y arriver, Linden a tiré un trait sur tout son passé, jusqu’au jour où son ancien partenaire Holder (Joel Kinnaman), débarque chez elle pour se renseigner sur une vieille affaire de Linden qui correspond étrangement avec des meurtres sur lesquels il enquête.

Alors, peut-on regarder cette troisième saison de The Killing sans avoir vu les deux précédentes ? Oui et non … Si cette nouvelle saison n’a plus rien à voir avec Rosie Larsen, elle reste intimement liée à ses intrigues secondaires. Vous ne serez pas perdus mais vous ne verrez pas non plus toutes les subtilités. A vous de voir si cette perte d’information ne vous dérange pas.
     

Une saison 3 qui se démarque

Les deux premiers épisodes (The Jungle et That You Fear the Most) ne nous ont pas révélés les secrets de cette saison 3 de The Killing. Loin de là. L’intrigue est toujours très lente. Un rythme qui signe la marque de fabrique de ma série. L’histoire nous amène dans des quartiers encore plus délabrés et nous rencontrons des personnages encore plus torturés. C’est donc avec une mise en situation très sombre que la saison 3 débute. Bien plus sombre que ce que nous avions déjà vu. La pluie mythique de Seattle, elle, est toujours là. Bonne nouvelle et nouveauté ! Les producteurs ont annoncé que l’enquête sera résolue au cours des 10 épisodes… Pour éviter une frustration identique à celle de la saison 1, ou pour terminer The Killing  US s’il n’y a pas de saison 4 ?

Nous le sentons, cette troisième saison de The Killing nous réserve son lot de surprises et de rebondissements. Mais ce sont surtout ses personnages, encore plus profonds, qui semblent se détacher des précédentes saisons. Les acteurs qui les incarnent sont justes, mais nous le savions déjà pour Mireille Enos et Joel Kinnaman. Le duo est cette année rejoint par le très inquiétant Peter Sarsgaard et une ribambelle d’adolescents plus ou moins convaincants.

Céline Online_The Killing_Saison 3_Sarah Linden (Mireille Enos) et Stephen Holder (Joel Kinnaman)Céline Online_The Killing_Saison 3_ Kallie Leeds (Cate Sproule), Twitch (Max Fowler), Lyric (Julia Sarah Stone) et Bullet (Bex Taylor-Klaus)Céline Online_The Killing_Saison3_ Ray Seward (Peter Sarsgaard)

         

           

           

         
Vous l’avez compris, Céline Online sera présente pour la saison 3 de The Killing. AMC est une valeur sûre niveau série (Mad Men, Breaking Bad, The Walking Dead et Hell on Wheels) et il n’y a aucun doute sur la confirmation de cette belle programmation avec The Killing. Pour apprécier cette série, il faut tout simplement la regarder comme un long film. Prendre son temps, c’est la clé de The Killing. En tout cas, l’intrigue ne se presse jamais et prend un malin plaisir à vous surprendre. Alors pourquoi s’en priver ?

Découvrir le site officiel de The Killing sur AMC

Ça devrait te plaire !

GLOW, série Netflix - bandeau

GLOW : les filles squattent le ring !

En cinq rounds, découvrez tout ce que vous avez à savoir sur GLOW pour vous convaincre que c'est LA série Netflix qui vous fera squatter votre canapé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *