Home » Lecture » Une histoire des abeilles de Maja Lunde : bouleversant !

Une histoire des abeilles de Maja Lunde : bouleversant !

Peut-être ne le savez-vous pas, mais depuis 2016, les abeilles sont officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition. Et oui, l’air de rien, en France, le taux de mortalité des abeilles est passé de 5 % par an à 30 % en moyenne (*). Et les répercussions ne se feront pas sentir que sur le miel que vous mettez dans votre lait ou sur vos pancakes. Il faut voir plus large. C’est la disparition des insectes pollinisateurs qui auront d’énormes conséquences négatives sur notre société car c’est tout notre écosystème qui est menacé.

Voilà pour le point écologie.

Ce qui est assez dingue, c’est que si Une histoire des abeilles ne sort chez nous que cette année, il a bien été publié pour la première fois en 2015, lui conférant un fort aspect d’anticipation. Cependant, je préfère vous prévenir dès maintenant, Une histoire des abeilles n’est pas un roman exclusivement sur l’apiculture et l’écologie. Du moins, pas en surface. Car Une histoire des abeilles, derrière son triptyque écologiste est bien plus puissant et complexe.
         

Une histoire des abeilles de Maja Lunde, chez les éditions Presses de la cité

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.

          
A travers ces trois époques : passé, présent et futur, Une histoire des abeilles imagine la possible catastrophe mondiale qui nous attend si les insectes disparaissent. Mais comme je vous le disais juste avant, le véritable sujet de ce roman est la force indescriptible qui forge toute la complexité des relations parents/enfants.

Maja Lunde bascule entre ces histoires personnelles et familiales, et différents styles comme la science-fiction ou le thriller, formant un roman assez unique en son genre. En tout cas, ce mélange et le fait de changer d’histoire à tous les chapitres fonctionnent à la perfection. Petit à petit, nous comprenons que nous sommes en train de lire un puzzle et que les pièces se mettent peu à peu à leur place. Car chaque temporalités est liées et finissent par former une histoire commune. Comme si nous assistions à une conversation. Et si au début c’est assez déconcertant, Une histoire des abeilles devient très vite incroyablement captivant et fascinant.

Au résultat, je ne pourrais vous dire quelle histoire j’ai préférée. J’ai été touchée par William en 1851, par sa force et son amour. George m’a émue par son courage et sa détermination. Enfin, Tao est le personnage auquel je me suis le plus identifiée malgré son aspect dystopique. Toutes m’ont fait ressentir des émotions qui leurs sont propres mais qui finalement se rejoignent en nous parlant de la vie. De notre vie. De notre histoire, qui s’avère être intimement liée aux abeilles. Sans abeille, pas d’histoire. Et Une histoire des abeilles est là aussi pour nous le rappeler, comme un avertissement. Un magnifique avertissement.

Ce qui m’a sincèrement le plus marqué avec ce livre, c’est l’écriture de Maja Lunde. Quelle claque. Chaque phrase dégage une sensibilité, une émotion, rendant Une histoires des abeilles incroyablement bouleversant. J’ai été dévastée face à la beauté de cette écriture et de cette histoire, qui finalement s’avère être pleine d’espoir.

Maintenant je n’ai qu’une envie, découvrir le prochain roman de Maja Lunde, Blue. Ce dernier fait partie de son « The Climate Quartet », dont Une histoire des abeilles est le premier livre.
Blue traitera de l’homme et la nature mais sous l’aspect de l’eau, Il y aura donc trois livres après Une histoire des abeilles, et j’en suis ravie.
En attendant sa traduction en France (je croise les doigts), j’ai vraiment hâte de pouvoir discuter d’Une histoire des abeilles avec vous. Cette rentrée littéraire commence sur les chapeaux de roues, et si toute ma sélection (-> Y jeter un coup d’œil) est à la hauteur de ce premier roman, voilà qui promet des heures de lecture incroyables.

 

Une histoire des abeilles de Maja Lunde, chez les éditions Presses de la cité

Une histoire des abeilles
de Maja Lunde
Traduction Loup-Maëlle Besançon
Presses de la cité
Sortie le 17 août 2017
400 pages – 15 € 99
Existe aussi au format numérique

*****

Site internet / Twitter / Facebook de Maja Lunde

(Livre lu grâce à NetGalley)

 

(*) Les abeilles officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition http://sciencepost.fr/2016/10/abeilles-officiellement-reconnues-espece-voie-de-disparition/ 

Ça devrait te plaire !

Lettres timbrées au Père Noël, de Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol, aux éditions Talents Hauts

Lettres timbrées au Père Noël : le cadeau parfait !

Lettres timbrées au Père Noël de Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol (Editions Talents Hauts) est un album jeunesse parfait, aussi bien avant l'ouverture des cadeaux, que pour l'après !

3 p'tits mots doux

  1. Ce roman ne m’aurait pas forcément tentée au premier abord, mais tu m’as fait changer d’avis! En plus la couverture est très jolie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *