1539341211.8dd5717.247114eaa62f499299a6dec0645cd0cb
Les nouvelles aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina, série Netflix. Kiernan Shipka - Bandeau

Les nouvelles aventures de Sabrina : ça manque de magie !

Bon, ayant grandi avec Sabrina et Salem, cette revisite à la sauce Archie Comics Horror feat Netflix ne pouvait que m’attirer et me plaire. Pourtant, après le visionnage de la première saison des Nouvelles Aventures de Sabrina, je ne peux m’empêcher d’avoir une pointe de déception. Des qualités, la série en a. Beaucoup. Mais aussi et malheureusement de gros défauts. Et c’est majoritairement de ces derniers dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

Si vous ne voulez pas briser la magie nostalgique qui entoure le programme de votre enfance, peut-être devriez-vous passer votre chemin car comme vous pouvez le voir avec cette bande annonce, nous sommes bien loin de la Sabrina que nous avons connu dans les années 90. Bye bye petite mignonette qui parle à son chat. Hello sorcière sombre qui lutte pour concilier sa double nature – mi-sorcière, mi-mortelle – tout en s’opposant aux forces du mal qui la menacent elle, sa famille et le monde des mortels.

C’est l’histoire d’une sorcière bourrée…

Ces images ne laissent également aucun doute : les producteurs de Riverdale sont bien derrière les manettes de Sabrina. Nous y retrouvons aussi son showrunner : Roberto Aguirre-Sacasa.
Même si j’aime les 36 000 incohérences par épisode de Riverdale, il y avait quand même de quoi avoir peur. Finalement, force est de constater que cette série, alors qu’elle est fantastique, est bien plus réaliste que sa grande sœur. Ouf. Mais voilà, fallait-il garder la même esthétique, aussi sympa soit-elle ? Surtout que dans Les nouvelles Aventures de Sabrina le côté sombre et glauque est vraiment poussé à son paroxysme. Et ça, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher.

Les nouvelles aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina, série Netflix. Problème de flou et de focale

Ceci est un plan fixe. On a vraiment la sensation d’être complètement bourré…

Pourquoi grand Dieu Satan avoir voulu mettre du flou partout ? C’est quoi cette focale agressive traitée par flou numérique ? Quelqu’un en post-production a eu la main lourde sur l’effet goutte d’eau !
Alors que ce procédé est censé permettre au spectateur de se concentrer sur ce que l’on veut lui montrer, ici, l’effet obtenu est totalement inverse. Nous ne savons plus où regarder. Nous sommes perdus dans l’espace-temps à la recherche d’un premier plan et d’un second.
Au début, je croyais que c’était un choix esthétique voulu avec une véritable intention scénaristique et artistique derrière. Mais à la moitié de la saison, cet effet devient quasiment inexistant (du moins, vraiment moins fort) ce qui me fait dire que ce n’était pas du tout lié avec les moments de magie de Sabrina. Et vous savez ce que je pense ? Et bien que la production a utilisé ce flou tout simplement pour cacher la misère sur certaines scènes. Les nouvelles Aventures de Sabrina manque terriblement de budget et j’aurais bien aimé voir plus que les quatre mêmes pauvres décors qui reviennent à tour de rôle.

Heureusement, le scénario est bien plus accrocheur. Enfin… Jusqu’au dernier épisode.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser : tout ça pour ça ! En terminant cette première saison des Nouvelles Aventures de Sabrina, j’ai eu cette sensation désagréable d’avoir fait le tour du pâté de maison et d’être revenue au point de départ, c’est-à-dire : Sabrina est à la veille au lendemain de ses 16 ans. Va t’elle prêter allégeance à Satan et au monde de la nuit ?
Je ne suis pas sûre que toute le monde ait ma patience face à ces dix épisodes de quasi une heure chacun. Car en y regardant de plus près, il n’y a pas grand-chose d’autre de développé que le choix que Sabrina doit faire. Si cela ne m’a pas frustré, c’est quand même la preuve d’un scénario plutôt faiblard pour une première saison.

Les nouvelles aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina, série Netflix. Kiernan Shipka est Sabrina

Sabrina l’apprentie féministe

Mais mon plus gros problème, c’est que je n’ai pas apprécié le personnage de Sabrina. La série passe son temps à nous dire que Sabrina est THE sorcière mais… Mais elle est bête ! Et pas bête comme une ado de 16 ans. Non juste sans aucune jugeote. Son aveuglement face au grand méchant est pour moi incompréhensible ! C’est juste une petite fille qui fait ses choix seulement dictés par l’amour qu’elle porte à son copain. Et ça, c’est totalement en contradiction avec ce que la série essaie de nous vendre avec ses intrigues secondaires : Sabrina est une série féministe. OH NON !

Et oui , tendance oblige, la série joue sur la symbolique féministe/sorcière mais petit message aux scénaristes : il ne suffit pas que l’héroïne ouvre un club féministe pour être une série féministe. En plus du caractère de Sabrina qui finalement n’est pas si éloigné de l’ingénue de la version des années 90, il faut que je vous touche deux mots de la condition de la sorcière dans cette série. Nous nous retrouvons quand même dans un coven dirigé par des hommes qui poussent les femmes au sacrifice ou les réduisent à la reproduction. Des femmes qui ne sont pas libres et doivent obéir sans rien dire à Satan. Cool. Du patriarcat au pays des sorcières quoi.

Les nouvelles aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina, série Netflix avec Chance Perdomo, Kiernan Shipka, Lucy Davis, Miranda Otto, Richard Coyle

Moi, homme, je suis le grand maître ultime !

Bon, si le traitement de ce sujet est pour moi un échec, j’ai toutefois apprécié la façon d’aborder le racisme et les problématiques LGBTQ+. Car de façon générale, Les nouvelles Aventures de Sabrina reste plaisante à regarder et elle est bien effrayante cette petite Sabrina pour une teen série. Niveau casting, rien à redire. Kiernan Shiepka EST Sabrina. Harvey, Hilda, Zelda & co, tous sont incarnés par des acteurs convaincants. (Et Salem est trop cute.)

Mais surtout, maintenant que les bases sont posées, je veux des réponses : que s’est-il passé avec les parents de Sabrina ? Y aurait-il un chasseur de sorcières en ville ? Ou d’autres démons ? Pourquoi Sabrina est-elle tant désirée par le diable ? Sans oublier toutes ces intrigues et personnages secondaires. Il y a pas mal de choses prometteuses et j’espère que ma patience sera récompensée dans la saison deux. Et ça tombe bien, je ne devrai pas trop attendre pour le savoir : la suite des Nouvelles Aventures de Sabrina est déjà en tournage !

Sabrina feat Riverdale ?

Alors, j’aborde quand même le sujet parce que j’ai très envie d’en discuter avec vous. Si vous regardez la saison 3 de Riverdale Riverdaube, vous devez probablement vous poser la question : est-ce que Sabrina va rencontrer Archie ? Les références à Riverdale sont nombreuses mais surtout, il y a bien un cross-over de personnage… Est-ce pour nous embrouiller ou les scénaristes, comme dans les comics, vont-ils vraiment apporter du fantastique dans Riverdale ? Vous en pensez quoi ? Je suis à fond sur une théorie du oui pour ma part !

 

Les nouvelles aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina, série Netflix. Kiernan Shipka - Affiche

Les Nouvelles Aventures de Sabrina / Chilling adventures of Sabrina
Une série créée par Roberto Aguirre-Sacasa
Disponible sur Netflix
Saison 1 composée de 10 épisodes
Avec : Kiernan Shipka, Ross Lynch, Lucy Davis, Chance Perdomo,
Michelle Gomez, Tati Gabrielle, Miranda Otto, Lachlan Watson…

 

Comments (7):

  1. Bouh

    29 octobre 2018 at 15 h 31 min

    Même la manière de traiter les problèmes LGBT est un peu douteuse quand dans le deuxième épisode, les chères sorcières prennent des photos de mecs en train de s’embrasser (alors qu’ils sont clairement sous l’influence d’un truc glauque) et qu’elles menacent de les faire tourner au lycée pour ruiner leur popularité. Ça pue un peu cette histoire

    Répondre
    • celineonline

      29 octobre 2018 at 15 h 33 min

      C’est pour moi LA scène la plus problématique de la série !!

      Répondre
      • Bouh

        29 octobre 2018 at 15 h 42 min

        Haha, je suis contente qu’on s’accorde dessus. Sans compter le début où pour se débarrasser des mecs elles doivent utiliser leurs corps, se déshabiller. C’est ultra sexuel, Sabrina a 15 ans (bientôt 16 ok), n’a pas l’air d’aller plus loin que le bisou avec son mec mais est totalement opée pour ce genre de plan? Ça se tient pas, c’est carrément glauque comme manière de faire et ça détruit tous les messages de la série en 30 secondes.

        Répondre
        • clarux

          1 novembre 2018 at 22 h 15 min

          mdr mais tu as mal suivi je pense, c’était une manipulation mentale, une illusion quoi . elle n’a rien fait du tout .

          Répondre
  2. Smells like rock

    29 octobre 2018 at 19 h 34 min

    MERCI pour cet article ! Je crois que je ne ferais pas mieux. Je n’ai pas encore terminé ces nouvelles aventures de Sabrina mais je suis totalement d’accord avec toi. Je n’en peux plus que tout le monde crie sur les toits (enfin les réseaux sociaux) que Sabrina est une série féministe. NON, NON et re-NON ! Ce n’est pas parce que le personnage principal est une femme que la série est féministe ! Oh et ce flou…. Mon dieu (mon Satan, pardon). Affreux !
    La seule chose à sauver dans cette série (en tout cas de mon point de vue de l’épisode 6) c’est Ambrose et Hilda !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *