Home » Cinéma » Man of Steel de Zack Snyder : blockbuster publicitaire

Man of Steel de Zack Snyder : blockbuster publicitaire

Il était une fois, Céline Online prise en otage par la SNCF. Faute de pouvoir rentrer rapidement en RER C, la demoiselle pris la ligne 7. Et quelle surprise ! Il était là. Partout. Telle une ombre. L’homme au collant bleu : Superman. Impossible de louper la promotion du prochain film de Zack Snyder, Man of Steel. Et si, avec notre super-vision, nous regardions tout ça d’un peu plus prêt ?

 Céline Online ne s’en cache pas : Man of Steel de Zack Snyder est un film qu’elle n’ira pas voir. Projection presse ou pas, Man of Steel ne l’attire pas. Aucune étoile dans ses yeux devant la bande-annonce. Aucune envie. Non, rien. Des raisons ? Céline Online en a des tas.

La première raison et probablement la principale : ce super-héros. Zack Snyder n’y est pour rien, le personnage principal de Man of Steel est dénué de toute crédibilité. Point positif, Superman a enfin compris que le slip, ça se met sous le collant et non par-dessus.
Mais bon, pourquoi ne pas laisser une deuxième chance à ce pauvre Clark Kent ? Céline Online voulait pourtant prendre les devants et faire un effort sur cette relation conflictuelle. Et puis la bande annonce est sortie. Non mais stop ! Arrêtons le massacre. Vous ne trouvez pas la mode des « blockbusters dark » un peu dépassée ? Il y avait déjà overdose avec la trilogie The Dark Knight et le récent Star Trek, Into Darkness, mais en rajouter une couche avec Man of Steel… Bordel ça fait beaucoup. Ha, attendez… Tout s’explique ! Christopher Nolan, dit l’arnaqueur scénaristique, est à la production. Zack Snyder, Céline Online t’adore, toi et ta filmographie, mais là, impossible.
Dernier point, et non des moindre, la dictature promotionnelle réalisée par la Warner pour la sortie de Man of Steel de Zack Snyder.

Céline online_Man of Steel_Zack Snyder_Logo Superman

Impossible de passer à côté. En France, nous avons le droit de voir Superman atterrir à côté d’une box Numericable. Mais ce n’est rien comparé à ce qui se passe outre-Atlantique.

The Hollywood Reporter a dévoilé que Man of Steel de Zack Snyder avait déjà récupérer ses coûts de production avant même sa sortie. Le film, au budget de 175 millions de dollars, a d’ores et déjà généré 170 millions. Et cela exclusivement grâce à ses partenariats promotionnels. A la sortie de Man of Steel, nous pouvions comptabiliser quelques 98 associations. Un record, jusqu’à présent détenu par The Lorax. C’est aussi 20 millions de plus qu’avec The Dark Knight (une facilité expliquée car Superman a une image moins sombre que la trilogie de Nolan). Si la Warner ne sait pas exprimée sur le sujet, cela reste une façon forte sympathique pour la firme de fêter les 75 ans de Superman.

Tour du monde promotionnel aux couleurs de Man of Steel

Superman est charismatique et visiblement, très vendeur. Pas surprenant aux USA, vu sa figure patriotique et rassurante. Le super héros à l’ancienne. Un symbole américain.

Commençons avec les M&M’s. line Online vous dévoilait déjà dans un précédent article les coulisses du tournage de la pub Casting Man of Steel. Chrysler propose deux voitures en édition limitée : la Ypsilon et la Delta. La marque précise que les véhicules sont « directement importés de Métropolis ». Nokia (le plus gros budget commercial) sort un modèle de téléphone griffé Man of Steel : un Nokia Lumia 925 accompagné d’un tas d’applications et d’accessoires dédiés. C’est sûr, c’est plus sexy que Cyril Lignac et frérot Manaudou ventant le système d’exploitation Windows Phone. Kellog’s nous le promet : manger des céréales nous donnera de supers pouvoirs. Des codes chances sont insérés dans les paquets. A défaut de gagner des pouvoirs, vous pourrez gagner des kilos. Gillette elle, a produit une série de vidéos et interroge les internautes sur la manière dont Superman se rase. Federer, tu es trop out. Warby Parker, un opticien, vous offre la chance de vous payer le look binoclard de Clark Kent, avec une ligne exclusive de quatre paires de lunettes. Quant à elle, la chaîne de fast-food Carl’s Junior fait fort. C’est Zack Snyder, himself, qui réalise la publicité vantant les mérites d’un sandwich au bacon. On y retrouve même Henry Cavill, Monsieur Superman. Mais la palme du partenariat le plus hallucinant revient sans aucun doute à la Garde nationale américaine. Grâce à Man of Steel, l’armée compte recruter des « soldats d’acier ». Un petit côté « We want you ». La campagne comprend un site web dédié avec des jeux, des spots TV et vidéos.

Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Numericable Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Nokia Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Kellogg's Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Gillette Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Chrysler Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Carl's Junior Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Armée Américaine Celine Online_Man of Steel_Zack Snyder_Warby Parker

       

        

        

         
      
      

      

   
Car ce ne sont pas que des publicités autour du film de Zack Snyder. Non, vous en trouverez dans le film même. Superman téléphone avec un Nokia Lumia (genre il fait comme Céline Online) et fait ses courses dans un magasin Sears.
Vous êtes une marque et vous vous dites « mince, j’ai loupé le coche Man of Steel » ? Pas de soucis, vous pourrez vous rattraper avec la sortie du Dvd. Nous n’avons pas fini de le voir ce Superman… Chouette…

Ce record pose tout de même une vraie question. Le public est gavé de publicités, d’images et de promotions autour du film de Zack Snyder. Alors, avoir trop de partenaires commerciaux peut-il tuer un film ? Si ces multiples campagnes font du buzz en faveur du film, reste à savoir si les retours seront aussi bons pour les marques. Donnant-donnant ? A vérifier.

Céline Online_Man of Steel_Zack Snyder_Affiche

Man of Steel de Zack Snyder – Pour aller plus loin

Toutes les sources de Céline Online :

 

Ça devrait te plaire !

Happy Birthdead_Christopher Landon_bandeau (Céline Online)

Happy Birthdead : une sacrée dose d’horreur et d’humour

Happy Birthdead de Christopher Landon est un film complètement décomplexé qui nous fait passer un bon petit moment divertissant et 100 % série B assumé. Et ça, j'aime !!

11 p'tits mots doux

  1. Il serait vraiment vraiment dommage de rater ce film en salles, sur ce seul prétexte. Vous semblez d’autant plus dire que vous appréciez la filmographie de Snyder, et en tant que fan hardcore, je peux vous dire qu’il s’agit de très loin de son meilleur film. Ce n’est d’ailleurs pas Nolan qui est au scénario, mais David S Goyer, qui s’appuie sur une idée de Nolan ^^ Il est vrai que la campagne publicitaire était un peu étouffante et omniprésente, mais il en était de même avec celle de Spring Breakers. Et nous sommes d’accord que ce film était bien plus qu’excellent!
    Autre chose, le budget de Man of Steel est de 225 millions de dollars, et non pas 170, ce qui explique aussi pourquoi la Warner ne se risque pas à sortir son film sans en avoir fait la pub auparavant.
    Quant au côté sombre, non et non. La bande-annonce le laisse clairement envisager, mais il n’en est rien, si ce n’est que l’histoire est plutôt sérieuse et dramatique.
    Réfléchissez-y encore, je le répète, ce serait vraiment dommage de le rater!

    • Merci pour ce commentaire. J’insiste beaucoup sur le marketing parce qu’avec Man of Steel, il est grossier et ridicule. Je pense que, ce n’est pas parce que les américains vont voir Superman manger un burger ou téléphoner avec un Nokia, comme eux, que cela va leur donner envie de voir le film. (enfin je crois… Je l’espère du moins!) On est quand même loin de Spring Breakers niveau marketing et communication. Une campagne de recrutement pour l’armée !? WTF
      Maintenant, ce n’est pas ce qui m’empêche de voir le film. Comme je le dis au début, c’est tout simplement parce que je n’aime pas Superman et toute son histoire. Le film peut-être vraiment excellent, je n’aime pas Superman. Dommage, c’est un film de Snyder… mais c’est aussi un Superman ^^ En tout cas, je suis contente pour Snyder, ça donne un tournant à sa carrière, en espérant du coup qu’il ne fasse pas le 2e opus et qu’il s’attaque à autre chose.

  2. Je ne vois pas du tout où est le problème avec cette campagne de la Garde Nationale américaine. Il n’y a rien de surprenant dans le fait d’associer l’image de Superman à celle des soldats américains, et d’ailleurs si il y a bien une association que la production peut justifier c’est celle-ci. Il ne faudrait pas oublier qu’on ne parle pas de Star Trek ou de The Purge mais de Superman.
    Quant au film lui-même je dois dire qu’il a répondu à toutes mes attentes, voir même au-delà. L’utilisation de flashbacks pour raconter l’enfance de Clark Kent est une excellente idée, on passe ainsi directement à l’essentiel sans être privé des quelques étapes marquantes de son enfance. Choisir le Général Zod comme premier ennemi de Superman est aussi une excellente idée, une excellente idée qui rend crédible l’acceptation de Kal-El par les terriens dont il devait se cacher. Oui dans Man of Steel on sait rester crédible malgré tout. Snyder ne nous plonge pas dans l’univers de DC, il amène Superman dans notre univers, le résultat est époustouflant. Bref c’est un film que je ne peux recommander.

    • Pour le film, chacun se fera effectivement son propre avis… Comme pour la portée de cette campagne de propagande pour le recrutement de l’armée qui utilise une icône populaire pour vendre un bon gros vieux rêve patriotique. heureusement que ça ne choque pas tout le monde, sinon la campagne de com’ serait un désastre!

  3. C’est peut etre l’inverse: il ne se servent pas de Superman pour promouvoir la Garde Nationale, ils se servent de l’armé pour promouvoir Superman. Oui la Garde Nationale est très populaire. 😉

  4. Celine,

    Tu as tout à fait raison, c’est un film sans âme. Limite un film catastrophe tellement il n’y a que de l’action! J ai joué avec mon telephone portable la dernière heure. Seul intérêt du film: revoir kevin costner même 5 minutes.

  5. Effectivement, le film n’a aucun intérêt et enchaîne les scènes d’action sans jamais prendre le temps de faire monter une tension quelconque, alors que c’est justement ce qui fait tout le plaisir qu’on prend aux films de superhéros. Les acteurs n’ont aucun charisme, les effets spéciaux sont omniprésents et Snyder n’a pas réussi à moderniser suffisamment le personnage pour en faire un héros crédible (à part le progrès du port de slip que tu mentionnes!)
    Je suis parti cinq minutes avant la fin et j’aurais dû partir bien avant. Ou même ne pas venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *